Livre/ Werner Herzog, pas à pas : critique

Publié par Charles Villalon le 14 juin 2017

Synopsis : En cinquante ans et bientôt soixante-dix films, Werner Herzog a battu mille records et échappé autant de fois à la mort. Il est le seul cinéaste de l’histoire à avoir tourné sur les sept continents. Signes de vie et Grizzly Man, Aguirre, la colère de Dieu et Bad Lieutenant : Escale à La Nouvelle-Orléans : l’immensité de son œuvre éclaire le cinéma moderne. De préhistoires en apocalypses, de traversées du désert en retours triomphaux, l’itinéraire qu’il a tracé est unique. Comment ressaisir celui-ci dans sa totalité ? Et comment épouser les continuités et les évolutions du voyant, de l’écrivain, du marcheur que Herzog est aussi ? En allant non pas film à film mais période par période, idée par idée : pas à pas.

♥♥♥♥

 

Werner Herzog pas a pas - couverture

Werner Herzog pas a pas – couverture

Emmanuel Burdeau et Hervé Aubron, déjà auteurs d’un livre d’entretien avec Werner Herzog paru en 2008 chez Capricci sous le titre Manuel de Survie, remettent sur le métier leur ouvrage avec Werner Herzog, pas à pas, une analyse à quatre mains de l’œuvre du réalisateur allemand. Pas à pas, car ils règlent les leurs sur ceux du cinéaste, chronologiquement, pour tenter d’appréhender dans son intégralité l’œuvre immense de Herzog. Ainsi, le livre se divise en sept chapitres, écrits par l’un ou l’autre des deux auteurs, qui abordent une période donnée de la carrière du metteur en scène d’Aguirre : la période allemande, les premiers films américains, la traversée du désert après l’échec de Fitzcarraldo, le retour en grâce des années 2000… En bons anciens critiques des Cahiers du Cinéma, où ils ont tous deux officié au tournant de cette même décennie, Burdeau et Aubron cherchent l’auteur derrière le réalisateur, tentent de faire émerger les thèmes centraux de l’œuvre. À ce jeu-là, Burdeau en tire ses théories sur la puissance ou le temps dans la filmographie de Herzog qui sont toujours intéressantes, parfois franchement convaincantes. Les élucubrations d’Aubron en revanche, qu’elles traitent du rapport à l’art de Herzog ou de la scatologie supposée de Grizzly Man, peinent à emporter l’adhésion. La chose n’affaiblit guère le livre ceci dit ; la plus grosse partie de l’oeuvre de Herzog étant traitée par Emmanuel Burdeau. D’ailleurs, la fonction d’un tel ouvrage est moins d’opérer une démonstration irréfutable que d’engager la réflexion sur un cinéaste donné. Et à cet égard, le livre est réussi car il donne à repenser le travail d’un metteur en scène hors norme, son nomadisme forcené, l’intensité de son regard sur toutes choses… L’exercice est d’autant plus intéressant avec Herzog que l’on connaît généralement mal le réalisateur en dehors de ces longs-métrages de fiction qui, seuls, ont fait l’objet d’une édition DVD en coffret. Or, ces fictions constituent à peine la moitié de la filmographie de son auteur. Les documentaires, moyens et longs-métrages, y foisonnent et le livre de Burdeau et Aubron permet de prendre connaissance de plusieurs de ces films qui semblent passionnants (en attendant une édition DVD complète, on trouvera un certain nombre de ces documentaires disponibles sur YouTube). Le livre est aussi l’occasion d’entendre parler des films les plus récents du cinéaste qui, pour la plupart, n’ont pas été distribué en France (seul un de ses quatre derniers films a connu une sortie salles), notamment Lo and Behold, Reveries of the Connected World, son captivant documentaire sur l’origine et le futur d’Internet.

.

.

.

  • WERNER HERZOG, PAS À PAS d’Emmanuel Burdeau et Hervé Aubron disponible aux Éditions Capricci à partir du 15 juin 2017.
  • 240 pages
  • 20 €

Commentaires

A la Une

Blacula revient d’entre les morts dans une nouvelle version

La MGM et les producteurs Deon Taylor et Roxanne Avent Taylor préparent une relecture de Blacula, classique de l’horreur et… Lire la suite >>

Colin Farrell et Rachel Weisz dans une relecture du mythe œdipien de Todd Solondz

Après The Lobster de Yorgos Lanthimos, Colin Farrell et Rachel Weisz vont se retrouver dans le nouveau film cauchemardesque et… Lire la suite >>

Zoë Kravitz passe à la réalisation avec Pussy Island

Zoë Kravitz fera ses débuts derrière la caméra avec Pussy Island, qui mettra en vedette Channing Tatum dans la peau… Lire la suite >>

Wild West : le nouveau vivier français du cinéma de genre

Cette nouvelle société de production, installée dans le sud-ouest de la France, va se consacrer entièrement aux films et séries… Lire la suite >>

Ned Beatty, acteur dans Délivrance, Network et Superman, nous a quittés

Disparu le 13 juin 2021 à l’âge de 83 ans, c’est en tant que second rôle que Ned Beatty se… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CONJURING : SOUS L'EMPRISE DU DIABLE 665 476 1 665 476
2 NOMADLAND 125 027 1 125 027
3 LE DISCOURS 121 740 1 121 740
4 THE FATHER 93 583 3 385 143
5 ADIEU LES CONS 88 201 34 1 683 963
6 DEMON SLAYER - KIMETSU NO YAIBA - LE FILM :... 49 311 4 659 599
7 TOM & JERRY 42 542 4 461 621
8 NOBODY 41 594 2 122 034
9 LES BOUCHETROUS 41 435 3 189 754
10 CHACUN CHEZ SOI 40 025 2 129 066

Source: CBO Box office

Nos Podcasts