Série / Glow (saison 2) : critique

Publié par Lucia Miguel le 19 juillet 2018

Synopsis : Ruth Wilder, une actrice en mal de notoriété, trouve dans le monde du lycra et des paillettes du catch féminin une dernière chance de se faire un nom. Obligée de travailler avec douze marginales d’Hollywood, Ruth est aussi en concurrence avec Debbie Eagan, ancienne actrice de soap.

♥♥♥♥♥

 

Glow saison 2 - affiche

Glow saison 2 – affiche

Le ring, le lycra et les paillettes sont de retour dans cette deuxième saison de Glow, série originale Nertflix créée par Liz Flahive (Adult Beginners) et Carly Mensch (Weeds), et produite par Jenji Kohan (créatrice de Orange is the new black). Toujours inspirée par l’émission de catch féminin lancée au début des années 1980, Gorgeous Ladys of Wrestling, cette suite promet une explosion de muscles, de lumières et d’émotions. Cette nouvelle salve présente un style et une esthétique bien plus affirmée, ce qui donne un nouveau regard plus abouti et riche en émotions. L’excellente première saison n’était qu’une mise en bouche qui nous avait permis de découvrir et approcher les différents personnages ainsi que cette émission aussi kitsch que trépidante. Nous avions quitté Zoya, Liberty Bell, la Reine des Allocs et leur bande de catcheuses savourant le succès remporté sur le ring et sur le petit écran, dans un ultime épisode qui marquait le début de la réconciliation entre Ruth (Alison Brie) et Debbie (Betty Gilpin). Ce nouveau chapitre se focalise davantage sur la vie des catcheuses, hors du ring, explorant des sujets que la première avait mis de côté en faveur du spectacle. Car malgré le succès populaire de l’émission, Sam (Marc Maron) et Bash (Chris Lowell) peinent à maintenir le quota d’audience exigé par la chaîne. Glow est relégué à des horaires nocturnes pénibles et le besoin de vendre le show devient pressant. Le récit se construit alors autour des doutes de la chaîne sur sa continuité. L’avenir des actrices ne tient plus qu’à un fil qui les emmène à s’interroger sur leur lien avec ce métier.

 

Glow saison 2

Glow saison 2

 

Le récit approfondit les relations personnelles et intimes entre les personnages, tout en faisant un lien évident avec l’époque, car l’homosexualité est abordé à plusieurs occasions. Cette saison surfe également sur un point culminant de l’empowerment féminin avec les mouvements #MeToo et #TimesUp. Glow ouvre la discussion sur le milieu professionnel et la place de la femme au sein de l’industrie du spectacle, montrant que dans les années 1980, la tendance était déjà au harcèlement. Cette problématique est brillamment explorée lors d’une scène où Ruth se retrouve dans une chambre d’hôtel avec le président de la chaîne, renvoyant à l’affaire Harvey Weinstein et à tout autre magnat du divertissement. Si le passage est en soi poignant, le plus intéressant est la réaction de son entourage. Le tout est intelligemment développé car le scénario et la mise en scène évitent tout sentimentalisme ou acharnement à outrance. Ces passages font état d’une situation réelle qui gangrène l’industrie depuis longtemps en pointant du doigt les victimes et les bourreaux.

 

Glow saison 2

Glow saison 2

 

Outre cette exploration dans des thématiques plus obscures et profondes, cette seconde saison de Glow conserve l’humour exacerbé et lucide des personnages, qui continuent de se construire dans l’autodérision. Le final surprenant augure une troisième saison à la hauteur de cette seconde approche qui se révèle donc bien plus solide et ficelée que la première. La folie du spectacle, toujours bien présente, est de plus en plus intégrée dans la vie réelle des catcheuses. La série apprend de mieux en mieux à exploiter sa matière première : l’émission originale de David McLane. Glow est peut-être en train de devenir un objet-culte grâce au génie du scénario, de la mise en scène et de ce goût prononcé pour le revival rétro qui règne aujourd’hui. The show must go on !

 

 

 

  • GLOW
  • Diffusion : depuis le 29 juin 2018
  • Chaîne / Plateforme : Netflix
  • Création et Réalisation : Liz Flahive et Carly Mensch
  • Avec: Alison Brie, Betty Gilpin, Sydelle Noel, Britney Young, Marc Maron, Britt Baron, Kimmy Gatewood, Rebekka Johnson, Sunita Mani, Kate Nash, Marianna Palka, Gayle Rankin…
  • Scénario: Sascha Rothchild, Rachel Shukert, Nick Jones, Liz Flahive, Carly Mensch, Kim Rosenstock.
  • Production: Liz Flahive, Carly Mensch
  • Durée : 10 épisodes de 30 minutes
  • Saison 2

 

Commentaires

A la Une

The Mask : Jim Carrey partant pour une suite, mais avec le bon réalisateur

L’acteur américain a récemment confié qu’il serait prêt à se glisser dans la peau verte du Mask, à condition qu’un… Lire la suite >>

The Thing : un remake en préparation par Jason Blum basé sur le roman original

Le film d’horreur de 1982, remake de La chose d’un autre monde (1952), lui-même adapté de la nouvelle de John… Lire la suite >>

Disney+ : programme et date de lancement avancée pour la plateforme française

C’est officiel ! Disney + fera son entrée en France le 24 mars 2020. En attendant de découvrir ce que… Lire la suite >>

The Undoing : Nicole Kidman dans une minisérie du showrunner de Big Little Lies

Nicole Kidman va camper l’héroïne troublée de The Undoing, minisérie HBO inspirée du roman You Should Have Known de Jean… Lire la suite >>

Le Pinocchio de Robert Zemeckis se concrétise

Le cinéaste américain vient de conclure un accord avec Disney pour prendre les rênes du remake de Pinocchio en live-action…. Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 1917 644 738 1 644 738
2 STAR WARS : EPISODE 9, L'ASCENSION DE SKYWALKER 180 915 5 5 729 061
3 UNE BELLE EQUIPE 152 569 1 152 569
4 LES FILLES DU DOCTEUR MARCH 132 033 3 527 176
5 THE GRUDGE 105 972 1 105 972
6 JUMANJI : NEXT LEVEL 105 192 7 3 072 647
7 SELFIE 97 445 1 97 445
8 LES VETOS 96 098 3 513 340
9 LES MISERABLES 92 489 9 1 977 511
10 UNDERWATER 87 559 2 256 684

Source: CBO Box office

Nos Podcasts