Livre / Mario Bava. Le magicien des couleurs : critique

Publié par Jacques Demange le 2 juillet 2019

Résumé : Insaisissable, Mario Bava ? Sûrement pas ! Et pourtant… Le réalisateur italien, d’une famille de cinéma à l’instar de Sergio Leone, a exploré tant de genres et de styles qu’on aurait pu se perdre dans la variété de ses œuvres du cinéma populaire des années 1960 et 1970. Il n’en est rien. À chaque film, l’œil est attisé par des silos de couleurs et de flashs d’une maîtrise à couper le souffle : son cinéma est un cinéma de désir(s). Cet essai propose pour la première fois un voyage au cœur de l’esthétique des sens de Mario Bava, le magicien des couleurs.

♥♥♥♥

 

Mario Bava - le magicien des couleurs

Mario Bava – le magicien des couleurs

Père du cinéma de genre italien, Mario Bava sut concilier aux impératifs économiques des productions à petit budget les exigences artistiques du cinéma d’auteur. Cette particularité associée à la longévité de sa carrière (de l’immédiat après-guerre à la fin des années soixante-dix, période qui correspond à l’âge d’or du cinéma transalpin) explique l’attrait jamais démenti de son oeuvre sur les cinéphiles du monde entier. On ne peut donc que se réjouir de voir publier cet ouvrage qui présente une complétude en tout point louable. Loin de se limiter au caractère chromatique du cinéma de Bava, comme pourrait le laisser supposer le sous-titre de l’étude, Gérald Duchaussoy, directeur de la section Cannes Classics au Festival de Cannes, et Romain Vandestichele, professeur d’Anglais, proposent un panorama exhaustif d’une cinématographie aux images incisives. Ouvrant leur propos par un retour sur le contexte de production italien de l’après-guerre, les deux auteurs soulignent la singularité du statut artistique de Bava. Orfèvre parmi les artisans, le cinéaste se plie aux diktats des films de commande pour développer ses propres thématiques et obsessions visuelles. Ces dernières sont parfaitement appréhendées par Duchaussoy et Vandestichele qui associent à l’approche historique un grand nombre d’analyses de séquences ouvrant leur étude sur certaines pistes de lecture particulièrement stimulantes. Ainsi du rapport de Bava aux acteurs et au néoréalisme, du motif des mannequins de cire, de l’apport musical et sonore dont profitèrent ses films, ou des influences sous-jacentes exercées par la peinture et la sculpture sur sa mise en scène. En résulte la description d’une filmographie déterminée par une valeur illustrative et productrice de ce que les deux auteurs appellent l’«Ultra-cinéma » (un concept qui permet de synthétiser les différents mérites narratifs et formels de l’oeuvre de Bava). Ponctué de références tirées de nombreuses sources (dont un entretien inédit avec Lamberto Bava, fils du réalisateur) et assorti d’une large bibliographie, cet essai réjouira les amoureux du cinéma de Bava, mais pas seulement. Un regret persiste cependant en ce qui concerne l’absence d’illustrations. Pallié en partie par les descriptions très précises des auteurs, ce manque reste bien entendu mineur mais aurait indéniablement pu apporter une qualité supplémentaire à ce formidable ouvrage.

 

 

 

  • MARIO BAVA. LE MAGICIEN DES COULEURS
  • Auteurs : Gérald Duchaussoy et Romain Vandestichele
  • Éditions : Lobster Films
  • Date de parution : 14 juin 2019
  • Format : 167 pages
  • Tarif : 12 €

Commentaires

A la Une

Verde : le prochain film de Cédric Jimenez se penchera sur l’enlèvement d’Íngrid Betancourt

Alors que Novembre, sur les attentats de 2015, est attendu dans le courant de l’année, le nouveau projet de Cedric… Lire la suite >>

Les nommés aux César 2022

Ce mercredi 26 janvier, Véronique Cayla, Présidente de l’Académie des Arts et Techniques du Cinéma, a communiqué les films sélectionnés… Lire la suite >>

Brad Pitt et Damien Quintard relancent le studio d’enregistrement Miraval dans le sud de la France

C’est durant l’été 2022 que les portes du nouveau studio Miraval rouvriront après une refonte par Brad Pitt, aidé du… Lire la suite >>

Civil War : Kirsten Dunst dans le prochain Alex Garland

Le réalisateur britannique Alex Garland continue sa collaboration avec A24 pour produire son prochain film Civil War, avec Kristen Dunst… Lire la suite >>

Nyad : Jodie Foster rejoint Annette Bening dans le biopic consacré à Diana Nyad

Jodie Foster sera aux côtés d’Annette Bening pour les débuts des documentaristes Jimmy Chin et Elizabeth Chai Vasarhelyi au cinéma,… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 SPIDER-MAN : NO WAY HOME 208 524 6 6 652 879
2 ADIEU MONSIEUR HAFFMANN 170 581 2 432 511
3 NIGHTMARE ALLEY 142 309 1 142 309
4 SCREAM 122 173 2 334 728
5 TOUS EN SCENE 2 105 801 5 2 253 265
6 L'AMOUR C'EST MIEUX QUE LA VIE 105 611 1 105 611
7 THE KING'S MAN : PREMIERE MISSION 88 329 4 758 443
8 EN ATTENDANT BOJANGLES 86 141 3 440 126
9 OUISTREHAM 85 285 2 212 260
10 TENDRE ET SAIGNANT 72 295 1 72 295

Source: CBO Box office

Nos Podcasts