Synopsis : 1927. Quelques mois après sa capture, le célèbre mage noir Gellert Grindelwald s’évade. Cherchant à déjouer ses plans, Albus Dumbledore sollicite son ancien élève et sorcier zoologiste Norbert Dragonneau qui accepte de lui venir en aide, sans se douter des dangers qui le guettent. Cette nouvelle aventure met à l’épreuve la loyauté des héros Tina, Queenie et Jacob dans un monde plus dangereux et divisé que jamais…

♥♥♥♥♥

 

Les Animaux Fantastiques - Les Crimes de Grindelwald - affiche

Les Animaux Fantastiques – Les Crimes de Grindelwald – affiche

Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald, deuxième volet de la saga préquelle de Harry Potter, réalisé par David Yates (déjà derrière le précédent opus et quatre films Harry Potter) remplit sa mission de blockbuster conventionnel en reprenant les codes de la saga originelle. Si spectateurs et Potterheads ne sont pas tout à fait dépaysés et retrouvent avec plaisir le riche Wizarding World qui a bâti l’empire de J.K. Rowling, la formule magique nouvelle génération n’opère pas complètement. À vos baguettes et retourneurs de temps ! Ce nouvel épisode proposant enfin un retour à Poudlard, l’école des sorciers, livre une nouvelle plongée dans le monde magique et les visions sombres de la romancière britannique. Bien avant l’évasion similaire de Sirius Black dans Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban, le jeune Albus Dumbledore interprété par un séduisant Jude Law (The Grand Budapest Hotel, Black Sea, Spy), fait appel à son ancien élève, Norbert Dragonneau —campé par Eddie Redmayne toujours aussi godiche— pour capturer Grindelwald, nouveau Seigneur des Ténèbres incarné par un puissant Johnny Depp (pour rappel, Grindelwald est mentionné pour la première fois dans Harry Potter et la Pierre Philosophale, mais demeure un personnage énigmatique). Ce dernier, fomentant une rébellion anti-Moldus, est à l’origine d’attaques contre les humains. Dumbledore, déjà impuissant, envoie alors Norbert sur les traces de celui qui « remplace » le mythique Lord Voldemort. Une guerre est sur le point d’éclater..

 

Eddie Redmayne - Les Animaux Fantastiques Les Crimes de Grindelwald

Eddie Redmayne – Les Animaux Fantastiques Les Crimes de Grindelwald

 

Après le New York factice et steampunk du premier volet, Les Crimes de Grindelwald déploie son univers fantastique, macabre et obscur dans le Paris des années 1920. Norbert, Tina (Katherine Waterson), Queenie (Alison Sudol) et Jacob (Dan Fogler), sont transportés au milieu des boulevards haussmanniens, dans les couloirs austères du Ministère de la Magie rappelant l’architecture du Grand Palais ou encore au lugubre cimetière du Père Lachaise tandis que les statues et fontaines Wallace font office de passages secrets. Plus surprenant encore, la romancière, qui signe le scénario afin de contrôler au mieux l’extension de son phénomène littéraire, utilise la reconstitution historique pour tracer un audacieux parallèle entre l’avénement d’Hitler et du nazisme et celui du maléfique Grindelwald. Malheureusement, si l’intrigue semble plus dense et plus complexe que celle esquissée dans le premier prologue, le film choral, qui s’évertue à imposer un catalogue de héros à la fois mystérieux et tourmentés, souffre d’un script plutôt confus. Les Crimes de Grindelwald pourrait se résumer à la pesante atmosphère de thriller qu’il dégage, à la tonalité grisâtre de sa photographie ainsi qu’à la noirceur qu’il dépeint au sujet de la dualité des êtres.

