Livre / Le Christ selon Pasolini : critique

Publié par Jacques Demange le 21 mai 2018

Résumé : René de Ceccatty est un des plus grands spécialistes de l’œuvre littéraire et cinématographique de Pasolini. Il a réuni une anthologie de textes majeurs du cinéaste et poète sur la figure du Christ. Tous les textes reproduits le sont dans une nouvelle traduction. C’est une occasion unique de découvrir le rapport complexe et fasciné de Pasolini avec la figure de Jésus et la religion catholique, son message évangélique. On peut parler « d’identification au Christ », à sa révolte, à son sacrifice et au scandale que reconnaît être Jésus dans les évangiles. L’anthologie propose de nombreux textes, parfois inédits en français, poèmes, lettres, récits… Et notamment les textes les plus importants de Pasolini sur son film « L’évangile selon saint Matthieu ».

♥♥♥♥

 

Le Christ selon pasolini - Bayard

Le Christ selon pasolini – Bayard

Cette anthologie de textes inédits rédigés par Pasolini se veut riche en découvertes. Se focalisant principalement sur la préparation de L’Évangile selon Saint Matthieu (1964), l’ouvrage se déporte rapidement de son objet d’étude pour aborder les rapports plus généraux entretenus par la religion et la politique dans l’œuvre du célèbre réalisateur italien. Dans sa longue présentation René de Ceccatty (par ailleurs traducteur de l’ensemble des textes reproduits, et déjà auteur d’une excellente biographie consacrée au cinéaste publiée en 2005 aux Éditions Gallimard) ouvre brillamment la voie, développant différentes pistes de réflexion particulièrement stimulantes pour le lecteur. Aux analyses textuelles et formelles de l’Évangile pasolinien s’ajoutent une étude de fond concernant l’évolution du tempérament du réalisateur, basculant progressivement d’une approche populaire du culte à une attitude plus polémique. Loin de la traditionnelle relation dialectique, la question du religieux et du politique se fonde sur une complémentarité féconde entre sacré et profane qui travaille de façon souterraine l’ensemble de la filmographie du cinéaste. C’est ici sans doute que se situe la singularité de cet Évangile qui comme le rappelle Ceccatty a, par son adoubement institutionnel, longtemps paru suspect aux yeux des cinéphiles. Le premier intérêt de ce livre se trouve donc dans l’exposition des attentes du réalisateur qui dans de nombreuses lettres écrites à ses proches et ses collaborateurs (producteurs, acteurs) exprime sa vision toute personnelle du texte biblique. De cette lecture (re)fondatrice ressurgissent des souvenirs d’enfance et d’adolescence, d’un voyage initiatique vers la cité romaine. La mise en cause des idéaux de jeunesse répond à un ensemble de rencontres marquées par l’esprit du charnel. La publication de ces textes répond à différentes exigences dont la plus importante est de faire découvrir au lectorat français l’œuvre poétique du cinéaste. Celle-ci décline les modalités d’un langage fragmenté, imprégné d’un vocable métaphorique et critique qui fait écho à la mise en scène cinématographique de Pasolini. À travers la structure déliée propre à la prose, Pasolini raconte, décrit, fustige, nourrit un réseau d’interprétations parfois contraires (ainsi de son beau poème, Je vous déteste chers étudiants, publié en 1968). Loin des absolus de la croyance, la pensée de Pasolini s’ancre à l’intérieur d’un système de significations plaçant face à face l’idée de la réalité et celle de Dieu (voir la magistrale démonstration clôturant l’ouvrage, simplement intitulée « Est-ce que je crois en Dieu ? »). On perçoit donc tous les mérites de cette publication qui propose, par ailleurs, un référencement détaillé de ses sources. On aurait par contre pu souhaiter la présence d’illustrations (photographies d’archive et de tournage) qui aurait mérité leur place ici.

 

 

 

  • LE CHRIST SELON PASOLINI
  • Auteur : René de Ceccatty
  • Éditions : Bayard
  • Date de parution : 9 mai 2018
  • Format : 502 pages
  • Tarif : 21,90 €

Commentaires

A la Une

César 2024 : Anatomie d’une Chute rafle la mise avec six récompenses

L’Olympia accueillait la 49e Cérémonie des César ce vendredi 23 février. Si les récompenses n’ont pas créé de grandes surprises,… Lire la suite >>

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Christopher Nolan aimerait réaliser un film d’horreur

À l’occasion d’un entretien avec la British Film Institute de Londres, Christopher Nolan, réalisateur d’Oppenheimer, de la trilogie The Dark Knight…

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BOB MARLEY : ONE LOVE 772 865 1 772 865
2 MAISON DE RETRAITE 2 526 067 1 526 067
3 COCORICO 383 132 2 967 838
4 CHIEN & CHAT 314 952 1 314 952
5 MADAME WEB 207 894 1 207 894
6 LE DERNIER JAGUAR 177 731 2 400 111
7 LA ZONE D'INTERET 130 142 3 535 450
8 DAAAAAALI ! 116 376 2 325 922
9 TOUT SAUF TOI 112 338 4 451 874
10 SANS JAMAIS NOUS CONNAITRE 74 540 1 74 540

Source: CBO Box office

Nos Podcasts