Minisérie / Unorthodox : critique

Publié par Erica Farges le 28 mars 2020

Synopsis : Une jeune femme de confession juive ultra-orthodoxe quitte New York pour vivre sa vie de femme libre à Berlin. Bientôt, son passé la rattrape.

♥♥♥♥

 

Unorthodox - affiche

Unorthodox – affiche

Inspirée du récit biographique éponyme écrit par Deborah Feldman, Unorthodox est l’une des rares séries à mettre la communauté hassidique au premier plan. Tant mieux. Un sujet fascinant qui vient s’ajouter à celles du moment, comme Hunters sur Amazon Video et The Plot Against America sur HBO et OCS. Pourtant, cette minisérie de Netflix, qui devait faire son avant-première à Séries Mania avant que le festival décide de diffuser sa sélection 2020 sur sa plateforme numérique à cause du coronavirus, aborde le destin du peuple juif sous un autre angle. Si l’héritage et la double nationalité de l’héroïne, ainsi que son choix de destination, font que le génocide commis par les nazis y est évoqué à plusieurs reprises, il s’agit surtout d’une histoire d’émancipation et de découverte de soi. Esther (Shira Haas), surnommée Esty, dix-neuf ans, a grandi au sein de la communauté de Satmar à New York, initialement fondée par des juifs hassidiques en Hongrie. Ses membres, qui ont survécu à l’Holocauste, sont venus s’établir dans le quartier de Williamsburg à la fin de la guerre. Véritable microcosme totalement coupé du monde moderne, et qui détonne avec l’avant-gardisme souvent associé à la Grosse Pomme, les descendants de ces immigrants sont encore aujourd’hui régis par les normes strictes et les rites traditionnels de cette branche du judaïsme. Après une première année décevante de mariage arrangé, la jeune épouse décide de fuir à Berlin.

 

Unorthodox

Unorthodox

 

À partir de ce point de départ, qui laisse plusieurs interrogations en suspens, telles que le passé de l’héroïne et les raisons de cette fuite vers la capitale allemande, se construit ingénieusement un thriller. L’autre point fort est la reconstitution fidèle et minutieuse des divers environnements dans lesquels se déroule la minisérie. En plus de la participation de Deborah Feldman à l’élaboration du script et des nombreuses recherches sur le terrain, la production s’offre les conseils du scénariste-acteur Eli Rosen pour les références à la culture hassidique. Lui-même originaire de la communauté, il a également adapté les dialogues en yiddish, participé à l’écriture de scénario et joué le rôle du rabbin. Quant aux séquences berlinoises, elles présentent un contrepoint absolu aux valeurs ultra-orthodoxes dans lesquelles Etsy a baigné jusqu’à sa fugue.

 

Une fois arrivée en Allemagne, elle se fait des nouveaux amis musiciens qui lui ouvrent des portes inconnues sur une ambiance multiculturelle, ainsi que sur celles du conservatoire de musique. Au-delà de l’esthétique, c’est surtout la reproduction des modes de vie, coutumes et mentalités propres à chaque lieu qui prend de l’importance, car le choc culturel et moral qu’elles impliquent conditionne l’évolution des personnages. Dans un rythme maîtrisé, se dévoilent simultanément le passé et le parcours initiatique de la protagoniste, sur lesquels planent un contexte historique qui, bien que présent, n’occupe pas une place centrale.

 

Unorthodox

Unorthodox

 

En quatre épisodes d’une durée totale d’environ 3h30, se délivrent harmonieusement les réponses aux questions initiales tout en montrant la construction d’une identité nouvelle. L’intrigue est riche, sans être pour autant surchargée, ce qui la rend facile à suivre et surtout captivante. Avec cette production allemande intégralement tournée en yiddish et en anglais, la plateforme Netflix offre à ses abonnés une minisérie de haute qualité qui trouve un équilibre parfait entre authenticité et divertissement.

 

 

 

  • UNORTHODOX
  • Diffusion : depuis le 26 mars 2020
  • Chaîne / Plateforme : Netflix
  • Création : Anna Winger et Alexa Karolinski
  • Réalisation : Maria Schrader
  • Scénario : Anna Winger, Alexa Karolinski, Deborah Feldman, Daniel Hendler, Eli Rosen
  • Avec : Shira Haas, Amit Rahav, Jeff Wilbusch, Aaron Altaras, Tamar Amit-Joseph, Ronit Asheri, Dina Doron, Aziz Dyab, David Mandelbaum, Delia Mayer, Felix Mayr, Alex Reid, Eli Rosen
  • Durée : 4 épisodes de 55 minutes

 

 

Commentaires

A la Une

Blue Movie, le porno satirique que Stanley Kubrick a manqué de réaliser

Le réalisateur d’Orange Mécanique s’est vu un jour proposer de porter à l’écran un récit parodique sur l’industrie pornographique, l’histoire… Lire la suite >>

Emma Mackey bientôt dans la peau d’Emily Brontë

La jeune interprète de Maeve, l’adepte de littérature féministe de Sex Education, a décroché le rôle-titre d’Emily, le biopic de… Lire la suite >>

Madi : Duncan Jones prépare la suite de Moon et de Mute en roman graphique

Le cinéaste britannique a ouvert un kickstarter afin de financer Madi : Once Upon A Time In The Future, sa BD située… Lire la suite >>

[À l’écoute] Quand la trilogie originelle Star Wars fut adaptée en feuilleton radiophonique

En 1981, 1983 et 1996, la saga de George Lucas a été transposée en feuilleton radio. Une version romancée des… Lire la suite >>

Heroes & Villains : David Robert Mitchell s’essaie au film de super-héros

Le réalisateur de Under The Silver Lake et de It Follows s’apprête faire son entrée dans l’univers des super-héros avec… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts