Résumé : La caméra est une sorte de fétiche. Ce n’est pas seulement une machine à reproduire, capable de répliquer le mouvement, la couleur et la texture parallèlement à un dispositif d’enregistrement du son. C’est une machine qui a acquis, dans la seconde moitié du XXe  siècle, le pouvoir d’un objet cérémoniel qui atteste que l’événement a réellement eu lieu. La caméra devient le chroniqueur de notre époque, elle est en ce sens le fétiche moderne par excellence. Filmer, c’est prendre une série de décisions qui déterminent non seulement ce qui sera inclus dans le cadre, mais aussi ce qui n’y sera pas. Cela signifie que nos choix comprennent une part de mise à distance.

♥♥♥♥

 

La camera est une sorte de fetiche - Amos Gitai

La caméra est une sorte de fetiche – Amos Gitaï

Inaugurant la série de neuf cours donnés par le réalisateur israélien Amos Gitaï au Collège de France en 2018-2019, cette petite leçon de cinéma condense les mérites d’une œuvre filmique placée sous le signe d’une intense réflexion. En revenant sur la nature de ses films documentaires (les trilogies House – Une maison à Jérusalem – News from Home. News from House, et Devarim – Yom Yom – Kadosh ; Donnons une chance à la paix, ou encore Journal de campagne et ses premiers courts métrages) le cinéaste propose un voyage dans le temps, à la rencontre des origines. Le métier d’architecte de son père renseigne ainsi sur son rapport aux images et à leur conception. Pour lui, le cinéma s’envisage comme un art collectif mis au service d’une fédération des existences. Ponctué de différentes illustrations (photogrammes et images des mises en scène théâtrales de Gitaï), l’écrit développe un propos articulant impressions subjectives, souvenirs de tournage, et discours plus généraux concernant la nature du médium cinématographique. Considérée comme un fétiche, la caméra fait acte de résistance, à la fois prisme protecteur contre les horreurs du réel et témoin d’un ancrage dans les réalités d’une situation singulière. À la recherche d’une densité temporelle permise par l’art cinématographique, Gitaï déporte sa réflexion du côté d’une conception élargie de l’image. Celle-ci se voit alors considérée à travers ses déterminismes politiques et culturels. À nouveau histoire(s) et Histoire se rencontrent. Le réalisateur rapporte ainsi les connexions établies entre les grands moments de sa nation et son propre destin d’artiste, de même que le passé de son père, ancien élève du Bauhaus, prend la forme de traces porteuses d’une mémoire graphique qui se rapporte au trauma historique de la Seconde Guerre mondiale. Brillant dans son fond, cet écrit se présente en définitive comme une réflexion ouverte au débat et à l’intelligence du lecteur. 

 

 

 

  • LA CAMÉRA EST UNE SORTE DE FÉTICHE. FILMER AU MOYEN-ORIENT
  • Auteur : Amos Gitaï
  • Éditions : Fayard
  • Collection : Sciences humaines 
  • Date de parution : 24 avril 2019
  • Format : 96 pages
  • Tarif : 12 € (print) – 4,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Sidney : Première bande-annonce pour le documentaire sur l’acteur Sidney Poitier

Apple TV+ a dévoilé une bande-annonce pour son documentaire sur Sidney Poitier, qui mêle témoignages et images d’archives, retraçant la… Lire la suite >>

The Bikeriders : Michael Shannon retrouve le réalisateur Jeff Nichols

Pour son sixième long-métrage, le cinéaste Jeff Nichols fait à nouveau appel à son acteur fétiche Michael Shannon, et collabore… Lire la suite >>

Wednesday : Première bande-annonce de la série de Tim Burton

Après trois ans d’absence, le réalisateur américain a dévoilé les images de sa première série télévisée pour le géant du… Lire la suite >>

Wise Guys : Robert De Niro dans le prochain film de gangsters de Barry Levinson

L’acteur de 79 ans retrouve le scénariste des Affranchis et s’associe au réalisateur de Rain Man, Barry Levinson, pour un… Lire la suite >>

Le Magicien d’Oz : Kenya Barris à la réalisation du remake

Le créateur de la série Black-ish, Kenya Barris, prend les rênes du remake du Magicien d’Oz pour le studio Warner… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ONE PIECE FILM RED 575 182 1 575 182
2 BULLET TRAIN 313 237 2 804 304
3 NOPE 224 705 1 224 705
4 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 213 497 6 3 358 761
5 THOR : LOVE AND THUNDER 197 826 5 2 577 053
6 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 191 457 3 747 548
7 TOP GUN : MAVERICK 180 658 12 6 057 934
8 LA TRES TRES GRANDE CLASSE 157 884 1 157 884
9 DUCOBU PRESIDENT ! 97 550 5 967 713
10 MENTEUR 82 714 5 777 133

Source: CBO Box office

Nos Podcasts