Série/ Younger (saisons 1 et 2) : critique

Publié par Laurianne de Casanove le 28 mars 2016

Synopsis : À tout juste 40 ans, Liza voit sa vie voler en éclat. Récemment divorcée, elle quitte le New Jersey pour emménager à Brooklyn chez sa meilleure amie, Maggie. Avec l’aide de cette dernière, elle se fait passer pour une femme de 26 ans dans l’espoir de trouver plus facilement un emploi. Bientôt, Liza se retrouve embauchée comme assistante de Diana Trout, chargée du marketing dans une grande maison d’édition. Elle se lie alors d’amitié avec sa collègue Kelsey et tombe amoureuse d’un tatoueur d’une vingtaine d’année, Josh. Hélas, plus le temps passe, plus son secret semble difficile à garder.

♥♥♥♥

 

Younger série - affiche saison 2

Younger série – affiche saison 2

La femme quadragénaire semble plus que jamais inspirer les studios américains, et si les préjugés ont la vie dure, les mentalités changent et évoluent. Ainsi, certaines séries remettent en question l’image d’Épinal machiste qui veut que passé 35 ans, les femmes se rapprochent dangereusement de leur « date de péremption » ou se transforment en cougars assoiffées de sexe. C’est le cas de Younger, inédite en France, et si l’on considère que son créateur, Darren Star, était déjà à l’origine du désormais culte Sex and the City, cela n’a rien d’étonnant. Liza (Sutton Foster), sa meilleure amie Maggie (Debi Mazar) et sa patronne Diana (Miriam Shor) sont des héroïnes d’un type nouveau. Elles ont plus de 40 ans, sont professionnellement accomplie, désirables et sexuellement actives. Elles n’ont rien à envier aux filles plus jeunes et leur bagou, leur assurance et leur sex-appeal dynamitent les codes de la séduction au féminin. Inspiré du roman éponyme de Pamela Redmond Satran, Younger, diffusée sur TV Land, chaîne américaine appartenant à MTV Networks, suit donc les aventures de Liza Miller, une mère quadragénaire, récemment divorcée, qui se fait passer pour une femme de 26 ans pour retrouver un emploi. Si dans la première saison, seule sa meilleure amie connaît son secret, dans la seconde, Josh est aussi dans la confidence et l’intrigue gagne en profondeur. Le fil conducteur de la série aurait pu laisser imaginer le pire, mais c’était sans compter sur le charme et le talent de Sutton Foster, son actrice principale. Inconnue en France, la comédienne est une des valeurs sûres de Broadway. Également chanteuse et danseuse, elle s’est fait connaître du public américain grâce à ses performances dans diverses comédies musicales à succès (Les Misérables, Shrek). Drôle et touchante, Foster constitue à elle seule une bonne raison de regarder Younger. À ses côtés, Hillary Duff (Kelsey Peters) s’en sort honnêtement. Mais c’est surtout Miriam Shour et Molly Kate Bernard (Lauren Heller) que l’on retient. Les deux comédiennes font preuve d’un vrai talent comique et on se réjouit que leurs personnages aient pris de l’ampleur par rapport à la saison 1. Un bémol néanmoins du côté des acteurs. Si tous sont agréables à regarder, leurs performances reste hélas un peu fade.

.

YoungerYoungerYoungerYounger

.

Sutton Foster, 41 ans, est donc censée ici avoir le même âge qu’Hilary Duff, de douze ans sa cadette. La question n’est pas de savoir si l’on y croit, mais plutôt de s’interroger sur les clichés véhiculés par la société. Après tout, Liza est-elle vraiment si différente de Kelsey ? Bien sûr, le véritable âge de l’héroïne et les défauts physiques, qui vont avec, ne sont pas occultés, c’est d’ailleurs ce qui nourrit le comique de la série. On pense notamment à l’épisode Un-jaded. Lors d’une consultation médicale pour le moins gênante, la belle apprend, devant son petit ami de 26 ans, que son problème d’épaule est dû à son « grand âge » et que Dame Nature, la jugeant désormais trop vieille pour se reproduire, entreprend lentement de la faire tomber en morceaux. Un moment de vérité, comme tant d’autres, qui rend les personnages plus attachants et renforce le sentiment d’empathie du spectateur. L’autre ressort comique émane forcément de tout ce qui a trait à la sexualité. De ce point de vue, cette deuxième saison s’avère bien plus audacieuse et donc bien meilleure que la première. Si les dialogues ne sont pas aussi crus que dans Sex and the City, les thèmes abordés ne le sont pas moins. Ainsi, l’épisode Like a boss nous en apprend un peu plus sur les usages en matière de sodomie et The Good Sheperd nous montre une étrange façon de tondre les moutons.

