Synopsis : Au Mexique, la fille d’un riche propriétaire terrien tombe enceinte après une aventure avec un certain Alfredo Garcia. La tête de celui-ci est aussitôt mise à prix. Alléché par la récompense, Bennie, comme d’autres, fera tout ce qu’il peut pour retrouver Alfredo Garcia.

♥♥♥♥♥

 

Apportez-moi la tete de Alfredo Garcia - affiche

Apportez-moi la tête d’Alfredo Garcia – affiche

Le 22 novembre ressort dans les salles obscures en version restaurée Apportez-moi la tête de Alfredo Garcia, l’un des derniers chefs-d’œuvre de la carrière tumultueuse du grand Sam Peckinpah (Pat Garrett et Billy the Kid, Les Chiens de Pailles, La Horde Sauvage). Une initiative que l’on doit au distributeur Mary-X Distribution. Pour ceux qui n’auraient jamais vu un film de Sam Peckinpah, Apportez-moi la tête de Alfredo Garcia contient l’essence de son cinéma, entre violence sèche et émotion brute. Doté d’un budget d’un million cinq cent mille dollars, le film déroule son intrigue entièrement au Mexique. Le décor de l’action est désormais celui de prédilection d’un réalisateur alors désireux de fuir Hollywood et une industrie qui a en partie massacré sa vision artistique, exemple avec le remontage désastreux de Major Dundee (1965). Il n’a heureusement pas eu à subir la censure et les coupes des producteurs de United Artists, en premier le producteur Martin Baum. Ce dernier est immédiatement conquis quand il reçoit le résumé du projet, base d’un scénario de trente pages rédigés par Frank Kowalski (Un nommé Cable Hogue), scénariste et ami de Peckinpah. Le film doit beaucoup à son interprète principal Warren Oates, acteur plus habitué des seconds rôles (Dans la Chaleur de la Nuit, Tonnerre de Feu, L’homme sans frontière). Il compose avec le personnage de Bennie un homme au bout du rouleau, enragé et obsédé par la vengeance. Oates a longtemps déclaré qu’il avait joué cet individu comme un jumeau de Sam Peckinpah. Dans l’attitude et le look (lunettes noires, costume blanc usé) de cet anti-héros autodestructeur, alcoolique et à fleur de peau, il y a en effet beaucoup de la personnalité du réalisateur. Un rôle qui aurait sans doute moins bien collé à l’excellent Peter Falk, prévu au départ mais retenu par son engagement sur la série Columbo.

 

Warren Oates - Apportez-moi la tete de Aflredo Garcia

Warren Oates – Apportez-moi la tete de Aflredo Garcia

 

Sur le fond, le récit offre une vision pessimiste et sans concession d’une Amérique période Watergate en proie à la corruption des puissants, à l’image de ce duo de tueurs mandatés, symbolisant à eux seul un système politique qui s’en prend aux plus faibles. On peut même distinguer le portrait du Président Richard Nixon dans plusieurs scènes, et que Peckinpah détestait. Au-delà de sa vision nihiliste, Apportez-moi la tête de Alfredo Garcia est également une magnifique histoire d’amour. L’histoire d’un homme qui veut se venger des responsables de la mort de la femme qu’il aimait, jouée par l’actrice mexicaine Isela Vega. Il cherche en même temps la rédemption et le rachat de sa mauvaise conduite envers elle. Un dialogue se joue entre les vivants et les morts. L’ensemble tourne autour de l’argent, à l’instar du classique de John Huston Le trésor de la Sierra Madre (1948) auquel le film fait parfois penser.

 

Apportez-moi la tete de Alfredo Garcia

Apportez-moi la tête de Alfredo Garcia

 

L’idée ultra choquante de cet anti-héros qui doit se trimballer la tête de l’ancien amant de sa compagne dans un sac de toile pour obtenir une prime, finalement dérisoire au regard de l’enjeu principal, exprime étrangement la mélancolie et la rancœur d’un amour à jamais perdu. Un deuil impossible que Bennie doit partager avec un mort, et qui semble à jamais le hanter comme cette douce mélodie à la guitare que lui jouait naguère sa compagne. Ce polar au rythme relativement lent prend les allures d’un road-movie mortuaire et déchirant que Peckinpah déroule avec son génie de mise en scène. Des séquences intimistes, empreintes d’une délicate émotion, alternent avec des moments sidérants de violence à la fois radicale et ambiguë (le viol par les deux motards, la fusillade sur la route, le règlement de compte final dans la hacienda).

