Livre / Analyse d’une œuvre – Mort à Venise : critique

Publié par Jacques Demange le 11 août 2018

Résumé : Mort à Venise, considéré par beaucoup comme le chef-d’oeuvre de Luchino Visconti, reste un film aussi étonnant par le contenu que par la forme. Sans doute parce qu’il met un point d’honneur à illustrer ce qu’y déclare un de ses protagonistes : « L’art est ambigu » … Ainsi ignore-t-on si le Beau est le but de l’admiration du héros, musicien vieillissant, pour le jeune Tadzio, ou s’il n’est qu’un prétexte pour masquer une vulgaire attirance pédophile. Et que dire de ces longs plans descriptifs, où l’on regarde regarder un personnage qui littéralement se décompose sous nos yeux ? Le livre examine à nouveaux frais ces ambiguïtés de fond et de forme, il analyse les rapports entre le film et la nouvelle en dont il est tiré, sans oublier de le replacer dans l’oeuvre de Visconti ni de brosser l’histoire de sa réception. On est alors mieux équipé pour comprendre les raisons qui font que Mort à Venise, près de cinquante ans après sa sortie, continue d’exercer sa fascination.

♥♥♥♥♥

 

Analyse dune oeuvre Mort a Venise - livre

Analyse d’une oeuvre : Mort a Venise

Pour nombre de cinéphiles, Mort à Venise apparaît comme l’un des films les plus représentatifs du talent et de l’audace de Luchino Visconti. Analyser cette production dans le détail quémandait donc une réflexion habile et protéiforme, deux qualités qui font justement la force de l’écriture conjointe de Éric Dufour et Laurent Jullier. Ouvrant leur étude sur un panorama très développée de l’oeuvre de Visconti et de Thomas Mann (l’auteur adapté), les deux auteurs singularisent leur approche par une érudition pluridisciplinaire qui évite soigneusement toute sur-interprétation pour se focaliser sur les spécificités concrètes d’une œuvre aux multiples visages. L’étude du récit cinématographique et de son modèle littéraire permet de prolonger la valeur d’une analyse comparative se concentrant sur la construction des personnages et la singularité de leurs relations. L’ouvrage s’attarde ainsi sur la question du spirituel et du charnel, de la figure de l’artiste, du Beau et du sensible, de la petite et de la grande Histoire, ou encore de la sexualité et de ses dérives, mettant au service de son discours certains grands traits de la philosophie platonicienne. Un aspect qui se prolonge tout au long de l’écrit. La pluralité des sources et des références (littérature, philosophie, musicologie, arts visuels) éclaire la matérialité d’une production unique. Les rapports entre sons et images, l’emploi fréquent du zoom, le jeu des focales trouvent leur raison dans la mise en scène d’un regard-double : celui, distancié et ironique, du réalisateur, et celui, impliqué et pathétique, du personnage principal. Si le découpage scène par scène proposé en annexe facilite le travail de description, on pourra regretter l’absence de toute illustration qui aurait pu accompagner les problématiques formelles soulevées par l’étude. Ce manque reste cependant négligeable au regard de la réussite de cet ouvrage qui parvient habilement à condenser ses nombreuses pistes de réflexions et se présente comme une formidable synthèse et un remarquable exemple d’analyse filmique.

 

 

 

  • ANALYSE D’UN OEUVRE : MORT À VENISE (LUCHINO VISCONTI, 1971)
  • Auteurs : Eric Dufour et Laurent Jullier
  • Éditions : Vrin
  • Collection : Philosophie et cinéma
  • Date de parution : 18 juillet 2018
  • Format : 152 pages
  • Tarif : 9,80 €

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : Le Studio Ghibli sera récompensé d’une Palme d’or d’honneur

Pour la première fois de son histoire, le comité d’organisation du Festival de Cannes va décerner une Palme d’Or d’honneur… Lire la suite >>

Y a-t-il un flic : Pamela Anderson rejoint Liam Neeson dans le remake 

Le projet de remake de la saga Y a-t-il un flic va raviver la nostalgie de nombreux fans, avec l’arrivée de… Lire la suite >>

Cannes 2024 : La Quinzaine des Cinéastes dévoile sa sélection officielle

La 56e sélection de la Quinzaine des Cinéastes se révèle avec des films indépendants, engagés et atypiques à travers le… Lire la suite >>

Cannes 2024 : La sélection de la Semaine de la Critique

La Semaine de la Critique, qui aura lieu entre le 15 et le 23 mai, a dévoilé sa sélection qui vise… Lire la suite >>

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 S.O.S FANTOMES : LA MENACE DE GLACE 308 185 1 308 185
2 KUNG FU PANDA 4 300 396 3 1 460 893
3 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 245 400 2 688 104
4 NOUS, LES LEROY 204 366 1 204 366
5 DUCOBU PASSE AU VERT ! 163 343 2 394 526
6 LA MALEDICTION : L'ORIGINE 104 374 1 104 374
7 DUNE DEUXIEME PARTIE 92 500 7 3 957 190
8 LE MAL N'EXISTE PAS 69 187 1 69 187
9 PAS DE VAGUES 63 322 3 328 687
10 ET PLUS SI AFFINITES 58 491 2 208 240

Source: CBO Box office

Nos Podcasts