Livre / Mario Bava. Le magicien des couleurs : critique

Publié par Jacques Demange le 2 juillet 2019

Résumé : Insaisissable, Mario Bava ? Sûrement pas ! Et pourtant… Le réalisateur italien, d’une famille de cinéma à l’instar de Sergio Leone, a exploré tant de genres et de styles qu’on aurait pu se perdre dans la variété de ses œuvres du cinéma populaire des années 1960 et 1970. Il n’en est rien. À chaque film, l’œil est attisé par des silos de couleurs et de flashs d’une maîtrise à couper le souffle : son cinéma est un cinéma de désir(s). Cet essai propose pour la première fois un voyage au cœur de l’esthétique des sens de Mario Bava, le magicien des couleurs.

♥♥♥♥

 

Mario Bava - le magicien des couleurs

Mario Bava – le magicien des couleurs

Père du cinéma de genre italien, Mario Bava sut concilier aux impératifs économiques des productions à petit budget les exigences artistiques du cinéma d’auteur. Cette particularité associée à la longévité de sa carrière (de l’immédiat après-guerre à la fin des années soixante-dix, période qui correspond à l’âge d’or du cinéma transalpin) explique l’attrait jamais démenti de son oeuvre sur les cinéphiles du monde entier. On ne peut donc que se réjouir de voir publier cet ouvrage qui présente une complétude en tout point louable. Loin de se limiter au caractère chromatique du cinéma de Bava, comme pourrait le laisser supposer le sous-titre de l’étude, Gérald Duchaussoy, directeur de la section Cannes Classics au Festival de Cannes, et Romain Vandestichele, professeur d’Anglais, proposent un panorama exhaustif d’une cinématographie aux images incisives. Ouvrant leur propos par un retour sur le contexte de production italien de l’après-guerre, les deux auteurs soulignent la singularité du statut artistique de Bava. Orfèvre parmi les artisans, le cinéaste se plie aux diktats des films de commande pour développer ses propres thématiques et obsessions visuelles. Ces dernières sont parfaitement appréhendées par Duchaussoy et Vandestichele qui associent à l’approche historique un grand nombre d’analyses de séquences ouvrant leur étude sur certaines pistes de lecture particulièrement stimulantes. Ainsi du rapport de Bava aux acteurs et au néoréalisme, du motif des mannequins de cire, de l’apport musical et sonore dont profitèrent ses films, ou des influences sous-jacentes exercées par la peinture et la sculpture sur sa mise en scène. En résulte la description d’une filmographie déterminée par une valeur illustrative et productrice de ce que les deux auteurs appellent l’«Ultra-cinéma » (un concept qui permet de synthétiser les différents mérites narratifs et formels de l’oeuvre de Bava). Ponctué de références tirées de nombreuses sources (dont un entretien inédit avec Lamberto Bava, fils du réalisateur) et assorti d’une large bibliographie, cet essai réjouira les amoureux du cinéma de Bava, mais pas seulement. Un regret persiste cependant en ce qui concerne l’absence d’illustrations. Pallié en partie par les descriptions très précises des auteurs, ce manque reste bien entendu mineur mais aurait indéniablement pu apporter une qualité supplémentaire à ce formidable ouvrage.

 

 

 

  • MARIO BAVA. LE MAGICIEN DES COULEURS
  • Auteurs : Gérald Duchaussoy et Romain Vandestichele
  • Éditions : Lobster Films
  • Date de parution : 14 juin 2019
  • Format : 167 pages
  • Tarif : 12 €

Commentaires

A la Une

Premier teaser pour Bad Education avec Hugh Jackman

Dans cette production HBO inspirée d’un article de presse, Hugh Jackman incarne Franck Tassone, un influent directeur d’école dont les… Lire la suite >>

Killers of The Flower Moon : la production du film de Martin Scorsese avec DiCaprio et De Niro en difficulté ?

Des bruits de couloir laissent entendre que le budget croissant du western de Martin Scorsese avec Leonardo DiCaprio et Robert… Lire la suite >>

Friends : les retrouvailles des acteurs prévues en mai sur HBO Max

Un épisode spécial de Friends, rassemblant Phoebe, Joey, Chandler, Monica, Rachel et Ross, sera disponible sur HBO Max en mai… Lire la suite >>

Julia Roberts, Armie Hammer et Sean Penn dans une série sur le Watergate

Sam Esmail, showrunner de Mr Robot, et son collaborateur, Robbie Pickering, vont prendre les commandes de Gaslit, une série sur… Lire la suite >>

Donald Trump raille la victoire de Parasite aux Oscars, les distributeurs lui répondent avec humour

En moquant le triomphe de Bong Joon-ho aux Oscars, le président des États-Unis a suscité l’affliction, mais aussi permis aux… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 SONIC LE FILM 771 015 1 771 015
2 LE PRINCE OUBLIE 457 031 1 457 031
3 DUCOBU 3 385 170 2 784 369
4 LE VOYAGE DU DR DOLITTLE 348 802 2 764 982
5 BIRDS OF PREY (ET LA FANTABULEUSE HISTOIRE DE HARLEY QUINN) 303 575 2 715 753
6 1917 235 158 5 1 959 090
7 NIGHTMARE ISLAND 206 429 1 206 429
8 BAD BOYS FOR LIFE 205 148 4 1 505 345
9 THE GENTLEMEN 185 527 2 423 567
10 LA FILLE AU BRACELET 144 499 1 144 499

Source: CBO Box office

Nos Podcasts