 

Jude Law - Les Animaux Fantastiques Les Crimes de Grindelwald

Jude Law – Les Animaux Fantastiques Les Crimes de Grindelwald

 

Dès la vertigineuse séquence d’ouverture, le long-métrage semble esthétiquement plus furieux, plus épique, mais il manque désespérément au grand spectacle une cohérence narrative. Le réalisateur, habitué de la franchise pottérienne, annonçait pourtant un opus plus sensuel, gothique et mature articulé autour d’une série d’histoires d’amour destinée aux adultes. Ici, les références sont trop disparates (notamment l’évocation du naufrage d’un étrange Titanic ou encore un rapide clin d’oeil au cirque de Freaks de Tod Browning). Certaines performances —parfois inégales hormis celles de Depp et Law, les deux vraies stars et atouts du film— affadissent les péripéties. La relation Dumbledore/Grindelwald, réel enjeu de l’argument, n’est qu’effleurée. En outre, les créatures fantastiques du titre sont reléguées au second plan ; Rowling et David Yates se passent également de pointures (telles que Gary Oldman ou Helena Bonham Carter par exemple) pour agrémenter leur casting, ainsi que des grands noms qui ont fait la renommée de la saga, au profit d’une mise en scène centrée sur les personnages secondaires. Les adjuvants, Croyance, Leta Lestrange et Thésée Dragonneau incarnés respectivement par Ezra Miller, Zoë Kravitz et Callum Turner, importent davantage. Bon point cependant pour la magnifique musique composée par John Newton Howard, laquelle souligne les grands moments du récit en rappelant les thèmes cultes signés John Williams.

 

Un film discutable, touffu, regorgeant d’effets spéciaux et au scénario qui s’éparpille, malgré son audace et ses lourdeurs. À noter que ce prequel porté par le studio Warner Bros comptera trois autres volets se déroulant dans d’autres villes d’Europe. Un vaillant sorcier osera-t-il prononcer le sortilège « Oubliettes ! » ?

 

 

 

  • LES ANIMAUX FANTASTIQUES : LES CRIMES DE GRINDELWALD (Fantastic Beasts : The Crimes of Grindelwald)
  • Sortie salles : 14 novembre 2018
  • Réalisation : David Yates
  • Avec : Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Fogler, Johnny Depp, Jude Law, Alison Sudol, Ezra Miller, Zoë Kravitz, Callum Turner…
  • Scénario : J.K. Rowling
  • Production : David Heyman, Steve, Kloves, J.K. Rowling, Lionel Wigram
  • Photographie : Philippe Rousselot
  • Montage : Mark Day
  • Décors : Anna Pinnock
  • Costumes : Colleen Atwood
  • Musique : James Newton Howard
  • Distribution : Warner Bros. France
  • Durée : 2h15

 

Commentaires

A la Une

Argylle : Le film de Matthew Vaughn s’offre un trailer sulfureux avec Dua Lipa et Henry Cavill

Paillettes, courses-poursuites, explosions, la comédie d’espionnage complètement dingue de Matthew Vaughn, adaptée du roman éponyme Argylle d’Elly Conway, dévoile ses… Lire la suite >>

Clair de Lune : La série culte avec Bruce Willis bientôt disponible en streaming aux États-Unis

Après des années d’attente, dues à des problèmes de droits, la série qui a révélé Bruce Willis au grand public… Lire la suite >>

May December : Premier trailer du film de Todd Haynes avec Natalie Portman et Julianne Moore

May December de Todd Haynes dévoile les premières images de son histoire centrée sur une actrice célèbre qui part à… Lire la suite >>

The Caine Mutiny Court-Martial : Le film posthume de William Friedkin se dévoile en images

Tiré du roman Ouragan sur le Caine d’Herman Wouk, le dernier film du regretté William Friedkin dévoile sa toute première… Lire la suite >>

Tom Hanks retourne dans l’espace pour une exposition immersive à Londres

Tom Hanks racontera l’histoire des Moonwalkers, ceux qui ont marché sur la Lune, dans une exposition à l’espace d’art immersif… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA NONNE 2 262 795 2 726 897
2 LA PETITE 206 646 1 206 646
3 MYSTERE A VENISE 185 575 2 435 723
4 UN METIER SERIEUX 137 222 2 352 665
5 ACIDE 128 852 1 128 852
6 ANATOMIE D'UNE CHUTE 117 858 5 1 077 984
7 LES FEUILLES MORTES 111 219 1 111 219
8 LE LIVRE DES SOLUTIONS 111 124 2 300 044
9 EQUALIZER 3 96 911 4 786 823
10 TONI EN FAMILLE 58 567 3 255 799

Source: CBO Box office

Nos Podcasts