Sortie Blu-ray/ Blue Jean Cop de James Glickenhaus : critique

Publié par Thierry Carteret le 1 juillet 2016

Synopsis : L’avocat Roland Dalton est chargé de défendre un dealer accusé du meurtre d’un policier. Celui-ci affirme avoir agi en état de légitime défense face à cet officier en civil qui cherchait à le racketter. Dalton fait appel à Richie Marks, un policier marginal peu apprécié des siens, pour mener l’enquête. Ils découvrent bientôt l’existence d’un réseau de corruption au sein des forces de l’ordre…

♥♥♥♥

 

Blue Jean Cop - jaquette Blu-ray

Blue Jean Cop – jaquette Blu-ray

Petit succès issu du marché florissant du vidéoclub dans la années 80, Blue Jean Cop, produit par Shapiro Glickenhaus Entertainment, nous arrive dans les bacs le 6 juillet dans la Midnight Collection. Le but de cette collection bis, lancée et restaurée en HD par l’éditeur Carlotta, est de proposer des classiques cultes du temps de la VHS. Blue Jean Cop reste un excellent divertissement. James Glickenhaus, à qui l’on doit le cultissime The Exterminator, également disponible dans cette collection, signe un polar d’action aux allures de buddy movie gentiment viril. Si certains moments accusent les années, à l’instar des effets spéciaux catastrophiques de la séquence de l’avion qui font très mal au yeux, le tout se suit sans aucun déplaisir. La sympathie, qui émane de ce récit sur fond de procès et de corruption, vient de son duo composé d’un flic et d’un avocat. Tous deux s’associent pour arrêter un policier véreux, un Blue Jean Cop. Ce terme désigne les policiers qui n’hésitent pas à racketter les truands pour arrondir leur fin de mois. Ainsi, Peter Weller (Robocop) incarne un avocat désabusé et humaniste tandis que Sam Elliott (The Big Lebowski) se glisse dans peau d’un flic usé par la vie et son travail. Nos deux héros conservent néanmoins une bonne dose d’humour et de positive attitude. Les répliques et punchlines font mouches et la psychologie de leur personnage est bien construite. Mais Blue Jean Cop est également bien fourni en scènes d’action, en fusillades et en poursuites très efficaces. Hélas, celle du dénouement est terriblement ratée et peu crédible mais ne gâche en rien la qualité de l’ensemble. L’intrigue joue également la carte de la romance, traitée à travers un triangle amoureux entre Roland (Peter Weller), sa femme Gail (Blanche Baker) et son ex-petite amie (Patricia Charbonneau). Enfin, l’ambiance urbaine et nocturne, soutenue par la photographie de John Lindley (L’emprise des ténèbres, Les nuits avec mon ennemi), ajoute une touche de noirceur à l’ensemble. Notons que le réalisateur fait un clin d’œil à son The Exterminator lors d’une séquence et que le réalisateur Paul Bartel (LA COURSE À LA MORT DE L’AN 2000) fait une courte apparition dans le rôle d’un juge de tribunal de nuit. Sur une bande musicale très rock, composée de morceaux de Purple Haze de Jimi Hendrix et de Looking for love de Nikki Ryder, Blue Jean Cop se déguste donc comme une excellente série b très cool.

.

.

Blu-ray/ L’éditeur Carlotta offre un beau travail de remasterisation malgré une image parfois très granuleuse dans les nombreuses scènes nocturnes. La qualité HD met aussi hélas en lumière les effets spéciaux dans la très nanardesque scène de l’avion. Le son est bien équilibré et les voix sont claires dans les deux versions, française et anglaise. L’idée amusante eut été de proposer en bonus le film dans sa qualité VHS. En l’état, il faut se contenter de la bande annonce d’époque.

.

.

.

  • BLUE JEAN COP (Shakedown) écrit et réalisé par James Glickenhaus disponible en Blu-ray et DVD en version remasterisée HD le 6 juillet 2016.
  • Avec : Peter Weller, Sam Elliott, Patricia Charbonneau, Antonio Fargas, Blanche Baker, Harold Perrineau…
  • Production : J. Boyce Harman Jr.
  • Photographie : John Lindley
  • Montage : Paul Fried
  • Décors : Charles C. Bennett
  • Costumes : Peggy Farrell
  • Musique : Jonathan Elias
  • Edition DVD : Carlotta
  • Tarifs : Blu-ray (15,05 €) – DVD (15,05 €)
  • Durée : 1h36 (Blu-ray) – 1h33 (DVD)
  • Format : Format 1.85 respecté – 16/9 compatible 4/3
  • Sortie en salles : 20 juillet 1988

.

Commentaires

A la Une

Labyrinthe : Scott Derrickson réalisera la suite du film culte de Jim Henson

Le long-métrage TriStar porté par David Bowie se dote d’une suite dirigée par Scott Derrickson, près de trente-quatre ans après… Lire la suite >>

Blue Movie, le porno satirique que Stanley Kubrick a manqué de réaliser

Le réalisateur d’Orange Mécanique s’est vu un jour proposer de porter à l’écran un récit parodique sur l’industrie pornographique, l’histoire… Lire la suite >>

Emma Mackey bientôt dans la peau d’Emily Brontë

La jeune interprète de Maeve, l’adepte de littérature féministe de Sex Education, a décroché le rôle-titre d’Emily, le biopic de… Lire la suite >>

Madi : Duncan Jones prépare la suite de Moon et de Mute en roman graphique

Le cinéaste britannique a ouvert un kickstarter afin de financer Madi : Once Upon A Time In The Future, sa BD située… Lire la suite >>

[À l’écoute] Quand la trilogie originelle Star Wars fut adaptée en feuilleton radiophonique

En 1981, 1983 et 1996, la saga de George Lucas a été transposée en feuilleton radio. Une version romancée des… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts