Opération Beyrouth de Brad Anderson : critique

Publié par CineChronicle le 28 mai 2018

Synopsis : Beyrouth, 1972. Le diplomate américain Mason Skiles (Jon Hamm) se balade avec une aisance folle parmi tous les acteurs de la diplomatie libanaise. Ce bel équilibre bascule le jour où des agents identifient son jeune protégé, Karim, comme étant le frère d’un terroriste ardemment recherché, suspect principal des attaques de Munich. Lors d’un cocktail, des terroristes entrent au domicile de Skiles et ouvrent le feu. Les conséquences seront terribles.

♥♥♥♥♥

 

Operation Beyrouth - affiche

Opération Beyrouth – affiche

Il aura fallu vingt-sept ans pour que le scénario écrit par Tony Gilroy, à qui l’on doit la trilogie Jason Bourne, prenne enfin vie sur grand écran. Cette vaste histoire d’espionnage dans un Liban dévasté par le terrorisme a beau se dérouler en 1982, elle résonne étrangement avec notre actualité. Réalisé par Brad Anderson, il dresse un portrait intéressant et intelligent d’une crise complexe, oscillant entre humour façon Les Chèvres du Pentagone et véritable thriller géopolitique. Il y a du John Le Carré dans Opération Beyrouth. L’ombre du maître de l’espionnage plane sur le scénario et la photographie. L’image est sombre, presque sale. Elle accompagne un pseudo-Beyrouth (le film a été tourné à Tanger) qui devient une métaphore de l’esprit de Mason Skiles, l’homme incarné par Jon Hamm. Tony Gilroy a en effet construit son histoire autour d’un personnage paumé et hanté par ses démons, et par l’histoire de son pays. Un portrait qui n’est pas sans rappeler un autre espion, animé par la vengeance. Skiles possède d’ailleurs la détermination d’un Jason Bourne. Mais ses armes, à lui, ce sont les mots. Une riche idée confiée au meilleur beau parleur d’Hollywood. Dans la peau de ce diplomate déchu, Jon Hamm survole le film. L’acteur trouve un rôle à sa mesure, oscillant entre gouaille à la Mad Men et sensibilité à fleur de peau. Il est l’éclat de génie d’Opération Beyrouth. Le film de Brad Anderson bénéficie pleinement de son aura désabusée. Jon Hamm est le John Gavin de notre époque. Il forme un binôme réussi avec Rosamund Pike, qui incarne l’attachée culturelle chargée de la protection de l’ancien diplomate, Sandy Crowder. Après Otages à Entebbe, l’actrice britannique prouve une nouvelle fois que son jeu est à la hauteur de n’importe quel rôle.

 

Jon Hamm et Rosamund Pike - Operation Beyrouth

Jon Hamm et Rosamund Pike – Operation Beyrouth

 

Si Opération Beyrouth bénéficie d’un casting impressionnant (avec des seconds rôles joués par Dean Morris, Mark Pellegrino ou encore Jonny Coyne), le film possède malgré tout quelques longueurs. L’intensité propre à une telle histoire s’égare parfois dans des affres de la géopolitique et d’intrigue pas toujours nécessaire. Tony Gilroy a mis de côté l’énergie de Jason Bourne, et peine parfois à retrouver un rythme intéressant. Quelques personnages secondaires en pâtissent. On pense notamment à Gary Ruzak (Shea Wigham), délicieux espion trouble qui manque terriblement de profondeur. Idir Chender, dans la peau d’un preneur d’otage déterminé, aurait pu tirer son épingle du jeu si son rôle n’avait pas été aussi peu mis en avant. Malgré ces quelques lacunes scénaristiques, Opération Beyrouth est un film d’espionnage fonctionne. Le duo Anderson-Gilroy a trouvé l’accord idéal pour faire de ce thriller une œuvre intelligente et nostalgique.

 

Louise-Camille Bouttier

 

 

 

  • OPÉRATION BEYROUTH (Beirut)
  • Sortie salles : 30 mai 2018
  • Réalisation : Brad Anderson
  • Avec : Jon Hamm, Rosamund Pike, Dean Morris, Shea Wigham, Mark Pellegrino, Jonny Coyne, Idir Chender, Leila Bekhti, Kate Fleetwood, Douglas Hodge et Alon Aboutboul
  • Scénario : Tony Gilroy
  • Production : Tony Gilroy, Ted Field, Mike Weber, Monica Levinson et Shivani Rawat
  • Photographie :  Björn Charpentier
  • Montage :  Andrew Hafitz
  • Décors :  Felicity Good
  • Costumes : Carlos Rosario
  • Musique :  John Debney
  • Distribution :  Warner Bros. France
  • Durée : 1h50

 

Commentaires

A la Une

Sidney : Première bande-annonce pour le documentaire sur l’acteur Sidney Poitier

Apple TV+ a dévoilé une bande-annonce pour son documentaire sur Sidney Poitier, qui mêle témoignages et images d’archives, retraçant la… Lire la suite >>

The Bikeriders : Michael Shannon retrouve le réalisateur Jeff Nichols

Pour son sixième long-métrage, le cinéaste Jeff Nichols fait à nouveau appel à son acteur fétiche Michael Shannon, et collabore… Lire la suite >>

Wednesday : Première bande-annonce de la série de Tim Burton

Après trois ans d’absence, le réalisateur américain a dévoilé les images de sa première série télévisée pour le géant du… Lire la suite >>

Wise Guys : Robert De Niro dans le prochain film de gangsters de Barry Levinson

L’acteur de 79 ans retrouve le scénariste des Affranchis et s’associe au réalisateur de Rain Man, Barry Levinson, pour un… Lire la suite >>

Le Magicien d’Oz : Kenya Barris à la réalisation du remake

Le créateur de la série Black-ish, Kenya Barris, prend les rênes du remake du Magicien d’Oz pour le studio Warner… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ONE PIECE FILM RED 575 182 1 575 182
2 BULLET TRAIN 313 237 2 804 304
3 NOPE 224 705 1 224 705
4 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 213 497 6 3 358 761
5 THOR : LOVE AND THUNDER 197 826 5 2 577 053
6 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 191 457 3 747 548
7 TOP GUN : MAVERICK 180 658 12 6 057 934
8 LA TRES TRES GRANDE CLASSE 157 884 1 157 884
9 DUCOBU PRESIDENT ! 97 550 5 967 713
10 MENTEUR 82 714 5 777 133

Source: CBO Box office

Nos Podcasts