 

Dans les seconds rôles, on retrouve notamment le chanteur et acteur Kris Kristofferson, fidèle de Peckinpah. Il était l’un des rôles titres du superbe Pat Garrett et Billy the Kid et du moins bon Le Convoi. Malgré toutes ses qualités, Apportez-moi la tête de Alfredo Garcia fût un échec à sa sortie, sur le plan critique et public. Une déception et une injustice qui ont sans doute joué un rôle dans la suite chaotique de la carrière de Sam Peckinpah. Si ce film a pu être un peu oublié quand on cite la filmographie du réalisateur, cette ressortie tombe à point nommé pour remettre les pendules à l’heure et redonner à ce grand, très grand film, l’écrin qu’il mérite à travers cette superbe restauration.

 

 

 

  • APPORTEZ-MOI LA TETE DE ALFREDO GARCIA (Bring Me The Head of Alfredo Garcia)
  • Ressortie salles : 22 novembre 2017
  • Copie numérique restaurée
  • Réalisation : Sam Peckinpah
  • Avec : Warren Oates, Isela Vega, Gig Young, Kris Kristofferson, Robert Webber, Helmut Dantine, Emilio Fernandez, Donnie Fritts, Chano Urueta…
  • Scénario : Gordon T. Dawson, Sam Peckinpah, Frank Kowalski, Sharon Peckinpah
  • Production : Martin Baum, Gordon T. Dawson
  • Photographie : Alex Phillips Jr.
  • Montage : Garth Craven, Dennis E. Dolan, Sergio Ortega, Robbe Roberts
  • Décors : Enrique Estévez
  • Costumes : Adolfo Ramirez
  • Musique : Jerry Fielding
  • Distribution : Mary-X Distribution
  • Durée : 1h52
  • Sortie initiale : 7 août 1974 (États-Unis) – 2 janvier 1975 (France)

 

Commentaires

A la Une

Tout le programme du 23e Festival Les Œillades à Albi

Du 19 au 24 novembre se tiendra à Albi la 23ème édition du Festival Les Œillades, en partenariat avec CineChronicle…. Lire la suite >>

Lady Gaga de retour au cinéma pour Ridley Scott

Lady Gaga pourrait incarner Patrizia Reggiani, l’épouse et meurtrière de Maurizio Gucci, petit-fils et héritier du fondateur de la maison… Lire la suite >>

Un biopic sur les Bee Gees en préparation chez Paramount

Le producteur de Bohemian Rhapsody prépare un biopic sur les Bee Gees.       Le producteur américain Graham King, à… Lire la suite >>

Un trailer déchaîné pour The Gentlemen de Guy Ritchie

The Gentlemen, nouveau film de braquage so british signé Guy Ritchie, se dévoile dans une bande-annonce rythmée au casting trois… Lire la suite >>

Rachel Weisz dans la peau d’Elizabeth Taylor 

Rachel Weisz incarnera la superstar hollywoodienne Elizabeth Taylor, dans un biopic consacré à l’actrice militante, figure de la lutte contre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BELLE EPOQUE 565 429 1 565 429
2 JOKER 463 547 5 5 074 165
3 HORS NORMES 382 646 3 1 529 131
4 MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL 295 221 4 2 402 411
5 ABOMINABLE 262 442 3 1 637 561
6 MIDWAY 238 069 1 238 069
7 RETOUR A ZOMBIELAND 161 784 2 458 756
8 TERMINATOR : DARK FATE 126 753 3 850 150
9 MON CHIEN STUPIDE 122 483 2 412 739
10 AU NOM DE LA TERRE 107 892 7 1 845 632

Source: CBO Box office

Nos Podcasts