Synopsis : Quelque part à Bucarest, trois jours après l’attentat contre Charlie Hebdo et quarante jours après la mort de son père, Lary – 40 ans, docteur en médecine – va passer son samedi au sein de la famille réunie à l’occasion de la commémoration du défunt. L’évènement, pourtant, ne se déroule pas comme prévu. Les débats sont vifs, les avis divergent. Forcé à affronter ses peurs et son passé et contraint de reconsidérer la place qu’il occupe à l’intérieur de la famille, Lary sera conduit à dire sa part de vérité.

 

♥♥♥♥♥

 

Sieranevada de Cristi Puiu - affiche

Sieranevada de Cristi Puiu – affiche

Après avoir présenté La Mort de Dante Lazarescu au Festival de Cannes en 2005 où il remporta le prix Un Certain Regard, Cristi Puiu est de retour sur la croisette cette fois en Compétition officielle. Conçu comme un huis clos quasi total, Sieranevada développe un discours vivement critique à l’égard de la société de sa terre natale. Le cinéaste roumain fait de l’appartement de la famille Mirica un véritable théâtre de règlement de comptes familiaux. En partant d’un dialogue engagé sur les attentats de Charlie Hebdo et ceux du 11 septembre, le réalisateur met parallèlement en avant son point de vue idéologique sur l’histoire du communisme. Les différents protagonistes vont donc rapidement se prendre le bec en exprimant chacun leurs opinions dans un certain chaos. En effet, la masse des personnages présentés – la veuve, les fils, les filles, les tantes, etc – baigne dans une forme de confusion permanente et il faut garder les idées claires pour pouvoir identifier le rôle qu’ils jouent au sein de leur petite communauté. Intelligemment Puiu manie avec parcimonie l’humour noir pour aborder ses sujets (l’hommage mortuaire bien sûr, mais aussi la tromperie, le rituel du repas) et faire ainsi passer une pilule pas toujours facile à avaler. L’attente du prêtre censé venir bénir l’appartement apporte de surcroît une touche définitivement drôle à un univers qui ne s’y prête pourtant pas de prime abord. Le choix du huis clos adopté par le cinéaste lui impose une forme de monotonie à la fois artistique et esthétique, même si la mise en scène se révèle être efficace et soignée. La caméra scrute à merveille l’ensemble de la communauté familiale, renvoyant ainsi symboliquement au regard du défunt qui continuerait d’observer ses proches malgré son absence évidemment regrettée. L’ambiance tamisée et calfeutrée de l’appartement permet en outre de donner une forme mélancolique, voire nostalgique, à cette galerie de personnages rendant un hommage maladroit au père disparu. Si les intentions de Puiu s’avèrent limpides, Sieranevada souffre d’une longueur particulièrement excessive (3 heures) et d’un dispositif artistique certes pertinent mais véritablement monotone. On attend l’envolée narrative, autant que l’exaltation, mais celles-ci n’apparaissent jamais. Les acteurs ne semblent également jamais être prompts à transcender un récit mortuaire dont le titre reflète finalement la volonté de Puiu de vouloir à tout prix jouer la carte du symbolisme.

.
.
.
  • SIERANEVADA écrit et réalisé par Cristi Puiu, ne dispose pas encore de date en salles.
  • Avec Mimi Branescu, Dana Dogaru, Marian Ralea, Marin Grigore, Rolando Matsangos, Tatiana Iekel, Judith State, Ana Ciontea, Sorin Medeleni, Simona Ghita, Bogdan Dumitrache, Cătălina Moga, Valer Dellakeza, Ilona Brezoianu…
  • Production :  Anca Puiu
  • Photographie : Barbu Balasoiu
  • Montage : Letitia Stefanescu, Ciprian Cimpoi
  • Décors : Cristina Barbu
  • Costumes : Maria Pitea, Doina Raducut
  • Musique : Bojan Gagic
  • Distribution : Wild Bunch
  • Durée : 2h53

.


.

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : Le Studio Ghibli sera récompensé d’une Palme d’or d’honneur

Pour la première fois de son histoire, le comité d’organisation du Festival de Cannes va décerner une Palme d’Or d’honneur collective à un studio de cinéma. Un choix audacieux pour …

Y a-t-il un flic : Pamela Anderson rejoint Liam Neeson dans le remake 

Le projet de remake de la saga Y a-t-il un flic va raviver la nostalgie de nombreux fans, avec l’arrivée de l’icône Pamela Anderson aux côtés de Liam Neeson.

Cannes 2024 : La Quinzaine des cinéastes dévoile sa sélection officielle

La 56e sélection de la Quinzaine des cinéastes se révèle avec des films indépendants, engagés et atypiques à travers le globe.

Cannes 2024 : La sélection de la Semaine de la Critique

La Semaine de la Critique, qui aura lieu entre le 15 et le 23 mai, a dévoilé sa sélection qui vise toujours à mettre en avant les premiers et seconds longs-métrages.

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma Stone, le retour de la saga Mad Max, un projet de Francis Ford Coppola vieux de presque 40 ans, et bien d’autres surprises…

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 S.O.S FANTOMES : LA MENACE DE GLACE 308 185 1 308 185
2 KUNG FU PANDA 4 300 396 3 1 460 893
3 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 245 400 2 688 104
4 NOUS, LES LEROY 204 366 1 204 366
5 DUCOBU PASSE AU VERT ! 163 343 2 394 526
6 LA MALEDICTION : L'ORIGINE 104 374 1 104 374
7 DUNE DEUXIEME PARTIE 92 500 7 3 957 190
8 LE MAL N'EXISTE PAS 69 187 1 69 187
9 PAS DE VAGUES 63 322 3 328 687
10 ET PLUS SI AFFINITES 58 491 2 208 240

Source: CBO Box office

Nos Podcasts