.

D’un point de vue esthétique, Younger est également plutôt réussie. La photographie, particulièrement soignée, donne à l’ensemble un certain glamour qui ravira les fans de séries étiquetées « girly ». Le montage un brin clippé et la musique pop, qui rythme le récit, renforcent encore ce sentiment. Un peu trop facile peut-être ; on pourrait faire la grimace et reprocher aux producteurs de ne pas s’y prendre de façon plus subtile pour séduire leur coeur de cible. Cependant, on se laisse prendre au jeu. Si la première saison avait quelques longueurs, Younger s’améliore en vieillissant. Plus culotté et plus imaginatif, le scénario de ce deuxième chapitre laisse tomber la bluette pour jouer davantage la carte de l’humour. Un changement réjouissant qui nous fait attendre avec impatience la saison 3 prévue en 2017.

.

.

.

  • Série américaine YOUNGER diffusée aux États-Unis sur TV Land du 31 mars au 9 juin 2015 pour la saison 1, et entre le 13 janvier et le 23 mars 2016 pour la saison 2.
  • Création et réalisation: Darren Star
  • Scénario : Darren Star et Pamela Redmond Satran
  • Avec : Sutton Foster, Debi Mazar, Hilary Duff, Miriam Shor, Nico Tortorella, Molly Kate Bernard…
  • Production : Darren Star Productions
  • Photographie : John Thomas
  • Costumes : Patricia Field
  • Musique : Chris Alan Lee, Peter Nashel
  • Deux saisons de 24 épisodes de 22 minutes chaque

.

Trailer saison 1

.

.

Trailer saison 2

.

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : Le Studio Ghibli sera récompensé d’une Palme d’or d’honneur

Pour la première fois de son histoire, le comité d’organisation du Festival de Cannes va décerner une Palme d’Or d’honneur collective à un studio de cinéma. Un choix audacieux pour …

Y a-t-il un flic : Pamela Anderson rejoint Liam Neeson dans le remake 

Le projet de remake de la saga Y a-t-il un flic va raviver la nostalgie de nombreux fans, avec l’arrivée de l’icône Pamela Anderson aux côtés de Liam Neeson.

Cannes 2024 : La Quinzaine des cinéastes dévoile sa sélection officielle

La 56e sélection de la Quinzaine des cinéastes se révèle avec des films indépendants, engagés et atypiques à travers le globe.

Cannes 2024 : La sélection de la Semaine de la Critique

La Semaine de la Critique, qui aura lieu entre le 15 et le 23 mai, a dévoilé sa sélection qui vise toujours à mettre en avant les premiers et seconds longs-métrages.

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma Stone, le retour de la saga Mad Max, un projet de Francis Ford Coppola vieux de presque 40 ans, et bien d’autres surprises…

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 S.O.S FANTOMES : LA MENACE DE GLACE 308 185 1 308 185
2 KUNG FU PANDA 4 300 396 3 1 460 893
3 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 245 400 2 688 104
4 NOUS, LES LEROY 204 366 1 204 366
5 DUCOBU PASSE AU VERT ! 163 343 2 394 526
6 LA MALEDICTION : L'ORIGINE 104 374 1 104 374
7 DUNE DEUXIEME PARTIE 92 500 7 3 957 190
8 LE MAL N'EXISTE PAS 69 187 1 69 187
9 PAS DE VAGUES 63 322 3 328 687
10 ET PLUS SI AFFINITES 58 491 2 208 240

Source: CBO Box office

Nos Podcasts