Ressortie/ La Famille Addams de Barry Sonnenfeld : critique

Publié par Camille Carlier le 24 octobre 2017

Synopsis : Quand l’oncle Fétide, disparu depuis vingt-cinq ans, refait surface dans le Triangle des Bermudes, Gomez et Morticia organisent une fête à réveiller les morts. Mais la jeune Mercredi se méfie de cet oncle qui a un comportement plutôt… normal.

♥♥♥♥♥

 

La Famille Addams - affiche

La Famille Addams – affiche

La Famille Addams, premier long métrage de Barry Sonnenfeld en tant que réalisateur, ressort dans une centaine de salles françaises à partir du 25 octobre pour célébrer son vingt-cinquième anniversaire. C’est l’occasion pour les nouvelles générations de découvrir une oeuvre mortellement drôle et décalée, et pour les nostalgiques de la revoir sur grand écran en se laissant enivrer par la Mamushka, composée par Marc Shaiman. Sorti en 1991, La Famille Addams est aujourd’hui encore une œuvre qui demeure splendide. Barry Sonnenfeld a démarré sa carrière en tant que directeur de la photographie. Il a son actif des films comme Big de Penny Marshall avec Tom Hanks ou sur Quand Harry rencontre Sally de Rob Reiner. Il signe ici un conte satyrique tiré des dessins de Charles Addams, publiés dans le New Yorker au cours des années 30,  et qui furent également adaptés en série TV par David Levy dans les années 1960. À l’époque de la sortie de ce feel-good movie devenu culte pendant la période d’Halloween, Tim Burton avait déjà sorti Beetlejuice (1988) et Edward aux mains d’argent (1990). Véritables succès critique, ces lancements ont ainsi permis d’accueillir chaleureusement La Famille Addams. Audacieux, le film déride les zygomatiques par l’absurdité des situations et de son propos critique pour une savoureuse double lecture. Car les Addams renversent les codes, représentant l’antagoniste parfait de la famille américaine modèle, aseptisée et élevée sous la bannière du rêve américain, dans une société prise dans le filet de la mondialisation et du consumérisme. 

 

La Famille Addams

La Famille Addams

 

Bien qu’ils soient Immensément riches, le trésor des Addams repose pourtant dans les souterrains du manoir qu’ils habitent et qui semble tomber en ruine. Peu matérialistes, ils ne sont mus que par la recherche d’un bonheur qui passe par une douleur lente tandis que la vie se fait douce sous forme d’agonie. La notion même d’épanouissement personnel ne ressemble à aucune autre et nous désarme de prime abord, avant de se faire extatique. L’un des meilleurs passages qui souligne parfaitement leur vie se révèle lorsqu’ils sont chassés de leur manoir par Abigail Craven qui en veut à leur fortune. Jetés dans la vie civile, les Addams doivent dormir dans un motel décoré de faux totem amérindiens. On se prend alors à trouver que cette famille en apparence disjonctée est peut-être parfois plus saine mentalement que le monde réel. Mais le contraste s’avère également visuel. Les Addams, vêtus de couleurs sombres, sont aussi pâles et anémiques que les gens gais et bardés de couleurs criardes qu’ils croisent. La photographie est par ailleurs signée Owen Roizman, derrière Tootsie de Sydney Pollack ou encore le terrifiant L’Exorciste de William Friedkin.

 

La Famille Addams

La Famille Addams

 

Le casting de La Famille Addams est parfait et a participé grandement à son succès. Anjelica Huston, déjà renommée à cette époque, est une Morticia charismatique. Magnifique ange mortuaire et mère de famille pilier, elle se désole « qu’il n’y ait pas plus de veuves et d’orphelins » et se fâche lorsque sa fille ne joue pas avec sa nourriture. Elle incarne avec Raul Julia (Gomez Addams) un couple érotique et passionnel où se dégage une certaine poésie, tandis que leurs rendez-vous galants se déroulent dans le cimetière attenant à leur propriété. Christopher Lloyd, déjà célèbre en docteur Emmett Brown dans la trilogie Retour vers le futur de Robert Zemeckis, livre ici une prestation délirante dans le rôle de Fétide. Mention spéciale également pour la toute jeune Christina Ricci en perturbante Mercredi. Si son personnage montre une certaine maturité, elle demeure une enfant qui aime jouer avec de l’arsenic et décapiter ses poupées. Barry Sonnenfeld ira encore plus loin dans l’irrévérencieux Les Valeurs de la famille Addams en 1993.

 

La Famille Addams, qui bénéficie toujours aujourd’hui d’un capital sympathie auprès de fans, devrait connaître prochainement une nouvelle version, mais cette fois en animation, par Conrad Vernon, co-réalisateur de Sausage Party. En attendant, c’est la programmation parfaite, à l’approche d’Halloween.

 

 

 

  • LA FAMILLE ADDAMS (The Addams Family)
  • Version restaurée
  • Ressortie salles : 25 octobre 2017
  • Réalisation : Barry Sonnenfeld
  • Avec : Anjelica Huston, Raul Julia, Christopher Lloyd, Dan Hedaya, Carel Struycken, Christina Ricci, Elizabeth Wilson, Judith Malina…
  • Scénario :  Caroline Thompson, Larry Wilson, d’après les personnages créés par Charles Addams
  • Production : Scott Rudin
  • Photographie : Owen Roizman
  • Montage : Dede Allen, Jim Miller
  • Décors : Cheryal Kearney, John Sweeney
  • Costumes : Ruth Meyer
  • Musique : Marc Shaiman
  • Distribution : Splendor Films
  • Durée : 1h39
  • Sortie initiale : 22 novembre 1991 (États-Unis) – 15 avril 1992 (France)

 

Commentaires

A la Une

Megalopolis : Le tournage du prochain Coppola commence cet automne

Francis Ford Coppola a terminé le casting de Megalopolis, son drame épique qu’il va tourner cet automne en Géorgie.  … Lire la suite >>

Dune – The Sisterhood : Emily Watson et Shirley Henderson au casting de la série d’HBO Max

Emily Watson et Shirley Henderson seront les têtes d’affiche de la série Dune : The Sisterhood, un préquel de Dune… Lire la suite >>

Diane Kruger en Marlène Dietrich dans la série de Fatih Akin

En 2017, Diane Kruger remportait le prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes pour son rôle dans In the fade…. Lire la suite >>

Le Flic de Beverly Hills 4 : Kevin Bacon rejoint le casting du film Netflix

Le quatrième épisode de la fameuse saga policière prend forme doucement mais sûrement, avec l’arrivée de Kevin Bacon.    … Lire la suite >>

Le Cabinet de curiosités : Une bande-annonce pour la série d’anthologie horrifique de Netflix

Guillermo del Toro nous ouvre les portes de son cabinet de curiosités dans la bande-annonce de la nouvelle série d’horreur… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 AVATAR (REP 2022) 335 359 1 335 359
2 UNE BELLE COURSE 180 034 1 180 034
3 DON'T WORRY DARLING 151 272 1 151 272
4 LES ENFANTS DES AUTRES 142 402 1 142 402
5 KOMPROMAT 126 665 3 468 529
6 REVOIR PARIS 117 695 3 375 320
7 CHRONIQUE D'UNE LIAISON PASSAGERE 82 643 2 202 433
8 LE VISITEUR DU FUTUR 59 583 3 290 613
9 BULLET TRAIN 46 357 8 1 514 561
10 TAD L'EXPLORATEUR ET LA TABLE D'EMERAUDE 44 274 5 440 198

Source: CBO Box office

Nos Podcasts