Synopsis : Victoria Spick, avocate pénaliste en plein néant sentimental, débarque à un mariage où elle retrouve son ami Vincent et Sam, un ex-dealer qu’elle a sorti d’affaire. Le lendemain, Vincent est accusé de tentative de meurtre par sa compagne. Seul témoin de la scène, le chien de la victime. Victoria accepte à contrecœur de défendre Vincent tandis qu’elle embauche Sam comme jeune homme au pair. Le début d’une série de cataclysmes pour Victoria.

♥♥♥♥

 

Victoria de Justine Thriet - affiche

Victoria de Justine Thriet – affiche

Après un premier passage à l’ACID en 2013 pour La Bataille de Solférino, Justine Triet est revenue sur la Croisette en ouverture de la 55e Semaine de la Critique avec Victoria, une comédie particulièrement extravagante. Une simple visite chez le psy, une discussion avec un baby-sitter et le spectateur se retrouve directement plongé au cœur de l’univers délicieusement névrosé de l’atypique Victoria (Virginie Efira). À la ramasse dans sa vie sentimentale, cette femme cherche désespérément à trouver un équilibre dans sa vie quotidienne. Ses efforts sont mis à rude épreuve à la suite du mariage raté d’un couple d’amis, Vincent (Melvil Poupaud) et Eve (Alice Daquet). Victoria va alors s’embourber dans la défense de son ami, accusé d’avoir gentiment lacéré et déculotté sa nouvelle épouse. Simultanément, elle prend sous son aile Sam, un ex-dealer de crack, qu’elle a défendu par le passé (le charmant Vincent Lacoste), attiré par la pâtisserie mais désireux de redonner un élan à sa carrière en passant par la case du droit civil. Mais les galères ne font que commencer pour Victoria. Déjanté de A à Z, le récit concocté par Justine Triet délivre son lot de surprises résolument barrées. De l’exploitation d’un singe preneur de photos, en passant par la psy qui étale sa vie privée à sa patiente, ou encore le chien venant apporter son témoignage lors d’un procès, la cinéaste française n’hésite jamais à transgresser les barrières de toute rationalité. Le ton devient même véritablement humoristique – et dépressif – lorsqu’il s’agit pour Victoria de ramener à la maison des coups d’un soir qui ne finiront (presque) jamais à la casserole. Elle ne sait plus faire la part des choses entre le boulot, les romances, les problèmes quotidiens et ses enfants qu’elle tente de ménager en parlant anglais lors de ses disputes. Aidée illicitement par Sam, la jeune femme finit néanmoins par faire preuve d’une force de caractère qu’elle n’espérait plus elle-même. Portée par une Virginie Efira épatante, le second long métrage de Justine Triet confirme tout le potentiel qu’elle avait déjà étalé dans le très réussi La bataille de Solférino. Si Victoria recherche avec désespoir un équilibre utopique, la réalisatrice parvient elle à établir une structure stable reposant sur une ironie percutante et rentre-dedans, combinée à une forme de déprime désespérément réjouissante.

.

.

.

  • VICTORIA écrit et réalisé par Justine Triet en salles le 14 septembre 2016.
  • Avec : Virginie Efira, Vincent Lacoste, Melvil Poupaud, Laurent Poitrenaux, Laure Calamy, Alice Daquet, Emmanuelle Lanfray.
  • Production : Emmanuel Chaumet
  • Photographie : Simon Beaufils
  • Montage : Laurent Sénéchal
  • Décors : Olivier Meidinger
  • Costumes : Charlotte Vaysse
  • Son : Julien Sicart
  • Musique : Thibault Deboaisne
  • Distribution : Le Pacte
  • Durée : 1h30

.

Commentaires

A la Une

Confinement : La Comédie-Française lance sa web télé

Les amateurs de théâtre ont de quoi se réjouir. La Maison de Molière transporte les planches de la salle Richelieu… Lire la suite >>

Confinement : projections de quartier, programmations virtuelles, le cinéma de proximité subsiste

Des projections nocturnes d’une cour d’immeubles à Lyon aux initiatives de petites salles, le cinéma reste un biais d’échange et… Lire la suite >>

Mad Max : Anya Taylor-Joy pourrait camper la jeune Furiosa

La star des Nouveaux Mutants a été auditionnée pour jouer le rôle de Furiosa dans le prequel racontant la jeunesse… Lire la suite >>

Le réalisateur Thomas Lilti redevient médecin face à la pandémie

Le réalisateur d’Hippocrate a décidé de rejoindre les rangs de ses confrères soignants en pleine crise pandémique de Covid-19.  … Lire la suite >>

Confinement : The Jokers invite petits et grands à jouer avec son cahier d’activités cinéphile

Le distributeur hexagonal de Parasite vous offre de petits jeux ludiques et un concours autour du cinéma, pour divertir petits… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts