Synopsis : Dans un monde où la technologie numérique a envahi nos vies, certains d’entre nous finissent par craquer. Addict ou technophobe, en famille ou à l’école, au travail ou dans les relations amoureuses, Selfie raconte les destins comiques et sauvages d’Homo Numericus au bord de la crise de nerfs… 

♥♥♥♥

 

Selfie - affiche

Selfie – affiche

Cette comédie choral sur l’omniprésence du numérique dans nos vies est à l’origine un projet du coproducteur et coscénariste Julien Sibony. Pour la concrétiser, il a défini les thématiques avant de s’entourer d’une équipe de quatre autres scénaristes, dont Noé Debré (Le Monde est à toi), avec à la réalisation Thomas Bidegain (Les Cowboys), Marc Fitoussi (Copacabana), Tristan Aurouet (Narco), Cyril Gelblat (Tout pour être heureux) et Vianney Lebasque (série Les Grands). Une collaboration qui donne lieu à une comédie satirique sur notre relation au monde digital composée de cinq sketches. S’il est globalement bien ficelé dans sa manière de jongler avec les différents styles et intrigues, Selfie n’échappe pas totalement à cette disparité cinématographique, caractéristique presque inhérente aux films réalisés de manière collective. Néanmoins, cette inégalité est quasiment imperceptible et l’ensemble se révèle fluide et délicieusement cynique. Le film s’ouvre avec le segment Vlog, réalisé par Thomas Bidegain, centré sur une famille devenue star d’un équivalent de YouTube grâce à la maladie orpheline de leur benjamin. Cette première séquence annonce le ton, les cinq cinéastes offrent aux spectateurs un point de vue qui tourne au ridicule le malaise causé par la notoriété en ligne et l’intrusion toxique dans leur vie privée que les personnes sont prêtes à accepter pour pouvoir y accéder. Que ce soit l’anonymat des pseudos qui nous désinhibe, le décalage entre son profil virtuel et la réalité, l’addiction aux achats en ligne, le besoin excessif de reconnaissance, la sensation de pouvoir absolu causé par l’instantanéité ou le chamboulement de valeurs, ces situations sont poussées jusqu’au bout de leur absurdité.

 

Selfie

Selfie

 

À l’instar d’un Big Brother qui aurait un sens de l’humour tordu, les coréalisateurs et coscénaristes s’amusent crûment à malmener leurs personnages, qui s’engouffrent dans un entre-soi illusoire, à travers les fausses sensations de proximité et de toute-puissance que leur procurent les réseaux sociaux et les smartphones. Dans cette optique de montrer « l’influence du numérique sur les honnêtes gens », on pense à une sorte d’hybridation entre un Les Nouveaux Sauvages 2.0 et Black Mirror, où les applications et logiciels utilisent l’instinct humain de compétition interpersonnelle pour faire perdre la tête aux gens. D’ailleurs la dictature de l’évaluation réciproque qu’on nous montre ici, surtout dans le sketch 2,5/6, n’est pas sans rappeler l’épisode Chute libre de la série d’anthologie britannique, dépeignant une société où les individus sont classés selon les notes de 0 à 5 qu’ils s’attribuent mutuellement.

 

Selfie reprend la forme classique d’un film à sketches, malgré son sujet très actuel, puis fait converger progressivement les cinq histoires initialement distinctes pour aboutir à un final totalement loufoque, mais qui pourtant joue sur un caractère prémonitoire basée sur une peur existante chez beaucoup de personnes dans la vie réelle.

 

 

 

  • SELFIE
  • Sortie salles : 15 janvier 2020
  • Réalisation : Thomas Bidegain, Marc Fitoussi, Tristan Aurouet, Cyril Gelbat et Vianney Lebasque
  • Avec : Manu Payet, Blanche Gardin, Elsa Zylberstein, Max Boublil, Finnegan Oldfield, Sébastien Chassagne, Maxence Tual, Fanny Sidney, Mariama Gueye, Coline Preher, Marc Fraize…
  • Scénario : Bertrand Soulier, Julien Sibony, Hélène Lombard, Noé Debré, Giulio Callegari
  • Production : Adrien Desanges, Julien Sibony, François Clerc, Bertrand Fleury, Julien Moreau
  • Photographie : Pierre-Hugues Galien
  • Montage : Claire Fieschi et Stéphan Couturier
  • Décors : Johann George
  • Costumes : Stéphanie Watrigant
  • Musique : Laurent Perez Del Mar
  • Distribution : Apollo Films
  • Durée : 1h47

 

Commentaires

A la Une

Polaris : Joaquin Phoenix et Rooney Mara dans le nouveau projet de Lynne Ramsay

Après A Beautiful Day, Joaquin Phoenix va retrouver la réalisatrice Lynne Ramsay pour Polaris, aux côtés de sa compagne Rooney… Lire la suite >>

Blacula revient d’entre les morts dans une nouvelle version

La MGM et les producteurs Deon Taylor et Roxanne Avent Taylor préparent une relecture de Blacula, classique de l’horreur et… Lire la suite >>

Colin Farrell et Rachel Weisz dans une relecture du mythe œdipien de Todd Solondz

Après The Lobster de Yorgos Lanthimos, Colin Farrell et Rachel Weisz vont se retrouver dans le nouveau film cauchemardesque et… Lire la suite >>

Zoë Kravitz passe à la réalisation avec Pussy Island

Zoë Kravitz fera ses débuts derrière la caméra avec Pussy Island, qui mettra en vedette Channing Tatum dans la peau… Lire la suite >>

Wild West : le nouveau vivier français du cinéma de genre

Cette nouvelle société de production, installée dans le sud-ouest de la France, va se consacrer entièrement aux films et séries… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CONJURING : SOUS L'EMPRISE DU DIABLE 409 283 2 1 074 759
2 SANS UN BRUIT 2 228 844 1 228 844
3 UN HOMME EN COLERE 149 025 1 149 025
4 UN TOUR CHEZ MA FILLE 146 389 1 146 389
5 LES 2 ALFRED 118 883 1 118 883
6 NOMADLAND 104 442 2 229 469
7 LE DISCOURS 94 587 2 216 327
8 THE FATHER 82 439 4 467 582
9 ADIEU LES CONS 73 187 35 1 757 150
10 LES BOUCHETROUS 55 260 4 245 014

Source: CBO Box office

Nos Podcasts