Livre / Filmer le quotidien : critique

Publié par Jacques Demange le 7 novembre 2019

Résumé : Si le cinéma a une influence si déterminante sur nos modes de vie, c’est sans doute parce qu’il a toujours su fournir des réponses précieuses à qui se demande comment les gens vivent. Explorant des univers filmiques très différents – des films de fiction aux films documentaires, du cinéma d’auteur aux comédies contemporaines hollywoodiennes, des films de symphonies urbaines aux documentaires intimistes, des œuvres de Yasujir? Ozu à celles de Chantal Akerman, d’Alain Resnais à Jim Jarmusch, de Maurice Pialat à Wang Bing…–, ce livre se propose d’ouvrir un questionnement non seulement sur ce que le cinéma peut nous dire du quotidien, mais aussi sur la façon dont il l’appréhende, le donne à voir et parfois le réinvente. Comment filmer ce qui, d’ordinaire, n’est plus perçu? Comment faire de la vie de tous les jours, de ce qui ne fait pas événement et ne mérite pas d’être montré, l’enjeu d’un regard singulier, d’un mode de narration et représentation propre, tout simplement d’une attention cinématographique particulière?

♥♥♥♥♥

 

Filmer le quotidien - livre

Filmer le quotidien – livre

Si le spectaculaire a longtemps été considéré comme l’apanage du cinéma (tant du point de vue du contenu de ses images que des qualités de son dispositif), le quotidien, espace-temps façonné par les habitudes et la répétition, demeure une problématique qui lui est consubstantiellement rattachée. Repérer l’insolite au sein du comportement ordinaire, tel est l’objectif entrepris par cet ouvrage collectif placé sous la direction de Sarah Leperchey et José Moure, tous deux enseignants-chercheurs en cinéma à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. À partir d’un corpus d’exemples éclectique associant différentes époques, cinématographies (France, Italie, Chine, Japon, Maroc…), formats (fiction, documentaire), et disciplines (photographie, peinture, littérature), les auteurs s’emploient à découvrir les faces cachées du quotidien à travers de nombreuses analyses de séquences et de plans. Le formidable apport théorique de ces contributions se développe donc selon une mise en application très concrète permettant à la fois d’interroger les caractéristiques du médium cinéma et notre propre rapport au quotidien. En se focalisant sur une époque (les années 1930 ou 1960) ou un événement (le cortège funéraire de Robert Kennedy) en particulier, ces différents textes ont en commun une volonté de redéfinir l’espace cinématographique à la lumière d’une durée au semblant familière mais pourtant indocile. En résulte l’apparition d’une sorte d’inquiétante étrangeté qui habite le cadre des films convoqués. Ces analyses s’approfondissent naturellement par un retour poussé sur les tenants et aboutissants de mises en scène singulières portées par le tempérament d’auteurs consacrés (Alain Resnais, Yasujiro Ozu, Marguerite Duras, Maurice Pialat, Jim Jarmusch, René Allio, Federico Fellini,  Hakim Belabbès, Wang Bing). La présence de captures d’écran renforce la valeur pratique de ces démonstrations qui font vaciller les certitudes de représentations tour à tour marquées par la réflexivité d’un geste ou d’un angle de prise de vue et la volonté de distinguer les écarts d’une normalité considérée comme essentielle. C’est donc le regard de biais qui prime ici, manière de (re)considérer de façon nouvelle un environnement filmique mais aussi social, civilisationnel et par-dessus tout subjectif.

 

 

 

  • FILMER LE QUOTIDIEN
  • Auteurs : Sarah Leperchey et José Moure (sous la direction de)
  • Éditions : Les Impressions Nouvelles
  • Collection : Caméras subjectives
  • Date de parution : 7 novembre 2019
  • Format : 256 pages
  • Tarif : 20 € (print) – 9,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Disclaimer : Cate Blanchett et Kevin Kline dans une série d’Alfonso Cuarón

Apple continue d’attirer de grands noms sur sa plateforme de streaming en offrant une série à Alfonso Cuarón qui dirigera… Lire la suite >>

Renfield : Nicolas Cage en comte Dracula

Universal continue à développer son Dark Universe en s’attaquant au célèbre vampire avec Nicolas Cage et Nicholas Hoult.    … Lire la suite >>

David Gulpilil, du contrechamp au plein cadre

Emporté à l’âge de 68 ans par un cancer du poumon ce 29 novembre 2021, l’acteur australien aborigène David Gulpilil… Lire la suite >>

Stephen Sondheim, compositeur d’images

Disparu le 26 novembre 2021, le compositeur et parolier Stephen Sondheim a su marquer de sa personnalité certaines des plus… Lire la suite >>

Le Dernier Duel : Ridley Scott rejette l’échec sur les millenials et leurs smartphones

Un peu plus d’un mois après la sortie du Dernier Duel, Ridley Scott explique l’insuccès de son drame historique par… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ENCANTO, LA FANTASTIQUE FAMILLE MADRIGAL 526 906 1 526 906
2 LES BODIN'S EN THAILANDE 330 688 2 910 869
3 HOUSE OF GUCCI 293 474 1 293 474
4 ALINE 191 109 3 1 087 526
5 LES ETERNELS 123 205 4 1 579 070
6 RESIDENT EVIL : BIENVENUE A RACCOON CITY 110 288 1 110 288
7 ON EST FAIT POUR S'ENTENDRE 102 040 2 260 962
8 DE SON VIVANT 90 106 1 90 106
9 SUPREMES 77 095 1 77 095
10 AMANTS 72 186 2 208 189

Source: CBO Box office

Nos Podcasts