Ressortie / Cocktail Molotov de Diane Kurys : critique

Publié par Erica Farges le 18 juin 2018

Synopsis : Paris, Mai 1968. Anne aime Frédéric, mais ils sont de milieux différents. Peu avant l’explosion sociale, Anne se dispute avec sa mère, qui n’accepte pas l’origine modeste du jeune homme, et entraîne Frédéric dans une fugue vers Venise avec leur pote Bruno. Le pouce en l’air, ils traversent la France de 68, mais ont le sentiment de rater quelque chose, et de Venise à Paris, ils courent après les barricades…

♥♥♥♥♥

 

Cocktail Molotov - affiche

Cocktail Molotov – affiche

En l’honneur des cinquante ans de Mai 1968, la maison d’édition et de distribution Malavida Films ressort au cinéma Cocktail Molotov et lance, pour la première fois, sa version DVD. Souvent éclipsée par le succès de Diabolo Menthe, le premier long-métrage de Diane Kurys, sa deuxième œuvre porte un regard singulier sur le printemps 1968. Ici, il n’est pas vraiment question de faire une reconstitution historique des événements, mais plutôt de rendre hommage aux idéaux à l’origine de changements sociaux majeurs à travers le prisme d’un vécu intime. Les protagonistes ne participent pas directement aux manifestations étudiantes parisiennes. Ils expriment leur mécontentement contre les normes dominantes de la France des années 1960 en prenant la fuite dans un road trip, rythmé par les échos d’une actualité palpitante. La fugue est pour ces deux êtres, naïfs et idéalistes, la promesse de liberté absolue. L’empreinte autobiographique, par l’empathie qu’elle provoque, participe à faire adhérer les spectateurs à cette vision utopiste. Cocktail Molotov peut être considéré, dans son esprit, comme la continuité de Diabolo Menthe, même si, malgré leur prénom, leur ville de résidence et leur année de naissance en communs, il s’agit de deux Anne différentes. Par ce procédé de références, plutôt qu’une suite évidente, il se positionne en porte-parole de la jeunesse soixante-huitarde dans sa globalité et s’inscrit comme une œuvre cinématographique générationnelle. En (re)découvrant le film aujourd’hui, un des points faibles est sans doute le jeu d’acteur. Cependant, c’est la première apparition de François Cluzet au cinéma dans un grand rôle, celui de Bruno. Quant aux deux autres personnages principaux, Elise Caron, qui incarne Anne, a poursuivi une double carrière en tant que comédienne-musicienne, et Philippe Lebas a quasiment disparu du monde cinématographique après avoir interprété Frédéric.

 

Cocktail Molotov

Cocktail Molotov

 

Pour saisir la portée de Cocktail Molotov, tourné à peine plus de dix ans après 1968, il est important de rappeler le contexte de l’époque à laquelle il est sorti. En 1980, cela fait seulement cinq ans que l’avortement est légalisé en France. Au moment du récit filmique, la contraception n’est autorisée que depuis quelque mois, comme l’atteste l’ignorance désuète des personnages sur la question. Lors de sa projection initiale dans les salles de cinéma, il sonne comme un rappel des droits primordiaux acquis en l’espace d’à peine une décennie.  La réalisation de Diane Kurys et le fait que le point de vue principal soit celui d’Anne soulignent la particularité de Cocktail Molotov. La plupart des fictions et documentaires traitant de cet instant de l’Histoire française montrent, très majoritairement, des leaders masculins au cœur de la révolte. La perspective plutôt féminine et personnelle permet de mettre l’accent sur l’émancipation de la femme.

 

À l’image des enfants, trop jeunes pour prendre part aux protestations dans la rue, mais assez âgés pour comprendre ce qui se passe, jouant à reproduire les barricades de Mai 1968 en bas de l’immeuble de Frédéric, Cocktail Molotov évoque l’impact de ces bouleversements sociaux sur ceux qui n’ont pas participé aux manifestations. Avec les aventures des trois amis, et plus particulièrement celles d’Anne, il réactualise la mémoire collective française en entraînant les spectateurs dans une charmante balade nostalgique.

 

 

Bonus DVD : Yves Simon, Murray Head, Diane Kurys, François Cluzet, Philippe Lebas et Elise Caron dans l’émission Rendez-vous du dimanche de Michel Drucker en 1980 (15 minutes) et une interview actuelle de Diane Kurys par Patrick Simonin (10 minutes). Un livret de 16 pages contenant des interviews et des extraits du Journal de tournage de Diane Kurys est également inclus.

 

Erica Farges

 

 

 

  • COCKTAIL MOLOTOV
  • Ressortie simultanée cinéma et DVD : 20 juin 2018
  • Restauration 4K et numérisation avec le soutien du CNC
  • Format : DVD avec 2 bonus vidéo inédits (25 mn) + livret 16 pages
  • Réalisation : Diane Kurys
  • Avec : Elise Caron, François Cluzet, Philippe Lebas, Geneviève Fontanel, Christian Clavier, Patrick Chesnais, Henri Garcin, Michel Puterflam, Philippe Clévenot, Hélène Vincent
  • Scénario : Diane Kurys
  • Production : Alexandre Arcady, Charlotte Fraisse, Diane Kurys
  • Photographie : Philippe Rousselot
  • Montage : Joële Van Effenterre
  • Décors : Tony Egry, Hilton McConnico
  • Costumes : Thérèse Ripaud
  • Musique : Yves Simon, Murray Head
  • Édition vidéo : Malavida
  • Tarif : 15 €
  • Durée : 1h32
  • Sortie initiale : 6 février 1980

 

Commentaires

A la Une

César 2024 : Anatomie d’une Chute rafle la mise avec six récompenses

L’Olympia accueillait la 49e Cérémonie des César ce vendredi 23 février. Si les récompenses n’ont pas créé de grandes surprises,… Lire la suite >>

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Christopher Nolan aimerait réaliser un film d’horreur

À l’occasion d’un entretien avec la British Film Institute de Londres, Christopher Nolan, réalisateur d’Oppenheimer, de la trilogie The Dark Knight…

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BOB MARLEY : ONE LOVE 772 865 1 772 865
2 MAISON DE RETRAITE 2 526 067 1 526 067
3 COCORICO 383 132 2 967 838
4 CHIEN & CHAT 314 952 1 314 952
5 MADAME WEB 207 894 1 207 894
6 LE DERNIER JAGUAR 177 731 2 400 111
7 LA ZONE D'INTERET 130 142 3 535 450
8 DAAAAAALI ! 116 376 2 325 922
9 TOUT SAUF TOI 112 338 4 451 874
10 SANS JAMAIS NOUS CONNAITRE 74 540 1 74 540

Source: CBO Box office

Nos Podcasts