Livre / Pier Paolo Pasolini : entre art et philosophie : critique

Publié par Charles Villalon le 25 février 2018

Résumé : L’œuvre de Pier Paolo Pasolini offre une véritable artillerie conceptuelle, poétique et visuelle pour critiquer notre conformisme, créer de nouveaux chemins de traverse, disloquer les certitudes. Le poète abjure nos comportements quand ils sont pétris de ce qu’il appelle le « néo-fascisme » ou le pouvoir « sans visage ni nom ». Conscient de notre « obligation à utiliser une liberté concédée » par la société de consommation triomphante, Pasolini nous invite à résister à travers les images, le langage et les corps. Cette nouvelle trinité s’impose comme un véritable prisme blasphématoire où se diffractent des couleurs inédites et changeantes. Son invitation à « exercer l’effort nécessaire pour augmenter encore un peu plus les possibilités du représentable » vaut aujourd’hui plus que jamais. Les contributions ici réunies, entre art et philosophie, font de lui notre contemporain. 

♥♥♥♥

 

Pier Paolo Pasolini

Pier Paolo Pasolini – entre art et philosophie

Que reste-t-il de Pasolini ? Qui sont ses héritiers ? Quel usage faire aujourd’hui de l’œuvre qu’il nous a laissé ? C’est autour de ces questions que s’organisent les différents textes de l’ouvrage collectif écrit sous la direction de la philosophe Véronique Le Ru et du psychanalyste Fabrice Bourlez : Pier Paolo Pasolini : entre art et philosophie. Évoquant tour à tout le poète, le romancier, l’intellectuel et le cinéaste, les différents textes qui le composent s’articulent autour de trois thèmes : l’image, le langage et le corps. Si l’une des plus agaçantes manies qui caractérisent notre époque consiste à célébrer, dans une œuvre du passé, les éléments qui nous sont les plus contemporains – comme si l’épithète « moderne » était sans conteste le plus grand des éloges – il en va différemment ici. D’abord parce que le passé depuis lequel nous parle Pasolini est encore très récent et que la société qu’a étudié le penseur italien est très exactement la nôtre. Aucun risque donc à ce que d’oiseux parallèles viennent entacher de contresens les pensées du maître. Ensuite parce que, et c’est l’une des agréables surprises que nous réservent ce livre, les différents auteurs qui y participent n’encensent pas avec une adhésion aveugle tout ce qui serait, de près ou de loin, pasolinien. Distinguant le bon grain de l’ivraie, Marie Boisseau, par exemple, ne manquent pas d’épingler ce qui, dans la figure contemporaine de l’artiste engagé, ressort plus de « l’auto-glorification risible » que de la réflexion politique, parlant d’une « difficulté testamentaire de Pasolini à l’heure où les héros sont devenus les victimes, et non plus les sauveurs ». De la même façon, quand Cécile Sorin s’intéresse à l’influence du réalisateur italien sur le cinéma français actuel, elle ne met pas dans le même sac les références surfaites au cinéma de Pasolini d’un Michel Audiard et le lien ô combien plus significatif qui unit la démarche du metteur en scène italien à celles d’Abdellatif Kechiche ou de Rabah Ameur-Zaïmeche, sans doute le meilleur cinéaste français en exercice. Il convient également de préciser que la plupart des textes s’attachent plus à nous offrir un panorama de la pensée pasolinienne qu’à la discuter en profondeur. En témoigne par exemple l’article que Massimiliano Nicoli consacre aux Écrits corsaires. Il y est plus question de la méthode philosophique qui sous-tend le « discours de vérité » que de l’essence de cette vérité même. En somme, c’est la démarche qui préside à l’œuvre plus que l’œuvre elle-même qui est discutée ici. Ce point de vue ne manque cependant pas d’intérêt et fait de ce livre l’occasion d’une riche méditation sur un artiste et un penseur parmi les plus importants du XXe siècle.

 

 

 

Commentaires

A la Une

Confinement : La Comédie-Française lance sa web télé

Les amateurs de théâtre ont de quoi se réjouir. La Maison de Molière transporte les planches de la salle Richelieu… Lire la suite >>

Confinement : projections de quartier, programmations virtuelles, le cinéma de proximité subsiste

Des projections nocturnes d’une cour d’immeubles à Lyon aux initiatives de petites salles, le cinéma reste un biais d’échange et… Lire la suite >>

Mad Max : Anya Taylor-Joy pourrait camper la jeune Furiosa

La star des Nouveaux Mutants a été auditionnée pour jouer le rôle de Furiosa dans le prequel racontant la jeunesse… Lire la suite >>

Le réalisateur Thomas Lilti redevient médecin face à la pandémie

Le réalisateur d’Hippocrate a décidé de rejoindre les rangs de ses confrères soignants en pleine crise pandémique de Covid-19.  … Lire la suite >>

Confinement : The Jokers invite petits et grands à jouer avec son cahier d’activités cinéphile

Le distributeur hexagonal de Parasite vous offre de petits jeux ludiques et un concours autour du cinéma, pour divertir petits… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts