Un mystérieux personnage dans un bar exauce les vœux de ceux qui viennent le voir, s’ils accomplissent les missions qu’il leur donne.

 

♥♥♥♥

 

The Booth at the End afficheDiffusée à partir de 2010, The Booth at the End est une série très étonnante à plus d’un titre. Son créateur, Christopher Kubasik, l’est tout autant. En effet, il nous vient tout droit du milieu du jeu de rôles où il a travaillé au sein de prestigieuses sociétés, comme FASA, TSR, Mayfair Games ou encore West end Games. Il a notamment œuvré sur de grands jeux comme Earthdawn, Battletech, Shadowrun, Star Wars et même Advanced Dungeon and Dragons. En 2006, il écrit trois épisodes de Stranger Aventures puis crée The Booth at the End. C’est une série tout à fait atypique qui ne compte, pour l’instant, que deux saisons de 5 épisodes de 23 minutes chacun. Une durée assez peu conventionnelle mais qui s’accorde parfaitement avec le sujet. Le concept de base se résume à une question : jusqu’où iriez-vous pour obtenir ce que vous voulez ? A partir de là, tout se passe dans le même décor, un diner, où l’excellent Xander Berkeley joue le rôle d’un étrange individu que des gens viennent voir. Il n’y a que des dialogues et pas une once d’action. Et si l’on vient voir l’Homme Mystérieux, c’est parce qu’il peut exaucer vos souhaits. Vous lui dites ce que vous voulez, tout ce que vous voulez, n’importe quoi, absolument n’importe quoi, puis il ouvre un étrange carnet et vous confie une mission. Et si l’homme peut vous demander quelque chose d’aussi facile que d’aider six personnes à traverser, le plus souvent les missions sont d’une nature plus malsaine : faire exploser une bombe, faire pleurer un certain nombre de personnes, tuer une petite fille, etc. Personne n’est jamais obligé d’agir et on a toujours le droit de renoncer.

 

The Booth at the End

 

Dans chaque saison, on retrouve un certains nombres de protagonistes qui viennent régulièrement rencontrer l’Homme Mystérieux pour lui faire part des progrès de leur mission. Et les missions de la plupart de ces protagonistes se recoupent, dessinant ainsi une véritable histoire particulièrement bien présentée. On se surprend alors à essayer de comprendre comment s’emboîtent les différents éléments du puzzle. Cette série absolument passionnante nous plonge véritablement au cœur de la psychologie humaine. D’ailleurs, ce qui intéresse le plus l’Homme Mystérieux ce sont les réflexions de ses « clients », leurs justifications, leurs motivations. Il semble être le témoin impuissant des drames de la vie et veut comprendre ce qui pousse les humains à agir. Car humain, assurément, il ne l’est pas. Un ange ? Un démon ? Un extraterrestre ? Le représentant d’une force mystérieuse ? On l’ignore sauf qu’il n’est pas le seul, comme on le découvre assez rapidement. Car, en plus du puzzle constitué par les missions des différents « clients », on devine une histoire de fond concernant directement l’Homme Mystérieux.

 

Xander Berkeley The Booth at the End

 

The Booth at the End est franchement une surprise aussi inattendue qu’intéressante. Son format inhabituel cadre parfaitement avec le sujet et la prestation de Xander Berkeley est en tout point remarquable. Elle ne lasse pas une seconde et, puisqu’on nous raconte tout sans jamais rien montrer, réussit l’exploit de créer une sorte d’hybride entre une œuvre télévisuelle et un roman. On ne peut donc que chaudement vous la recommander, en espérant que d’autres saisons viendront nous en apprendre plus sur cet Homme Mystérieux et sur ce qu’il est vraiment. Tous les épisodes sont disponibles sur Dailymotion. Etant donné le caractère un peu expérimental de la série, il est pour l’instant difficile de dire si oui ou non il y aura d’autres saisons. Récemment, une autre œuvre adoptant un format très court de 23 minutes et diffusée directement online a été produite par Crackle. Il s’agit de CH:OS :EN (notre critique saison 1).

 

 

Série américaine THE BOOTH AT THE END créée par Christopher Kubasik de deux saisons de 5 épisodes de 23 minutes et diffusée sur Citytv, Hulu, FX et Dailymotion à partir du 27 Août 2010 avec Xander Berkeley et Jenni Blong. 

.

Commentaires

A la Une

Wild West : le nouveau vivier français du cinéma de genre

Cette nouvelle société de production, installée dans le sud-ouest de la France, va se consacrer entièrement aux films et séries… Lire la suite >>

Ned Beatty, acteur dans Délivrance, Network et Superman, nous a quittés

Disparu le 13 juin 2021 à l’âge de 83 ans, c’est en tant que second rôle que Ned Beatty se… Lire la suite >>

Toxic Avenger : Kevin Bacon incarnera le méchant dans le remake

L’acteur américain a rejoint le casting du prochain remake de Toxic Avenger, basé sur le film culte de Troma Entertainment, avec en… Lire la suite >>

Un remake de Christine en préparation par le créateur d’Hannibal

Produite par Sony et Blumhouse, la nouvelle adaptation de Christine, l’une des œuvres majeures de Stephen King, va être réalisée… Lire la suite >>

Carey Mulligan et Zoe Kazan dans la peau des journalistes qui ont fait tomber Harvey Weinstein

Le long métrage de Maria Schrader, réalisatrice de Unorthodox, va retracer l’enquête des deux journalistes du New York Times qui a… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CONJURING : SOUS L'EMPRISE DU DIABLE 665 476 1 665 476
2 NOMADLAND 125 027 1 125 027
3 LE DISCOURS 121 740 1 121 740
4 THE FATHER 93 583 3 385 143
5 ADIEU LES CONS 88 201 34 1 683 963
6 DEMON SLAYER - KIMETSU NO YAIBA - LE FILM :... 49 311 4 659 599
7 TOM & JERRY 42 542 4 461 621
8 NOBODY 41 594 2 122 034
9 LES BOUCHETROUS 41 435 3 189 754
10 CHACUN CHEZ SOI 40 025 2 129 066

Source: CBO Box office

Nos Podcasts