Les Cowboys de Thomas Bidegain: critique

Publié par Charles Amenyah le 25 novembre 2015

Synopsis : Une grande prairie, un rassemblement country western quelque part dans l’est de la France. Alain est l’un des piliers de cette communauté. Il danse avec Kelly, sa fille de 16 ans sous l’œil attendri de sa femme et de leur jeune fils Kid. Mais ce jour là Kelly disparaît. La vie de la famille s’effondre. Alain n’aura alors de cesse que de chercher sa fille, au prix de l’amour des siens et de tout ce qu’il possédait. Le voilà projeté dans le fracas du monde. Un monde en plein bouleversement où son seul soutien sera désormais Kid, son fils, qui lui a sacrifié sa jeunesse, et qu’il traîne avec lui dans cette quête sans fin.

 

♥♥♥♥♥

 

Les Cowboys - affiche

Les Cowboys – affiche

Thomas Bidegain, scénariste fétiche de Jacques Audiard, signe un premier long métrage traitant d’une problématique grave et actuelle. Présenté à la Quinzaine des Réalisateurs au dernier Festival de Cannes, Les Cowboys dépeint un monde intime, familial et rassurant mais sur lequel vient peser tout le poids de l’Histoire. Au cœur de la paisible communauté country dans laquelle vit Alain (François Damiens) et sa famille, les stetsons côtoient les Renault 205. D’emblée, la rencontre – parfois difficile – des cultures s’impose ici comme le thème fondateur. Elle s’accélère avec la fugue de la fille de 16 ans d’Alain, Kelly (Lliana Zabeth), qui s’est secrètement convertie à l’Islam avant de s’enfuir avec un musulman radicalisé. Alain et son fils (Finnegan Oldfield) deviennent dès lors des détectives d’envergure internationale, projetés malgré eux dans un monde de plus en plus violent. Grâce à une réalisation intelligente, qui opère un va et vient constant entre l’intime et le politique, Thomas Bidegain nous livre une œuvre au scénario audacieux. Il parvient à aborder des sujets brûlants tout en variant les angles d’approche : on suit d’abord une famille, un duo, un seul héros, puis un curieux couple. On se déplace en France, en Belgique ou encore en Syrie, passant aisément d’une communauté country à un camp de gens de voyage. Les Cowboys aborde les divergences de cultures et ces opposions se confrontent jusque dans les décors ; on passe par des ambiances très familières à des atmosphères bien plus extravagantes, par des zones enclavées à des territoires très vastes.

 

Les CowboysLes CowboysLes CowboysLes Cowboys

 

L’intrigue, située en 1994, permet de remonter aux premières manifestations djihadistes. Les attentats du 11 septembre 2001 apparaissent et ponctuent un rythme souvent ralenti par des instants contemplatifs. Si Alain et son fils vivent bien loin des lieux d’émergence de l’État Islamique, ce phénomène impacte leur destinée. Ces « cowboys » veulent se persuader que Kelly a été enlevée, mais elle embrasse d’elle-même l’islam. Et ce qui se présentait de prime abord comme une religion ennemie apparaît soudain comme une étrange alternative. Avec la tragédie du 13 novembre 2015, l’actualité a rattrapé Les Cowboys. Interrogé pour une éventuelle déprogrammation, Thomas Bidegain s’est dit désireux de continuer et d’aborder tous les sujets, sans restriction. D’autant que l’œuvre n’évoque pas qu’une mésentente culturelle, elle est aussi porteuse d’espoir : l’entrée de Shazhana (Ellora Torchia) dans la confrérie des cowboys fait écho au mouvement inverse opéré par Kelly. Si Les Cowboys est très réaliste dans sa réalisation et ses thématiques, ce drame parvient à donner une dimension romanesque à travers son suspense et ses décors. Ainsi, entre voyage, quête et enquête, le spectateur se laisse doucement emporter…

 

 

 

  • LES COWBOYS réalisé par Thomas Bidegain en salles le 25 novembre 2015.
  • Avec : François Damiens, Finnegan Oldfield, Agathe Dronne, Ellora Torchia, Lliana Zabeth, Antoine Chappey, Maxim Driesen, Jean-Louis coulloc’h, Gilles Treton, John C. Reilly…
    Scénario : Thomas Bidegain, Noé Debré
    Production : Alain Attal
  • Photographie : Arnaud Potier
    Montage : Géraldine Mangenot
    Décors : Thierry Rouxel, François Emmanuelli
    Costumes : Emmanuelle Youchnovski
    Musique : Raphaël Haroche
    Distribution : Pathé Films
    Durée : 1h45

.

Commentaires

A la Une

We Are Who We Are : premier teaser pour la minisérie de Luca Guadagnino

Deux adolescents qui échangent sur les rochers d’une plage italienne. Le teaser de la première série du réalisateur de Call… Lire la suite >>

Le bassin de la Villette va accueillir un cinéma flottant

Dans le cadre de l’ouverture de la saison de Paris Plages, le bassin de la Villette sera le théâtre d’un… Lire la suite >>

La suite de Ready Player One va sortir en roman dans les prochains mois

Intitulée Ready Player Two, la suite du roman Player One paraîtra le 24 novembre prochain aux États-Unis.      … Lire la suite >>

The Hand of God : Paolo Sorrentino retourne à Naples pour son prochain film pour Netflix

Probablement dédié à l’illustre footballeur Diego Maradona, The Hand of God marque le retour du réalisateur dans sa ville natale… Lire la suite >>

I’m Thinking of Ending Things : l’intriguant thriller écrit par Charlie Kaufman pour Netflix

Le scénariste adepte des histoires sinueuses a écrit et réalisé l’adaptation du roman horrifique I’m Thinking of Ending Things de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 126 691 17 507 224
2 LES PARFUMS 121 018 1 121 018
3 EN AVANT 86 495 18 769 385
4 DE GAULLE 75 074 18 791 823
5 L'OMBRE DE STALINE 55 652 3 140 532
6 INVISIBLE MAN 43 454 19 715 734
7 THE DEMON INSIDE 32 818 3 83 050
8 L'APPEL DE LA FORET 25 662 20 1 229 062
9 NOUS, LES CHIENS... 24 040 3 46 153
10 10 JOURS SANS MAMAN 22 575 20 1 151 800

Source: CBO Box office

Nos Podcasts