Synopsis : Alors que Narumi et son mari Shinji traversent une mauvaise passe, Shinji disparaît soudainement et revient quelques jours plus tard, complètement transformé. Il semble être devenu un homme différent, tendre et attentionné. Au même moment, une famille est brutalement assassinée et de curieux phénomènes se produisent en ville. Le journaliste Sakurai va mener l’enquête sur cette mystérieuse affaire.

♥♥♥♥♥

 

Avant que nous disparaissions de Kiyoshi Kurosawa - affiche US

Avant que nous disparaissions de Kiyoshi Kurosawa – affiche US

Le cinéma de genre et Kiyoshi Kurosawa, c’est une longue histoire. S’il délaisse les fantômes et autres esprits, Avant que nous disparaissions, présenté à Un Certain Regard au 70e Festival de Cannes, ne quitte cependant pas l’univers de la fable, la science-fiction remplaçant le fantastique, les aliens les spectres, mais seulement en apparence. Car, au final, peu importe les spectres ou les aliens, les deux possèdent l’allure d’homme ordinaire, presque quelconque : Shinji, un mari lunaire, et deux adolescents nihilistes dont une jeune fille insensible, cruelle et violente font tenter de préparer l’invasion. Du côté des humains, il y a Narumi, la femme de Shinji, qui tente de sauver son mari jusqu’au bout, et le « guide », Sakurai, un journaliste quelque peu arriviste, qui préfère sauver sa peau en collaborant ; chacun ayant sa propre croyance face à l’invasion prophétique et destructrice qui s’annonce. Bien plus intriguant, le pouvoir « extraterrestre » consiste à voler nos chers concepts tels que le travail ou l’amour en capturant leur représentation visuelle que sécrètent nos esprits. Gain d’une puissance de l’inconscient pour les aliens, mais une perte de repères terrifiante pour les humains débarrassés de leur concept, sorte d’horloge interne de leur mode de vie. C’est évidemment la plus belle idée d’Avant que nous disparaissions, en particulier lorsqu’il s’attaque à des concepts aussi complexes que l’amour à l’image de la définition qu’en donne un prêtre lisant la Bible, celle-ci reste définitivement incompréhensible pour notre alien. Mais c’est peut-être lors de son final apocalyptique et explosif que le film déploie un imaginaire visuel à la fois spectaculaire et intime, puissant et émouvant. Durant ces moments émotionnellement intenses, c’est la veine « spielbergienne » de Kurosawa qui ressort faisant de son alien, un Starman plongé dans une guerre des mondes à laquelle il s’oppose, par amour pour Narumi.

.

.

.

  • AVANT QUE NOUS DISPARAISSIONS (Sanpo suru shin’ryakusha) de Kiyoshi Kurosawa en salles prochainement
  • Avec : Masami Nagasawa, Ryuhei Matsuda, Hiroki Hasegawa, Mahiro Takasugi
  • Scénario : Kiyoshi Kurosawa, Sachiko Tanaka D’après l’oeuvre de Tomohiro Maekawa
  • Photographie : Akiko Ashizawa
  • Montage : Koichi Takahashi
  • Décors : Tomoya Yamada
  • Musique : Yusuke Hayashi
  • Distribution : Eurozoom
  • Durée : 2h09

Commentaires

A la Une

Kirstie Alley, la star de Cheers et d’Allô maman ici bébé, est décédée à 71 ans

Kirstie Alley, célèbre pour son rôle de Rebecca dans la série Cheers, mais aussi dans Allô maman ici bébé, avec… Lire la suite >>

Ang Lee va réaliser un biopic sur Bruce Lee, avec son propre fils dans le rôle principal

Le réalisateur de Tigre et Dragon et de L’Odyssée de Pi est annoncé aux commandes d’un biopic sur Bruce Lee,… Lire la suite >>

Les Gardiens de la Galaxie Vol. 3 : Une bande-annonce pour la conclusion de la trilogie spatiale de Marvel

La dernière aventure des Gardiens de la galaxie se dévoile à travers une première bande-annonce.       Depuis la… Lire la suite >>

Indiana Jones et le Cadran de la Destinée : Premier trailer pour le cinquième opus de la saga

Le nouveau film Indiana Jones se révèle à travers une première bande-annonce entre nostalgie et grande aventure.      … Lire la suite >>

Easy Rider : Une nouvelle version du film culte en préparation

Plus de cinquante ans après sa sortie, Easy Rider de Dennis Hopper avec Peter Fonda et Jack Nicholson pourrait avoir… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER 241 476 4 3 051 766
2 LE TORRENT 153 920 1 153 920
3 ENZO LE CROCO 132 431 1 132 431
4 SIMONE - LE VOYAGE DU SIECLE 126 609 8 2 151 225
5 VIOLENT NIGHT 88 083 1 88 083
6 FUMER FAIT TOUSSER 87 446 1 87 446
7 RESTE UN PEU 81 518 3 347 263
8 LE MENU 71 102 2 195 381
9 COULEURS DE L'INCENDIE 70 833 4 691 504
10 ANNIE COLERE 68 373 1 68 373

Source: CBO Box office

Nos Podcasts