Independence Day – Resurgence de Roland Emmerich : critique

Publié par CineChronicle le 5 août 2016

Synopsis : Nous avons toujours su qu’ils reviendraient. La Terre est menacée par une catastrophe d’une ampleur inimaginable. Pour la protéger, toutes les nations ont collaboré autour d’un programme de défense colossal exploitant la technologie extraterrestre récupérée. Mais rien ne peut nous préparer à la force de frappe sans précédent des aliens. Seule l’ingéniosité et le courage de quelques hommes et femmes peuvent sauver l’humanité de l’extinction.

♥♥♥♥

 

Independence Day Resurgence - affiche

Independence Day Resurgence – affiche

Independence Day fut un véritable carton à sa sortie en 1996, récoltant près de 820 millions de dollars de recettes dans le monde, pour un budget de 75 millions. Il est devenu rapidement un film culte dans la thématique des invasions extraterrestres anéantissant des villes entières. Independence Day imposa aussi sa patte en matière d’effets spéciaux, en témoigne cette spectaculaire scène de destruction massive de la Maison-Blanche. Après avoir envisagé une suite dès 1998, repoussée par le tournage de Godzilla, Roland Emmerich et son producteur ont décidé de sortir ce second volet pour 2016, à savoir vingt ans plus tard. Entre temps, le réalisateur est devenu le roi du film catastrophe avec Le jour d’après (2004), 2012 (2009) ou encore White House Down (2013). Pour Independence Day – Resurgence, il refait appel aux mêmes acteurs, à l’exception de Will Smith. Ce dernier a refusé de revenir en raison d’un désaccord scénaristique ; il ne se voyait pas replonger dans une relation père/fils après After Earth. L’intrigue se déroule dans un présent alternatif, vingt ans après les évènements de 1996. Vaincus à la fin du premier film, les extraterrestres veulent prendre leur revanche en y laissant un vaisseau gigantesque au beau milieu de l’Afrique. Cette fois, la destruction ne prendra pas seulement effet avec des lasers destructeurs, mais via un champ de gravité provoqué par le vaisseau, soulevant les monuments les plus célèbres pour en détruire d’autres à l’autre bout de la planète. Hormis cette originalité, Resurgence est un mauvais copier-coller de l’original. Si les effets spéciaux restent toujours le point positif, le récit, coécrit quand même par cinq auteurs dont Roland Emmerich et James Vanderbilt, déploie un scénario qui manque cruellement d’imagination.

.

Independence Day Resurgence

Independence Day Resurgence

.

Après deux heures, on se rend à l’évidence : aucune scène spectaculaire n’est marquante. La nouvelle relève, composée d’une jeune tête brûlée (Liam Hemsworth), du fils du personnage de Will Smith (Jessie Usher), de la fille de l’ancien président (Maika Monroe) et même du personnage incarné par Charlotte Gainsbourg, n’ont simplement aucune caractérisation consistante et intéressante. On ne parvient à s’attacher à aucun d’entre eux. Seuls le savant fou (Brent Spiner), sorti du coma vingt ans après avoir été « contrôlé » par un extraterrestre, le personnage de Jeff Goldblum, toujours aussi cocasse, et l’ancien président (Bill Pullman) avec sa part d’ombre, parviennent à susciter un peu d’intérêt. L’inefficacité de ce second opus s’explique aussi par sa déconnexion avec la partie terrienne. Independence Day – et en particulier son premier acte -, mettait sa force au service d’une action située sur Terre, avec des personnages confrontés à un danger quelque peu plausible. Resurgence nous entraîne dans l’Espace ou dans des parties du globe non concernées par les destructions. Et comme de coutume – voire même à triple dose -, Roland Emmerich enchaîne les invraisemblances et injecte un humour lourdingue n’importe comment. Resurgence s’avère donc une déception, presque inévitable et attendue. Plombée par de sérieux problèmes d’écriture, cette suite d’un ennui profond démontre que le « maître du film catastrophe » est dépassé par les événements et en réelle panne d’inspiration.

.

Alexis Gonçalves

.

.

.

  • INDEPENDENCE DAY – RESURGENCE réalisé par Roland Emmerich en salles depuis 20 juillet 2016.
  • Avec : Liam Hemsworth, Bill Pullman, Jeff Goldblum, Charlotte Gainsbourg, Jessie Usher, Maika Monroe, Vivica A. Fox, Sela Ward, William Fichtner…
  • Scénario : Roland Emmerich, James A. Woods, Nicholas Wright, Dean Devlin, James Vanderbilt
  • Production : Dean Devlin, Roland Emmerich, Harald Kloster
  • Photographie : Markus Forderer
  • Superviseur des Effets Spéciaux : Volker Engel
  • Montage : Adam Wolfe
  • Décors : Jay Hart, Barry Chusid
  • Costumes : Lisy Christl
  • Musique : Harald Kloser, Thomas Wanker
  • Distribution : 20th Century Fox
  • Durée : 2h01

.

Commentaires

A la Une

Being the Ricardos : Amazon diffuse les premières images

Porté par Nicole Kidman et Javier Bardem, le prochain film d’Aaron Sorkin sur l’envers du décor de la série I… Lire la suite >>

La Folle Histoire du Monde : Mel Brooks annonce la suite de son film culte

Contre toute attente et quarante ans après la première, Mel Brooks et Hulu dévoilent la mise en préparation d’une Partie… Lire la suite >>

The Lost Daughter : Maggie Gyllenhaal fait ses débuts à la réalisation dans la première bande-annonce

Après une représentation mondiale remarquée au festival de Venise, Netflix dévoile les images du premier film de Maggie Gyllenhaal, attendu… Lire la suite >>

Ghostbusters Afterlife : Une nouvelle bande-annonce avant la sortie

Suite à de nombreux reports, le troisième opus de la saga SOS Fantômes arrivera finalement le 1er décembre au cinéma…. Lire la suite >>

Les Monstres : Premier aperçu du casting

À l’approche d’Halloween, Rob Zombie partage une photo officielle de son prochain film adapté de la série des années 60… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MOURIR PEUT ATTENDRE 1 384 858 1 1 384 858
2 DUNE 275 234 4 2 468 407
3 BOITE NOIRE 100 553 5 970 224
4 BAC NORD 89 864 8 2 040 604
5 SHANG-CHI ET LA LEGENDE DES DIX ANNEAUX 63 480 6 1 304 432
6 POURRIS GATES 53 173 4 395 431
7 EUGENIE GRANDET 46 891 2 117 041
8 TOUT S'EST BIEN PASSE 46 137 3 220 937
9 STILLWATER 42 298 3 272 181
10 TRALALA 41 732 1 41 732

Source: CBO Box office

Nos Podcasts