Ressortie / Assurance sur la mort de Billy Wilder : critique

Publié par Thierry Carteret le 1 février 2018

Synopsis : Walter Neff, un employé d’une compagnie d’assurances, tombe amoureux de sa cliente Phyllis Dietrichson qui réussit à le convaincre d’échafauder avec elle un plan pour supprimer son mari encombrant et violent et ainsi partager avec elle l’assurance-vie de ce dernier. Walter Neff, dont le meilleur ami Barton Keyes est un fin limier qui enquête sur les fraudes à l’assurance dans la même compagnie que lui, pense avoir trouver le plan parfait pour faire passer un meurtre pour un accident. Mais les choses ne se termineront pas comme prévu.

♥♥♥♥♥

 

Assurance sur la mort - affiche

Assurance sur la mort – affiche

Après Le Poison le 10 janvier dernier, voici une autre oeuvre de Billy Wilder à revoir sur les écrans et en copie restaurée grâce au distributeur Les Acacias. Assurance sur la mort, défini par Woody Allen comme « Le plus grand film jamais tourné », est l’un des joyaux du film noir américain des années 40. À ranger aux côtés d’autres classiques, comme Le grand sommeil de Howard Hawks (1946), Les Tueurs de Robert Siodmak (1946) ou encore Laura de Otto Preminger (1944). Si on retrouve les habituelles figures du genre, comme la femme fatale, le meurtre et l’argent, c’est à l’intérieur d’un suspense totalement surprenant. La grande Barbara Stanwyck (Quarante tueurs, Le démon s’éveille la nuit) compose un personnage de vamp manipulatrice inoubliable. Face à elle, le comédien Fred MacMurray incarne Walter Neff, un employé d’assurances. Ce dernier va tomber dans les filets de sa cliente Phyllis Dietrichson, et mû par un désir et un amour fou pour cette femme perverse, perdre toute raison et toute morale. Fred MacMurray était à l’époque un acteur de comédie, et c’est son premier rôle dramatique. Le couple vedette fonctionne d’ailleurs parfaitement. Les ressorts dramatiques sont posés dès le début avec une intrigue qui commence par la fin. Construit donc en flashback, Assurance sur la mort fonctionne avant tout sur la psychologie des personnages et la relation entre les différents protagonistes.

 

Assurance sur la mort

Assurance sur la mort

 

Cette histoire de machination meurtrière est adaptée du roman Double indemnity de James M. Cain, tiré lui-même d’un fait divers réel. Pour Billy Wilder, l’intérêt semble surtout résider dans le fait de brosser le portrait d’une meurtrière prête à tout pour l’argent et celui de son complice, un homme victime malgré lui de son désir irrépressible pour cette dernière dont il a pourtant parfaitement deviné le jeu. L’enquête policière est d’ailleurs montrée comme une simple farce qui emmène son enquêteur Barton Keyes (excellent Edward G. Robinson), vers un jeu de piste et des indices faussés à travers une vérité plus tordue et complexe qu’il n’y paraît. À l’instar de son chef-d’œuvre Boulevard du Crépuscule que Wilder réalisera cinq ans plus tard, c’est le théâtre des désirs humains à travers le sexualité, la vénalité et le mensonge, qui se joue sous nos yeux. Certains silences ou regards de Barbara Stanwyck possèdent une dimension très évocatrice, comme cette séquence dans la voiture où le visage en gros plan de l’actrice semble presque exprimer de la jouissance après le meurtre de son mari par son amant.

 

Assurance sur la mort

Assurance sur la mort

 

La sublime photographie noir et blanc expressionniste de John F. Seitz tire la fausse simplicité des cadrages vers un réalisme proche de celui des vieilles bandes d’actualités. Billy Wilder a avoué s’être inspiré du travail de Fritz Lang sur M le Maudit, afin d’atteindre une authenticité loin de celle habituelle des films de studio. Si le classique de Wilder apparaît aujourd’hui comme la quintessence du film noir, c’est aussi et surtout parce le scénario et les dialogues sont co-signés par Raymond Chandler, le plus grand écrivain américain du polar de l’époque. Si la collaboration entre Wilder et Chandler s’avéra difficile et houleuse -Raymond Chandler est alors peu habitué à travailler pour l’industrie du cinéma et peine à se plier aux exigences de son collaborateur et metteur en scène-, elle donna à l’écran une œuvre inoubliable, un véritable diamant noir qui n’a pas fini de livrer tous ses secrets. L’intrigue est relativement simple, mais cette banale histoire de meurtre crapuleuse est contrebalancée par l’extrême complexité des sentiments humains que délivre ce très grand film à suspense psychologique.

 

Assurance sur la mort est un chef-d’œuvre sept fois nommé aux Oscars, doublé à sa sortie d’un succès commercial et critique, qui est à revoir sans tarder grâce à cette superbe ressortie en salles.

 

 

 

  • ASSURANCE SUR LA MORT (Double indemnity)
  • Ressortie salles : 31 janvier 2018
  • Version restaurée
  • Réalisation : Billy Wilder
  • Avec : Fred MacMurray, Barbara Stanwyck, Edward G. Robinson, Porter Hall, Jean Heather, Tom Powers, Byron Barr, Richard Gaines, Fortunio Bonanova, John Philliber…
  • Scénario : Billy Wilder, Raymond Chandler
  • Production : Buddy G. DeSylva, Joseph Sistrom
  • Photographie : John F. Seitz
  • Montage : Doane Harrison
  • Décors : Bertram C. Granger
  • Costumes : Edith Head
  • Musique : Miklós Rózsa
  • Distribution : Les Acacias 
  • Durée : 1h47
  • Sortie initiale : 6 juillet 1944 (États-Unis) – 31 juillet 1946 (France)

 

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma Stone, le retour de la saga Mad Max, un projet de Francis Ford Coppola vieux de presque 40 ans, et bien d’autres surprises…

Cannes 2024 : Megalopolis de Francis Ford Coppola présenté sur la Croisette

Le réalisateur de 85 ans signe son retour avec son film autofinancé Megalopolis, qui sera présenté en compétition à la 77e édition du Festival de Cannes. 

George Lucas recevra une Palme d’Or d’honneur lors du 77e Festival de Cannes

Dans une galaxie pas si lointaine, à Cannes, lors de la Cérémonie de clôture du 77e festival, George Lucas, célèbre scénariste, réalisateur et producteur de la saga Star Wars, recevra une Palme d’Or d’honneur.

Dune 3 et Nuclear War : les prochains projets de Denis Villeneuve

La collaboration entre Denis Villeneuve et Legendary ne semble pas prête de s’arrêter. Après le succès du second volet des aventures de Paul Atréides, les prochains projets du réalisateur pour le studio…

Un Matrix 5 en préparation chez Warner Bros avec Drew Goddard à la réalisation

Le studio lance le développement d’une suite de la saga Matrix qui marque un tournant pour la franchise car il ne sera pas réalisé par les Wachowski.

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 442 704 1 442 704
2 KUNG FU PANDA 4 334 599 2 1 160 497
3 DUCOBU PASSE AU VERT ! 231 183 1 231 183
4 ET PLUS SI AFFINITES 149 749 1 149 749
5 DUNE DEUXIEME PARTIE 143 811 6 3 864 690
6 PAS DE VAGUES 94 548 2 265 365
7 IL RESTE ENCORE DEMAIN 87 633 4 465 632
8 LA PROMESSE VERTE 74 908 2 251 189
9 SIDONIE AU JAPON 53 732 1 53 732
10 LE JEU DE LA REINE 49 130 2 156 002

Source: CBO Box office

Nos Podcasts