Minisérie / Unorthodox : critique

Publié par Erica Farges le 28 mars 2020

Synopsis : Une jeune femme de confession juive ultra-orthodoxe quitte New York pour vivre sa vie de femme libre à Berlin. Bientôt, son passé la rattrape.

♥♥♥♥

 

Unorthodox - affiche

Unorthodox – affiche

Inspirée du récit biographique éponyme écrit par Deborah Feldman, Unorthodox est l’une des rares séries à mettre la communauté hassidique au premier plan. Tant mieux. Un sujet fascinant qui vient s’ajouter à celles du moment, comme Hunters sur Amazon Video et The Plot Against America sur HBO et OCS. Pourtant, cette minisérie de Netflix, qui devait faire son avant-première à Séries Mania avant que le festival décide de diffuser sa sélection 2020 sur sa plateforme numérique à cause du coronavirus, aborde le destin du peuple juif sous un autre angle. Si l’héritage et la double nationalité de l’héroïne, ainsi que son choix de destination, font que le génocide commis par les nazis y est évoqué à plusieurs reprises, il s’agit surtout d’une histoire d’émancipation et de découverte de soi. Esther (Shira Haas), surnommée Esty, dix-neuf ans, a grandi au sein de la communauté de Satmar à New York, initialement fondée par des juifs hassidiques en Hongrie. Ses membres, qui ont survécu à l’Holocauste, sont venus s’établir dans le quartier de Williamsburg à la fin de la guerre. Véritable microcosme totalement coupé du monde moderne, et qui détonne avec l’avant-gardisme souvent associé à la Grosse Pomme, les descendants de ces immigrants sont encore aujourd’hui régis par les normes strictes et les rites traditionnels de cette branche du judaïsme. Après une première année décevante de mariage arrangé, la jeune épouse décide de fuir à Berlin.

 

Unorthodox

Unorthodox

 

À partir de ce point de départ, qui laisse plusieurs interrogations en suspens, telles que le passé de l’héroïne et les raisons de cette fuite vers la capitale allemande, se construit ingénieusement un thriller. L’autre point fort est la reconstitution fidèle et minutieuse des divers environnements dans lesquels se déroule la minisérie. En plus de la participation de Deborah Feldman à l’élaboration du script et des nombreuses recherches sur le terrain, la production s’offre les conseils du scénariste-acteur Eli Rosen pour les références à la culture hassidique. Lui-même originaire de la communauté, il a également adapté les dialogues en yiddish, participé à l’écriture de scénario et joué le rôle du rabbin. Quant aux séquences berlinoises, elles présentent un contrepoint absolu aux valeurs ultra-orthodoxes dans lesquelles Etsy a baigné jusqu’à sa fugue.

 

Une fois arrivée en Allemagne, elle se fait des nouveaux amis musiciens qui lui ouvrent des portes inconnues sur une ambiance multiculturelle, ainsi que sur celles du conservatoire de musique. Au-delà de l’esthétique, c’est surtout la reproduction des modes de vie, coutumes et mentalités propres à chaque lieu qui prend de l’importance, car le choc culturel et moral qu’elles impliquent conditionne l’évolution des personnages. Dans un rythme maîtrisé, se dévoilent simultanément le passé et le parcours initiatique de la protagoniste, sur lesquels planent un contexte historique qui, bien que présent, n’occupe pas une place centrale.

 

Unorthodox

Unorthodox

 

En quatre épisodes d’une durée totale d’environ 3h30, se délivrent harmonieusement les réponses aux questions initiales tout en montrant la construction d’une identité nouvelle. L’intrigue est riche, sans être pour autant surchargée, ce qui la rend facile à suivre et surtout captivante. Avec cette production allemande intégralement tournée en yiddish et en anglais, la plateforme Netflix offre à ses abonnés une minisérie de haute qualité qui trouve un équilibre parfait entre authenticité et divertissement.

 

 

 

  • UNORTHODOX
  • Diffusion : depuis le 26 mars 2020
  • Chaîne / Plateforme : Netflix
  • Création : Anna Winger et Alexa Karolinski
  • Réalisation : Maria Schrader
  • Scénario : Anna Winger, Alexa Karolinski, Deborah Feldman, Daniel Hendler, Eli Rosen
  • Avec : Shira Haas, Amit Rahav, Jeff Wilbusch, Aaron Altaras, Tamar Amit-Joseph, Ronit Asheri, Dina Doron, Aziz Dyab, David Mandelbaum, Delia Mayer, Felix Mayr, Alex Reid, Eli Rosen
  • Durée : 4 épisodes de 55 minutes

 

 

Commentaires

A la Une

Norman Lloyd, compositions extraordinaires

Disparu le 11 mai 2021 à l’âge de 106 ans, Norman Lloyd reste encore méconnu des cinéphiles. Dirigé par Orson… Lire la suite >>

Lisey’s Story : une première bande annonce pour la nouvelle série écrite par Stephen King

Réalisée par Pablo Larraín, avec en vedette Julianne Moore et Clive Owen, cette nouvelle série adaptée d’un roman de Stephen… Lire la suite >>

Killers of the Flower Moon : première image avec Leonardo DiCaprio et Lily Gladstone

Produit par Apple, le prochain film de Martin Scorsese mettra en scène une histoire de meurtres d’une tribu amérindienne dans… Lire la suite >>

Venom 2 : Carnage se dévoile dans une première bande-annonce

Comme le titre original le laisse entendre, Let There Be Carnage, Venom affrontera son ennemi Carnage dans cette suite attendue exclusivement… Lire la suite >>

Gareth Edwards et John David Washington ensemble pour un projet de science-fiction

Le prochain film du réalisateur de Rogue One et de Godzilla sera basé sur un scénario qu’il a lui-même écrit,… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts