Synopsis : Alors que Narumi et son mari Shinji traversent une mauvaise passe, Shinji disparaît soudainement et revient quelques jours plus tard, complètement transformé. Il semble être devenu un homme différent, tendre et attentionné. Au même moment, une famille est brutalement assassinée et de curieux phénomènes se produisent en ville. Le journaliste Sakurai va mener l’enquête sur cette mystérieuse affaire.

♥♥♥♥♥

 

Avant que nous disparaissions de Kiyoshi Kurosawa - affiche US

Avant que nous disparaissions de Kiyoshi Kurosawa – affiche US

Le cinéma de genre et Kiyoshi Kurosawa, c’est une longue histoire. S’il délaisse les fantômes et autres esprits, Avant que nous disparaissions, présenté à Un Certain Regard au 70e Festival de Cannes, ne quitte cependant pas l’univers de la fable, la science-fiction remplaçant le fantastique, les aliens les spectres, mais seulement en apparence. Car, au final, peu importe les spectres ou les aliens, les deux possèdent l’allure d’homme ordinaire, presque quelconque : Shinji, un mari lunaire, et deux adolescents nihilistes dont une jeune fille insensible, cruelle et violente font tenter de préparer l’invasion. Du côté des humains, il y a Narumi, la femme de Shinji, qui tente de sauver son mari jusqu’au bout, et le « guide », Sakurai, un journaliste quelque peu arriviste, qui préfère sauver sa peau en collaborant ; chacun ayant sa propre croyance face à l’invasion prophétique et destructrice qui s’annonce. Bien plus intriguant, le pouvoir « extraterrestre » consiste à voler nos chers concepts tels que le travail ou l’amour en capturant leur représentation visuelle que sécrètent nos esprits. Gain d’une puissance de l’inconscient pour les aliens, mais une perte de repères terrifiante pour les humains débarrassés de leur concept, sorte d’horloge interne de leur mode de vie. C’est évidemment la plus belle idée d’Avant que nous disparaissions, en particulier lorsqu’il s’attaque à des concepts aussi complexes que l’amour à l’image de la définition qu’en donne un prêtre lisant la Bible, celle-ci reste définitivement incompréhensible pour notre alien. Mais c’est peut-être lors de son final apocalyptique et explosif que le film déploie un imaginaire visuel à la fois spectaculaire et intime, puissant et émouvant. Durant ces moments émotionnellement intenses, c’est la veine « spielbergienne » de Kurosawa qui ressort faisant de son alien, un Starman plongé dans une guerre des mondes à laquelle il s’oppose, par amour pour Narumi.

.

.

.

  • AVANT QUE NOUS DISPARAISSIONS (Sanpo suru shin’ryakusha) de Kiyoshi Kurosawa en salles prochainement
  • Avec : Masami Nagasawa, Ryuhei Matsuda, Hiroki Hasegawa, Mahiro Takasugi
  • Scénario : Kiyoshi Kurosawa, Sachiko Tanaka D’après l’oeuvre de Tomohiro Maekawa
  • Photographie : Akiko Ashizawa
  • Montage : Koichi Takahashi
  • Décors : Tomoya Yamada
  • Musique : Yusuke Hayashi
  • Distribution : Eurozoom
  • Durée : 2h09

Commentaires

A la Une

L’actrice et chanteuse Olivia Newton-John est décédée à l’âge de 73 ans

La célèbre interprète de Sandy Olsson dans la comédie musicale Grease a poussé son dernier souffle des suites d’un long… Lire la suite >>

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 THOR : LOVE AND THUNDER 404 765 3 2 129 017
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 351 988 4 2 893 838
3 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 333 361 1 333 361
4 TOP GUN : MAVERICK 188 380 10 5 711 998
5 DUCOBU PRESIDENT ! 188 015 3 737 277
6 MENTEUR 151 586 3 585 087
7 JOYEUSE RETRAITE 2 92 299 2 247 790
8 LA NUIT DU 12 72 629 3 241 487
9 JURASSIC WORLD : LE MONDE D'APRES 67 113 8 3 357 635
10 ELVIS 58 542 6 1 074 116

Source: CBO Box office

Nos Podcasts