Zygote - Firebase - Rakka - Oats Studios

Zygote – Firebase – Rakka – Oats Studios

Neill Blomkamp avait annoncé au printemps dernier le lancement d’une série de courts métrages expérimentaux d’une vingtaine de minutes, produits par Oats Studios, et désormais tous visibles en ligne.

.

.

.

Oats Studios logo

Oats Studios logo

Récapitulatif. Neill Blomkamp a livré tous les courts métrages expérimentaux qu’il avait commencé à promouvoir à la fin du printemps dernier, via sa société Oats Studios. Entre fantastique, science-fiction et horreur, le cinéaste sud-africain offre des œuvres ambitieuses, pas toujours abouties mais visuellement impressionnantes et soignées, qui pourraient ouvrir la voie à des longs métrages intéressants. On vous propose de retrouver ici ce volume 1.

.

Rakka, avec en vedette Sigourney Weaver, nous transporte dans un monde envahi par des extra-terrestres belliqueux. Ces créatures ont la faculté de contrôler l’esprit des humains quand ils ne font pas des expérimentations sur des corps qui leur servent de cobayes. On y découvre un pyromane plutôt heureux de la situation, vivant en marge des lois établies, tandis qu’un autre a subi des modifications par les aliens, permettant d’utiliser le même pouvoir de contrôle des esprits. Ce personnage s’avère bien introduit et pourrait donner suffisamment de matière à un éventuel long métrage.

.

Firebase nous plonge en pleine guerre du Vietnam où les forces armées américaines doivent faire face à une nouvelle forme de menace, nommée le dieu de la rivière. Ce personnage, un fermier vietnamien, s’est transformé en une monstruosité remplie de colère suite à la mort de sa famille. Il forme depuis une entité impressionnante et charismatique qui en ferait un adversaire intéressant et retors pour un long métrage. De même, le récit a le potentiel d’aborder en profondeur l’usage et l’efficacité de la « capsule de relativité » endossée par un militaire prêt à en découdre.

.

Zygote prend place dans une base scientifique futuriste au cœur de l’Arctique et compte à l’écran la présence de Dakota Fanning. Deux survivants doivent affronter un monstre à l’apparence effrayante, constituée de plusieurs corps d’êtres humains. Le cri strident poussé fréquemment par cette créature renforce la peur immédiate. Blomkamp instaure ici une atmosphère tendue et donne envie de savoir dans son dénouement ce qu’il adviendra de la jeune fille.

.

Sigourney Weaver - RakkaDakota Fanning - ZygoteFirebaseFirebase

.

Ces trois œuvres continuent donc de creuser le sillon exploré par le réalisateur de District 9, Elysium et Chappie. L’invasion extra-terrestre, l’exploitation d’armes de haute technologie, l’exposition d’univers où règne la désolation, autant de thématiques récurrentes traitées par Neill Blomkamp qui élargit ici le spectre avec des monstres bien plus horrifiques. Il a également proposé un quatrième court métrage d’un peu plus de trois minutes, God : Serengeti, plus humoristique mais très efficace où son acteur fétiche, Sharlto Copley, incarne un dieu ricaneur qui dispose des êtres humains par le biais de son majordome.

.

Dans des propos rapportés par FilmSchoolRejects, Blomkamp précise néanmoins que certains films sont conçus pour être uniquement des courts, mais l’idée globale est de voir quels morceaux fonctionnent et pourraient prendre part à quelque chose de plus long.

.

Par ailleurs, le cinéaste a évoqué de nouveau le probable District 10 sur Reddit dont les propos ont été relayés sur TheNerdStash. Pour « District 10 la réponse est oui. Je veux revenir dans ce monde et raconter le reste de l’histoire avec Wikus et Christopher. Pour l’heure, j’ai beaucoup d’autres projets et idées sur lesquels je veux travailler et terminer. Mais le plus important, la raison exacte de réaliser District 10 doit être très claire. Le premier film était basé sur des thèmes et sujets réels d’Afrique du Sud qui m’ont tellement affecté et fait grandir que nous devons être sûrs que le prochain film ne l’oublie pas. ».

 

Il a également confié récemment à Screenrant qu’il aimerait bien donner une suite à Elysium« Il aurait pu être mieux conçu. Je pense que si vous utilisez l’univers d’Elysium dans ce cadre [Oats Studios], vous le perfectionneriez probablement et finiriez par obtenir quelque chose de très bien pensé et qui contient les thématiques que je voulais aborder. J’aime toujours la mise en place d’Elysium. Cette idée de séparation, de lutte des classes, avec cet anneau spatial me plaît toujours autant et j’aimerais beaucoup y revenir pour réaliser un autre film. Je pense pouvoir arriver à un résultat bien meilleur en développant des thèmes plus clairs et les motivations du personnage. Je peux faire mieux que ça, je pense. »

.

En attendant, Oats Studios propose également sur sa chaîne YouTube des courtes parodies de télé-achat… qui se terminent forcément mal !

.

Cyril Perraudat

.

.

.

.

.

Commentaires

A la Une

L’appel des 50 : les éditeurs vidéo français poussent un cri de détresse pour sauver le secteur

Cinquante éditeurs vidéo français s’unissent et appellent à sauver le secteur. Le marché de la copie physique (DVD, Blu-ray, Ultra… Lire la suite >>

Mort de George Floyd : le discours poignant de l’acteur John Boyega

L’interprète de Finn, héros de la saga Star Wars, s’est fait le porte-voix de l’indignation face à l’impunité des meurtres… Lire la suite >>

Ari Aster travaille sur une comédie cauchemardesque de 4 heures

Le réalisateur d’Hérédité et de Midsommar n’en a pas fini de traumatiser des rétines et se lance dans un nouveau… Lire la suite >>

Lovecraft Country : second trailer pour la série coproduite par J.J Abrams et Jordan Peele

La série de huit épisodes de Lovecraft Country, qui donne vie aux créatures lovecraftiennes dans l’Amérique ségrégationniste des années 1950,… Lire la suite >>

Léa Seydoux dans Le bal des folles d’Arnaud des Pallières

Prochainement à l’affiche des très attendus The French Dispatch et Mourir peut attendre, Léa Seydoux décroche le rôle principal du… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts