John Landis est las des films Marvel et critique le Dark Universe

Publié par CineChronicle le 13 juin 2017
John Landis

John Landis

John Landis, le réalisateur culte du Loup-Garou de Londres et des Blues Brothers, exprime son ras-le-bol des films de super-héros Marvel et évoque les problèmes du Dark Universe en expliquant les raisons de l’échec de La Momie.

.

.

.

La Momie - affiche

La Momie – affiche

Le premier opus du Dark Universe de Universal, La Momie, n’a pas rencontré le succès escompté lors de sa sortie américaine, récoltant moins que les films de la franchise avec Brandan Fraser (Le Retour de la momie, Le Roi Scorpion).

.

Outre la concurrence exercée par le succès du Wonder Woman de Patty Jenkins, sorti une semaine avant, le film d’Alex Kurtzman ne bénéficie pas de critiques mirifiques, bien au contraire. Avec 32,2 millions de recettes enregistrées pour l’heure aux États-Unis, La Momie devra ainsi compter sur sa rentabilité à l’international pour compenser son budget de 125 millions de dollars.

.

Bien que son dernier film remonte à 2010, John Landis reste un cinéaste influent dans le paysage cinématographique actuel. Réalisateur culte du Loup-Garou de LondresThe Blues Brothers ou encore de American College, il a récemment pris la parole dans le Irish Times pour exprimer son ras-le-bol sur les films Marvel et le lancement du Dark Universe de Universal, qui « n’a rien d’une idée originale ». 

.

Le réalisateur américain rappelle ainsi que le studio a déjà tourné ces mêmes classiques de l’univers monstrueux dans les années 1940. Outre le simple fait de ressortir toutes ces oeuvres d’épouvante, comme La Maison de Frankenstein ou Dracula, pour John Landis, le Dark Universe n’est pas respectueux de l’univers originel de ces mêmes monstres. Cela reste néanmoins chose à débattre, bien que des polémiques aient émergé sur les erreurs historiques du scénario de La Momie.

.

Avengers

Avengers

Et il n’est guère plus tendre avec l’univers Marvel. Selon lui, tous les films de super-héros de la franchise sont interchangeables puisque les mêmes ressorts, les mêmes fantaisies et les mêmes effets spéciaux s’y retrouvent : « Leur ressemblance est telle qu’on pourrait prendre une bobine de n’importe quel opus de la série, l’accoler à celle d’un autre, que personne ne le remarquerait. Je ne dis pas que c’est mal fait, je dis juste que c’est la même chose qui se répète tout le temps ». 

.

Et pour John Landis, la raison du succès critique et public de Wonder Woman reste simple car la super-héroïne évolue dans un univers mythologique différent où les gratte-ciels et les villes ne finissent pas par s’effondrer.

.

John Landis pointe, par cette prise de position contre les Marvel, et plus généralement, contre les franchises, une question cruciale : celle de la récurrence des récits et d’une tendance aux destructions massives.

.

Juliette Hay

Commentaires

A la Une

If It Bleeds : Darren Aronofsky, Ben Stiller et Blumhouse acquièrent trois nouvelles du recueil de Stephen King

If It Bleeds, le recueil de nouvelles horrifiques de l’auteur dont les adaptations sont les plus prolifiques au monde intéresse… Lire la suite >>

Incroyable mais vrai : Quentin Dupieux prépare son nouveau film

Après Mandibules qui sortira prochainement, Quentin Dupieux retrouve Alain Chabat et Anaïs Demoustier pour une nouvelle comédie invraisemblable, Incroyable mais… Lire la suite >>

The Boys : l’équipe de bras cassés est de retour dans le trailer de la saison 2

Humour noir, hémoglobine, têtes tranchées et traque sans merci rythment le premier trailer de la deuxième saison de The Boys,… Lire la suite >>

We Are Who We Are : premier teaser pour la minisérie de Luca Guadagnino

Deux adolescents qui échangent sur les rochers d’une plage italienne. Le teaser de la première série du réalisateur de Call… Lire la suite >>

Le bassin de la Villette va accueillir un cinéma flottant

Dans le cadre de l’ouverture de la saison de Paris Plages, le bassin de la Villette sera le théâtre d’un… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 126 691 17 507 224
2 LES PARFUMS 121 018 1 121 018
3 EN AVANT 86 495 18 769 385
4 DE GAULLE 75 074 18 791 823
5 L'OMBRE DE STALINE 55 652 3 140 532
6 INVISIBLE MAN 43 454 19 715 734
7 THE DEMON INSIDE 32 818 3 83 050
8 L'APPEL DE LA FORET 25 662 20 1 229 062
9 NOUS, LES CHIENS... 24 040 3 46 153
10 10 JOURS SANS MAMAN 22 575 20 1 151 800

Source: CBO Box office

Nos Podcasts