Livre / Marlène Dietrich. La scandaleuse de Berlin : critique

Publié par Jacques Demange le 1 mars 2019

Résumé : L’existence tumultueuse et passionnée d’une actrice de légende. Actrice, chanteuse, musicienne et muse de nombreux cinéastes – en particulier de Josef von Sternberg avec qui elle tourne notamment L’Ange bleu –, Marlène Dietrich (1901-1992) incarne la femme fatale, sensuelle, sophistiquée et libre – une liberté dont témoignent ses multiples expériences artistiques comme ses nombreuses relations avec les hommes et les femmes qui ont traversé sa vie. L’immense artiste se métamorphose en symbole politique. Née à Berlin, farouche opposante au nazisme, elle devient citoyenne américaine en 1939 et soutient indéfectiblement les Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale, donnant notamment près de soixante concerts en Europe pendant la campagne de libération. Son interprétation de  » Lili Marleen « , chanson culte du régime nazi, devient alors un symbole de la résistance à celui-ci.  » J’ai encore une valise à Berlin « , chante-t-elle, mais c’est en France, à Paris, que cette Vénus intemporelle choisira de finir sa vie, à l’abri des regards – et c’est en français qu’elle exprimera sa joie à l’annonce de la chute du mur de Berlin en novembre 1989. Une biographie totale, nourrie d’archives inédites, qui éclaire la femme et ausculte le mythe.

♥♥♥♥

 

Marlene Dietrich - livre

Marlène Dietrich – livre

Icône parmi les icônes, Marlène Dietrich a, depuis de nombreuses décennies, agité la plume des essayistes, biographes et autres spécialistes du cinéma. Sa figure, son jeu, ses postures ont accueilli les approches les plus diverses. Marlène, reine du glamour, Marlène l’indépendante, Marlène la féministe… Entre le pantin et le marionnettiste, le rôle joué par Dietrich demeure troublant. Beauté de glaise sculptée par la palette de lumières de Josef Von Sternberg ou véritable créatrice dont l’autonomie devait, pour être conservée, se dissimuler derrière les atours artificiels du système hollywoodien, le mystère reste entier. Ce présent ouvrage écrit par Jean-Paul Bled, spécialiste de l’Allemagne et de l’Autriche-Hongrie, professeur émérite à l’université de Paris IV-Sorbonne et déjà auteur d’un certain nombre d’ouvrages sur François-Joseph ou Marie-Thérèse d’Autriche, parvient à dresser un portrait objectif de l’actrice en décryptant les légendes en grande partie propagées par ses propres mémoires (parues et traduites en langue française chez Grasset en 1984, soit huit ans avant sa disparition). Ce travail au long cours se révèle à la fois impressionnant et passionnant. De la jeune violoniste berlinoise à la recluse parisienne, de l’amante à la mère dévouée, de la star au mythe, l’auteur dresse un portrait dont la justesse tient à sa constante ambivalence (d’identité, de caractère, mais aussi de profession). L’objectivité de l’historien assure en ce sens la clarté d’un propos qui tout en s’attachant à certains épisodes en particulier (la naissance de sa fille Maria, la rencontre avec Sternberg et les autres grands cinéastes qui collaborèrent avec elle, le départ pour Hollywood, son engagement pendant la Seconde Guerre mondiale et sa lutte contre le régime nazi, sa relation avec Jean Gabin) s’attelle à dégager les grands traits d’une existence marquée par une mobilité constante. Berlin, Weimar, New York, Los Angeles, Las Vegas, Paris… L’une des grandes qualités de l’ouvrage est de souligner l’importance que joua le voyage dans la carrière de l’artiste. Les descriptions très précises que donne Bled du Berlin des années 20 ou du New York des années 30 expriment les contrastes d’une époque placée sous le signe d’un basculement idéologique et culturel. Inutile d’aller plus loin dans l’analyse du fond qui, on l’aura compris, affirme l’excellence d’un travail scientifique et littéraire à l’intérieur duquel on ne peut que regretter la place mineure accordée aux analyses stricto sensu des qualités stylistiques propres au jeu d’actrice de Dietrich. Côté forme(s), on notera la présence d’un cahier iconographique inséré au milieu de l’ouvrage jouxtant aux photographies de famille des photogrammes tirés de ses plus célèbres productions et autres clichés représentant la rencontre entre l’actrice et d’autres personnalités artistiques (Hemingway, Edith Piaf, Maurice Chevalier) et politiques (Willy Brandt). Les annexes ne sont pas en reste : filmographie complète, bibliographie exhaustive, et un index des noms assurent la réussite d’un ouvrage appelé à devenir un incunable pour tous les amateurs de la grande Marlène.

 

 

 

  • MARLÈNE DIETRICH, LA SCANDALEUSE DE BERLIN
  • Auteur : Jean-Paul Bled
  • Éditions : Perrin
  • Date de parution : 21 février 2019
  • Format : 380 pages
  • Tarif : 24 €

Commentaires

A la Une

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Road House : Jake Gyllenhaal officiellement dans le remake pour Amazon

Pressenti en novembre dernier, Jake Gyllenhaal sera bel et bien dans le remake du film culte des années 80, réalisé… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 THOR : LOVE AND THUNDER 404 765 3 2 129 017
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 351 988 4 2 893 838
3 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 333 361 1 333 361
4 TOP GUN : MAVERICK 188 380 10 5 711 998
5 DUCOBU PRESIDENT ! 188 015 3 737 277
6 MENTEUR 151 586 3 585 087
7 JOYEUSE RETRAITE 2 92 299 2 247 790
8 LA NUIT DU 12 72 629 3 241 487
9 JURASSIC WORLD : LE MONDE D'APRES 67 113 8 3 357 635
10 ELVIS 58 542 6 1 074 116

Source: CBO Box office

Nos Podcasts