Résumé : La caméra est une sorte de fétiche. Ce n’est pas seulement une machine à reproduire, capable de répliquer le mouvement, la couleur et la texture parallèlement à un dispositif d’enregistrement du son. C’est une machine qui a acquis, dans la seconde moitié du XXe  siècle, le pouvoir d’un objet cérémoniel qui atteste que l’événement a réellement eu lieu. La caméra devient le chroniqueur de notre époque, elle est en ce sens le fétiche moderne par excellence. Filmer, c’est prendre une série de décisions qui déterminent non seulement ce qui sera inclus dans le cadre, mais aussi ce qui n’y sera pas. Cela signifie que nos choix comprennent une part de mise à distance.

♥♥♥♥

 

La camera est une sorte de fetiche - Amos Gitai

La caméra est une sorte de fetiche – Amos Gitaï

Inaugurant la série de neuf cours donnés par le réalisateur israélien Amos Gitaï au Collège de France en 2018-2019, cette petite leçon de cinéma condense les mérites d’une œuvre filmique placée sous le signe d’une intense réflexion. En revenant sur la nature de ses films documentaires (les trilogies House – Une maison à Jérusalem – News from Home. News from House, et Devarim – Yom Yom – Kadosh ; Donnons une chance à la paix, ou encore Journal de campagne et ses premiers courts métrages) le cinéaste propose un voyage dans le temps, à la rencontre des origines. Le métier d’architecte de son père renseigne ainsi sur son rapport aux images et à leur conception. Pour lui, le cinéma s’envisage comme un art collectif mis au service d’une fédération des existences. Ponctué de différentes illustrations (photogrammes et images des mises en scène théâtrales de Gitaï), l’écrit développe un propos articulant impressions subjectives, souvenirs de tournage, et discours plus généraux concernant la nature du médium cinématographique. Considérée comme un fétiche, la caméra fait acte de résistance, à la fois prisme protecteur contre les horreurs du réel et témoin d’un ancrage dans les réalités d’une situation singulière. À la recherche d’une densité temporelle permise par l’art cinématographique, Gitaï déporte sa réflexion du côté d’une conception élargie de l’image. Celle-ci se voit alors considérée à travers ses déterminismes politiques et culturels. À nouveau histoire(s) et Histoire se rencontrent. Le réalisateur rapporte ainsi les connexions établies entre les grands moments de sa nation et son propre destin d’artiste, de même que le passé de son père, ancien élève du Bauhaus, prend la forme de traces porteuses d’une mémoire graphique qui se rapporte au trauma historique de la Seconde Guerre mondiale. Brillant dans son fond, cet écrit se présente en définitive comme une réflexion ouverte au débat et à l’intelligence du lecteur. 

 

 

 

  • LA CAMÉRA EST UNE SORTE DE FÉTICHE. FILMER AU MOYEN-ORIENT
  • Auteur : Amos Gitaï
  • Éditions : Fayard
  • Collection : Sciences humaines 
  • Date de parution : 24 avril 2019
  • Format : 96 pages
  • Tarif : 12 € (print) – 4,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Stranger Things : un teaser et un premier spoiler pour la saison 4

La première bande-annonce de la prochaine saison de Stranger Things met fin à l’un des principaux suspenses de la saison… Lire la suite >>

O2 : Noomi Rapace au casting du thriller SF produit par Alexandre Aja

Dans ce film distribué par Wild Bunch, la star de Millenium interprétera une femme qui, à peine sortie de cryogénisation,… Lire la suite >>

Mourir peut attendre : découvrez le titre phare du film chanté par Billie Eilish

La chanson du générique de Mourir peut attendre, composée et interprétée par Billie Eilish est enfin disponible. Elle comptabilise déjà… Lire la suite >>

The French Dispatch : un premier trailer à la hauteur des attentes pour le nouveau Wes Anderson

La bande-annonce promet une œuvre dantesque portée par une galerie d’interprètes qui laisse rêveur ; Tilda Swinton, Frances Mc Dormand, Timotée Chalamet, Elisabeth… Lire la suite >>

César 2020 : Le fonctionnement de l’Académie remis en cause par 400 personnalités

Entre polémiques, opacité et membres nommés à vie, les dysfonctionnements de l’Académie des César ont abouti à la mobilisation du… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LE VOYAGE DU DR DOLITTLE 416 180 1 416 180
2 BIRDS OF PREY (ET LA FANTABULEUSE HISTOIRE DE HARLEY QUINN) 412 178 1 412 178
3 DUCOBU 3 399 199 1 399 199
4 1917 279 512 4 1 723 932
5 BAD BOYS FOR LIFE 239 166 3 1 300 197
6 THE GENTLEMEN 238 040 1 238 040
7 #JESUISLA 112 363 1 112 363
8 LE LION 107 201 2 360 293
9 JOJO RABBIT 91 534 2 223 588
10 SAMSAM 86 711 1 86 711

Source: CBO Box office

Nos Podcasts