Hedy Lamarr: from Extase to Wifi d’Alexandra Dean: critique

Publié par Erica Farges le 4 juin 2018

Synopsis : L’ultime portrait de l’autrichienne Hedy Lamarr. Figure complexe aux deux vies, l’une officielle : celle d’une actrice qui fascine le monde et ses grands réalisateurs par sa beauté mais aussi par sa liberté sexuelle exacerbée ; l’autre plus secrète, celle d’un esprit scientifique insoupçonné qui participa à l’invention d’un système secret de codage des transmissions, aboutissant au GPS. Il s’agit d’une invitation contemporaine à redécouvrir l’enfant sauvage, partie à la conquête d’Hollywood pour fuir son mari pro-Nazi.

♥♥♥♥♥

 

Hedy Lamarr - from Extase to Wifi affiche

Hedy Lamarr – from Extase to Wifi affiche

Alexandra Dean, déjà récompensée par un Emmy Award pour ses travaux journalistiques, a fondé la société de production indépendante Reframed Pictures en 2004 avec son frère, Adam Haggiag, et Susan Sarandon. Surtout tournée vers les contenus biographiques, Reframed Pictures a comme objectif de proposer des œuvres audiovisuelles innovantes. Passionnée par les inventions ayant révolutionné l’humanité, la réalisatrice s’est naturellement intéressée aux talents scientifiques de l’actrice Hedy Lamarr. Quatre cassettes d’une interview réalisée par Fleming Meeks en 1990, alors que la comédienne était âgée de soixante-seize ans, sont à l’origine de Hedy Lamarr : from Extase to Wifi. Les enregistrements retrouvés en 2016 invitent les spectateurs à déchiffrer l’énigme qu’est cette femme, souvent jugée superficiellement de son vivant. Un fil conducteur s’établit, partant des paroles récemment découvertes d’Hedy Lamarr en fin de vie pour nous plonger dans une rétrospective sur son parcours palpitant. Hedy Lamarr : from Extase to Wifi surprend en révélant les faces cachées de l’actrice autrichienne morte il y a presque vingt ans. Il gratte le vernis de la gloire et des scandales afin de lui rendre justice. Devenue célèbre en tant qu’Ecstasy Girl à l’âge de dix-huit ans avec son interprétation du premier orgasme féminin de l’histoire du cinéma dans Extase de Gustav Machatý, la jeune femme part ensuite à la conquête d’Hollywood fuyant son mariage et l’Europe sous domination nazie. Quelques années plus tard, elle met ses talents d’inventrice au service de l’armée américaine en contribuant à l’élaboration d’un système de codage des transmissions qui permet aujourd’hui le fonctionnement du GPS et du Wifi. C’est le récit raconté lors de l’entretien avec Fleming Meeks.

 

Hedy Lamarr - from Extase to Wifi

Hedy Lamarr – from Extase to Wifi

 

Le documentaire dresse un portrait dans lequel les inventions de la star hollywoodienne s’intègrent aux autres aspects de sa vie, dessinant ainsi sa personnalité. Les multiples visages d’Hedy Lamarr se manifestent à travers la diversité des nombreux témoignages de personnes qui l’ont connue ou pour lesquelles elle est une source d’inspiration. La voix de Diane Kruger, actuellement sur un projet pour jouer Hedy Lamarr dans une mini-série inspirée de la biographie écrite par Richard Rhodes, lit les lettres et manuscrits de l’actrice décédée pendant que les souvenirs défilent à l’écran. Les anciennes photographies, interviews, extraits d’œuvres cinématographiques, vidéos personnelles, actualisés par les images d’animation, tissent un patchwork traversant le XXème siècle par le biais de cette vie passionnante et passionnée. Malgré la présence d’images d’animation et la richesse de son investigation, Hedy Lamarr : from Extase to Wifi se révèle un documentaire plutôt classique. Les révélations primordiales sur Hedy Lamarr sont souvent aussitôt oubliées et c’est bien dommage. Néanmoins, son vécu et son esprit remettent en cause les stéréotypes de l’icône glamour, comme elle l’exprime dans ses propres dires : « N’importe quelle fille peut être glamour, tout ce qu’elle doit faire c’est rester immobile et avoir l’air stupide. ». Car au-delà de l’égérie, celle qui est née Hedwig Eva Maria Kielser, reste un personnage complexe, avant-gardiste, féministe sans le revendiquer, ou même en avoir conscience, à une époque où ce courant était encore très peu répandu.

 

Erica Farges 

 

 

 

  • HEDY LAMARR: FROM EXTASE TO WIFI (Bombshell : The Hedy Lamar story)
  • Sortie salles : 6 juin 2018
  • Réalisation : Alexandra Dean
  • Avec : Hedy Lamarr, Mel Brooks, Jennifer Hom, Anthony Loder, Wendy Colton, Fleming Meeks, Richard Rhodes, Jan-Christopher Horak, Jeanine Basinger, Peter Bogdanovich, Anne Helen Petersen, Diane Kruger, Stephen Michael Shearer, Robert Osborne, Denise Loder DeLuca, Lodi Loder, James L. Loder 
  • Scénario : Alexandra Dean
  • Production : Adam Haggiag, Alexandra Dean, Susan Sarandon
  • Photographie : Buddy Squires
  • Montage : Lindy Jankura
  • Musique : Jeremy Bullock and Keegan Dewitt
  • Distribution : Urban Distribution
  • Durée : 1h26

 

Commentaires

A la Une

Un premier trailer pour Doctor Sleep, suite de Shining avec Ewan McGregor

Le premier trailer de la suite de Shining, avec Ewan McGregor dans le rôle de Danny devenu adulte, a été… Lire la suite >>

Le spin-off de The Big Lebowski centré sur Jesus Quintana se précise

John Turturro travaille toujours sur Going Places, le spin-off de The Big Lebowski, basé sur son personnage de Jesus Quintana…. Lire la suite >>

Steven Spielberg en projet sur une série d’horreur pour la plateforme Quibi

Steven Spielberg écrira une série d’horreur exclusivement conçue pour la future plateforme de vidéo à la demande sur mobile, Quibi…. Lire la suite >>

Michel Hazanavicius et les frères Dardenne collaborent pour un conte animé

Le cinéaste français va porter à l’écran le conte de Jean-Claude Grumberg, La plus précieuse des marchandises, sous la forme d’un film… Lire la suite >>

Un trailer cauchemardesque pour Midsommar par le réalisateur d’Hérédité

Midsommar, film d’horreur suédo-américain écrit et réalisé par Ari Aster, déjà derrière Hérédité, a dévoilé son trailer cauchemardesque. Le long-métrage invite… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 X-MEN : DARK PHOENIX 689 880 1 689 880
2 ALADDIN 493 107 3 1 625 789
3 PARASITE 376 842 1 376 842
4 ROCKETMAN 207 474 2 484 491
5 GODZILLA II - ROI DES MONSTRES 180 859 2 523 433
6 VENISE N'EST PAS EN ITALIE 177 268 2 370 045
7 MA 160 898 1 160 898
8 JOHN WICK PARABELLUM 134 907 3 666 622
9 POKEMON DETECTIVE PIKACHU 128 366 5 1 576 380
10 DOULEUR ET GLOIRE 101 199 4 681 941

Source: CBO Box office

Nos Podcasts