Top 25 des meilleures comédies musicales de tous les temps

Publié par Sévan Lesaffre le 26 avril 2018
Un Americain a Paris - An American in Paris

Un Americain a Paris – An American in Paris

Un Américain à Paris (An American in Paris) de Vincente Minnelli (1951)

Le jeune artiste-peintre Jerry Mulligan (Gene Kelly) vit sous les toits de Montmartre avec un ami pianiste (Adam Cook), dans l’attente de jours meilleurs. Milo Roberts (Nina Foch), une riche héritière, s’éprend de Jerry alors que ce dernier n’a d’yeux que pour Lise Bouvier (Leslie Caron), elle-même promise à un autre homme, Henri Baurel (George Guétary). Chassés-croisés et quiproquos s’ensuivent sur fond de charme parisien.

 

Leslie Caron, remarquée à l’âge de dix-huit ans par Gene Kelly lors d’un ballet au théâtre des Champs-Elysées devient sa partenaire dans cette production d’Arthur Freed. La musique composée par George Gershwin intègre différentes oeuvres, notamment la réorchestration du poème symphonique Un Américain à Paris datant de 1928, ainsi que plusieurs chansons écrites sur les paroles de son frère, Ira.

 

Un Américain à Paris est notamment célèbre pour son apothéose finale : Jerry rêve de retrouver Lise et parcourt avec elle les rues de Paris dans un ballet magistral en Technicolor de dix-huit minutes. Cette dernière séquence, ayant coûté quatre cent cinquante mille dollars, rend hommage à une ribambelle de peintres : Dufy, Rousseau, Utrillo, Toulouse-Lautrec, Renoir ou encore Van Gogh. Certes tourné en studio, le film évoque, par ses décors et toiles peintes, de nombreux lieux de la capitale : les quais de Seine, les fontaines de la Concorde, la façade de l’Opéra Garnier et enfin Montmartre.

 

Un Américain à Paris, qui reçoit six Oscars dont celui du meilleur film de l’année 1951, est pensé comme un ballet filmé. Gene Kelly déclare à ce propos : « Si la caméra doit apporter quelque chose à la danse, la mise au point doit être faite sur l’arrière-plan pour donner au spectateur une vision globale des danseurs et du décor. La caméra doit bouger avec le danseur afin que l’objectif devienne l’oeil du spectateur. Nous avons essayé de faire un ballet, pas juste de la danse, mais un ensemble riche d’émotions à partir des différents arts qui, une fois réunis, constituent le ballet, que ce soit à l’écran ou sur scène ». Kelly obtient un Oscar d’honneur pour récompenser l’ensemble de sa contribution au musical.

 

Commentaires

A la Une

On the rocks : premières images du prochain film de Sofia Coppola avec Bill Murray 

Voici les premières photos de On the rocks, le prochain long métrage de Sofia Coppola qui retrouvera pour l’occasion Bill… Lire la suite >>

Jared Leto bientôt dans la peau d’Andy Warhol

L’acteur a annoncé ce 6 août avoir obtenu le premier rôle du biopic d’Andy Warhol, l’artiste mythique du Pop Art… Lire la suite >>

Daniel Kaluuya et Lakeith Stanfield réunis dans le trailer du film sur le mouvement Black Panther

Les deux acteurs de Get Out camperont les rôles principaux du biopic de Fred Hampton, militant du Black Panther Party… Lire la suite >>

Dirty Dancing : un sequel se confirme pour le film culte

C’est désormais officiel, Jennifer Grey reprendra son rôle de Bébé dans une suite tardive de la comédie musicale culte Dirty… Lire la suite >>

I’m Thinking of Ending Things : un premier trailer déroutant pour le prochain Charlie Kaufman

La nouvelle création du scénariste et réalisateur d’Anomalisa se dessine davantage avec une première bande-annonce déroutante, magistralement portée par les… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LES BLAGUES DE TOTO 205 528 1 205 528
2 GREENLAND - LE DERNIER REFUGE 193 402 1 193 402
3 BIGFOOT FAMILY 84 767 1 84 767
4 T'AS PECHO ? 66 018 2 175 679
5 DIVORCE CLUB 52 867 4 507 877
6 SCOOBY ! 51 869 5 625 581
7 TOUT SIMPLEMENT NOIR 48 406 5 643 694
8 TERRIBLE JUNGLE 43 860 2 127 287
9 ETE 85 34 537 4 304 043
10 L'INFIRMIERE 27 767 1 27 767

Source: CBO Box office

Nos Podcasts