Résumé : La caméra est une sorte de fétiche. Ce n’est pas seulement une machine à reproduire, capable de répliquer le mouvement, la couleur et la texture parallèlement à un dispositif d’enregistrement du son. C’est une machine qui a acquis, dans la seconde moitié du XXe  siècle, le pouvoir d’un objet cérémoniel qui atteste que l’événement a réellement eu lieu. La caméra devient le chroniqueur de notre époque, elle est en ce sens le fétiche moderne par excellence. Filmer, c’est prendre une série de décisions qui déterminent non seulement ce qui sera inclus dans le cadre, mais aussi ce qui n’y sera pas. Cela signifie que nos choix comprennent une part de mise à distance.

♥♥♥♥

 

La camera est une sorte de fetiche - Amos Gitai

La caméra est une sorte de fetiche – Amos Gitaï

Inaugurant la série de neuf cours donnés par le réalisateur israélien Amos Gitaï au Collège de France en 2018-2019, cette petite leçon de cinéma condense les mérites d’une œuvre filmique placée sous le signe d’une intense réflexion. En revenant sur la nature de ses films documentaires (les trilogies House – Une maison à Jérusalem – News from Home. News from House, et Devarim – Yom Yom – Kadosh ; Donnons une chance à la paix, ou encore Journal de campagne et ses premiers courts métrages) le cinéaste propose un voyage dans le temps, à la rencontre des origines. Le métier d’architecte de son père renseigne ainsi sur son rapport aux images et à leur conception. Pour lui, le cinéma s’envisage comme un art collectif mis au service d’une fédération des existences. Ponctué de différentes illustrations (photogrammes et images des mises en scène théâtrales de Gitaï), l’écrit développe un propos articulant impressions subjectives, souvenirs de tournage, et discours plus généraux concernant la nature du médium cinématographique. Considérée comme un fétiche, la caméra fait acte de résistance, à la fois prisme protecteur contre les horreurs du réel et témoin d’un ancrage dans les réalités d’une situation singulière. À la recherche d’une densité temporelle permise par l’art cinématographique, Gitaï déporte sa réflexion du côté d’une conception élargie de l’image. Celle-ci se voit alors considérée à travers ses déterminismes politiques et culturels. À nouveau histoire(s) et Histoire se rencontrent. Le réalisateur rapporte ainsi les connexions établies entre les grands moments de sa nation et son propre destin d’artiste, de même que le passé de son père, ancien élève du Bauhaus, prend la forme de traces porteuses d’une mémoire graphique qui se rapporte au trauma historique de la Seconde Guerre mondiale. Brillant dans son fond, cet écrit se présente en définitive comme une réflexion ouverte au débat et à l’intelligence du lecteur. 

 

 

 

  • LA CAMÉRA EST UNE SORTE DE FÉTICHE. FILMER AU MOYEN-ORIENT
  • Auteur : Amos Gitaï
  • Éditions : Fayard
  • Collection : Sciences humaines 
  • Date de parution : 24 avril 2019
  • Format : 96 pages
  • Tarif : 12 € (print) – 4,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Spermageddon : un film d’animation norvégien prometteur

Originals Factory a acquis les droits de distribution en France de cette comédie musicale animée autour du sexe, qui sera… Lire la suite >>

The Substance : le film de body horror avec Demi Moore se dévoile dans un teaser intrigant

Le nouveau film de Coralie Fargeat verra s’affronter Demi Moore et Margaret Qualley autour de cette fameuse substance.    … Lire la suite >>

Gladiator II : une bande-annonce épique et intense pour la suite de l’épopée historique

Ridley Scott nous replonge dans l’arène du Colisée de Rome, avec Paul Mescal pour marcher dans les pas de son… Lire la suite >>

Emmanuelle : La relecture se dévoile dans une bande-annonce sensuelle et mystérieuse

Le nouveau long-métrage d’Audrey Diwan, avec Noémie Merlant dans le rôle-titre, révèle les premières images de cette nouvelle version du… Lire la suite >>

RIP : Matt Damon et Ben Affleck à l’affiche d’un thriller criminel sur Netflix

La plateforme de streaming a récemment acquis les droits du film qui sera écrit et réalisé par Joe Carnahan, avec… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MOI, MOCHE ET MECHANT 4 1 400 169 1 1 400 169
2 LE COMTE DE MONTE-CRISTO 1 076 425 3 3 539 650
3 VICE-VERSA 2 860 850 4 6 296 623
4 UN P'TIT TRUC EN PLUS 310 660 11 8 388 607
5 SANS UN BRUIT : JOUR 1 104 468 3 740 382
6 HORIZON : UNE SAGA AMERICAINE, CHAPITRE 1 71 398 2 193 015
7 LONGLEGS 69 851 1 69 851
8 TO THE MOON 60 663 1 60 663
9 BAD BOYS : RIDE OR DIE 53 569 6 1 175 179
10 ELYAS 45 371 2 147 466

Source: CBO Box office

Nos Podcasts