Livre / Analyse d’une œuvre – Mort à Venise : critique

Publié par Jacques Demange le 11 août 2018

Résumé : Mort à Venise, considéré par beaucoup comme le chef-d’oeuvre de Luchino Visconti, reste un film aussi étonnant par le contenu que par la forme. Sans doute parce qu’il met un point d’honneur à illustrer ce qu’y déclare un de ses protagonistes : « L’art est ambigu » … Ainsi ignore-t-on si le Beau est le but de l’admiration du héros, musicien vieillissant, pour le jeune Tadzio, ou s’il n’est qu’un prétexte pour masquer une vulgaire attirance pédophile. Et que dire de ces longs plans descriptifs, où l’on regarde regarder un personnage qui littéralement se décompose sous nos yeux ? Le livre examine à nouveaux frais ces ambiguïtés de fond et de forme, il analyse les rapports entre le film et la nouvelle en dont il est tiré, sans oublier de le replacer dans l’oeuvre de Visconti ni de brosser l’histoire de sa réception. On est alors mieux équipé pour comprendre les raisons qui font que Mort à Venise, près de cinquante ans après sa sortie, continue d’exercer sa fascination.

♥♥♥♥♥

 

Analyse dune oeuvre Mort a Venise - livre

Analyse d’une oeuvre : Mort a Venise

Pour nombre de cinéphiles, Mort à Venise apparaît comme l’un des films les plus représentatifs du talent et de l’audace de Luchino Visconti. Analyser cette production dans le détail quémandait donc une réflexion habile et protéiforme, deux qualités qui font justement la force de l’écriture conjointe de Éric Dufour et Laurent Jullier. Ouvrant leur étude sur un panorama très développée de l’oeuvre de Visconti et de Thomas Mann (l’auteur adapté), les deux auteurs singularisent leur approche par une érudition pluridisciplinaire qui évite soigneusement toute sur-interprétation pour se focaliser sur les spécificités concrètes d’une œuvre aux multiples visages. L’étude du récit cinématographique et de son modèle littéraire permet de prolonger la valeur d’une analyse comparative se concentrant sur la construction des personnages et la singularité de leurs relations. L’ouvrage s’attarde ainsi sur la question du spirituel et du charnel, de la figure de l’artiste, du Beau et du sensible, de la petite et de la grande Histoire, ou encore de la sexualité et de ses dérives, mettant au service de son discours certains grands traits de la philosophie platonicienne. Un aspect qui se prolonge tout au long de l’écrit. La pluralité des sources et des références (littérature, philosophie, musicologie, arts visuels) éclaire la matérialité d’une production unique. Les rapports entre sons et images, l’emploi fréquent du zoom, le jeu des focales trouvent leur raison dans la mise en scène d’un regard-double : celui, distancié et ironique, du réalisateur, et celui, impliqué et pathétique, du personnage principal. Si le découpage scène par scène proposé en annexe facilite le travail de description, on pourra regretter l’absence de toute illustration qui aurait pu accompagner les problématiques formelles soulevées par l’étude. Ce manque reste cependant négligeable au regard de la réussite de cet ouvrage qui parvient habilement à condenser ses nombreuses pistes de réflexions et se présente comme une formidable synthèse et un remarquable exemple d’analyse filmique.

 

 

 

  • ANALYSE D’UN OEUVRE : MORT À VENISE (LUCHINO VISCONTI, 1971)
  • Auteurs : Eric Dufour et Laurent Jullier
  • Éditions : Vrin
  • Collection : Philosophie et cinéma
  • Date de parution : 18 juillet 2018
  • Format : 152 pages
  • Tarif : 9,80 €

Commentaires

A la Une

Un trailer frénétique pour The Twilight Zone de Jordan Peele

The Twilight Zone, reboot de la série anthologique La Quatrième Dimension, orchestré par l’oscarisé Jordan Peele se dévoile dans un… Lire la suite >>

Chris Hemsworth en Hulk Hogan pour Netflix 

Un biopic mis en scène par Todd Phillips, réalisateur de Very Bad Trip, se concentrera sur l’ascension de la star… Lire la suite >>

Un trailer pour The Highwaymen : à la poursuite de Bonnie & Clyde

Netflix a diffusé la bande-annonce de The Highwaymen dans laquelle deux anciens Texas Rangers, interprétés par Kevin Costner et Woody… Lire la suite >>

Shaft de retour dans une nouvelle bande-annonce

Dix-neuf ans après la sortie du film de John Singleton, Samuel L. Jackson reprend le rôle de Shaft. Un premier… Lire la suite >>

La suite de World War Z de David Fincher avec Brad Pitt est suspendue

Paramount Pictures a annulé le second volet de World War Z de David Fincher suite à des problèmes budgétaires.  … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 QU'EST-CE QU'ON A ENCORE FAIT AU BON DIEU ? 1 014 948 3 4 656 203
2 RALPH 2.0 891 596 1 891 596
3 ALITA : BATTLE ANGEL 782 778 1 782 778
4 DRAGONS 3 : LE MONDE CACHE 728 119 2 1 952 930
5 NICKY LARSON ET LE PARFUM DE CUPIDON 424 356 2 1 054 369
6 ALL INCLUSIVE 407 344 1 407 344
7 LA MULE 209 771 4 1 637 794
8 GREEN BOOK SUR LES ROUTES DU SUD 206 656 4 987 808
9 HAPPY BIRTHDEAD 2 YOU 159 080 1 159 080
10 VICE 124 104 1 124 104

Source: CBO Box office

Nos Podcasts