Garçon chiffon de Nicolas Maury : critique

Publié par CineChronicle le 28 octobre 2020

Synopsis : Jérémie, la trentaine, peine à faire décoller sa carrière de comédien. Sa vie sentimentale est mise à mal par ses crises de jalousie à répétition et son couple bat de l’aile. Il décide alors de quitter Paris et de se rendre sur sa terre d’origine, le Limousin, où il va tenter de se réparer auprès de sa mère…

♥♥♥♥♥

 

Garcon Chiffon - affiche

Garçon Chiffon – affiche

Connu pour ses rôles chez Patrice Chéreau, Yann Gonzales ou encore Noémie Lvovsky, et révélé au grand public dans la série Dix pour cent, Nicolas Maury fait ses débuts derrière la caméra avec Garçon Chiffon, un film très personnel et à fort potentiel. L’intrigue se concentre sur Jérémie, un trentenaire en pleine crise conjugale et professionnelle, incarné par Maury lui-même. Jaloux maladif et rongé par un héritage familial encore bien trop présent, il peine à gérer sa carrière de comédien et sa vie sentimentale. Il entame alors un retour aux sources et passe du temps chez sa mère, dans le Limousin. S’ensuit un déferlement de questions existentielles mis en scène d’un point de vue intimiste. Si Maury s’attache à défendre qu’il ne s’agit pas d’un film autobiographique, le parcours du personnage de Jérémie résonne comme un cheminement familier. Composée par Olivier Marguerit, la musique occupe une place prépondérante, accompagnant les personnages, en osmose avec leurs sentiments. Nathalie Baye est attachante dans son rôle de mère protectrice, toujours endeuillée par la mort de son mari. Face à elle, Arnaud Valois, révélé dans 120 battements par minute, délivre un jeu très juste. Il vient consolider l’ensemble, quelque peu entaché par l’égocentrisme –trop débordant parfois- de Jérémie, qui empiète sur les autres personnages, leur laissant peu de place. La mise en scène loufoque et décalée de Maury insuffle une dimension surréaliste, avec des scènes absurdes où apparaissent inopinément des bonnes sœurs qui détiennent un remède à la jalousie maladive de Jérémie. Mais l’humour et la légèreté, apportés par ces séquences, ont hélas tendance à se noyer dans un montage dense et confus, qui perd le spectateur, brouillant les intentions de Maury. La réalisation reste toutefois osée. Maury mélange agréablement les genres et aborde des thématiques fortes : la peur de l’abandon, ce besoin impérieux d’être aimé, la quête d’identité, la confrontation au rejet -le film s’ouvrant sur la question existentielle « Pourquoi ne veut-on pas de moi ? »- et les difficultés que l’on rencontre pour s’affranchir de son passé. En dépit de cette dimension brouillonne et ce déséquilibre entre les personnages, Garçon Chiffon reste une œuvre ambitieuse et touchante, avec des idées de mise en scène brillantes et séduisantes.

 

Olivia Daëron-Precy

 

 

 

  • GARÇON  CHIFFON
  • Sortie salles : 28 octobre 2020
  • Réalisation : Nicolas Maury
  • Avec : Nicolas Maury, Nathalie Baye, Arnaud Valois, Théo Christine, Laure Calamy, Jean-Marc Barr, Laëtitia Spigarelli, Dominique Raymond, Pauline Lorillard et Laurent Capelluto
  • Scénario : Nicolas Maury, Sophie Fillières, Maud Ameline
  • Production :  Charles Gillibert / CG Cinéma
  • Image :  Raphaël Vandebussche
  • Montage :  Louise Jaillette
  • Décors :  Damien Rondeau
  • Costumes : Elisa Ingrassia
  • Musique :  Olivier Marguerit
  • Distribution :  Les Films du Losange
  • Durée : 1h48

 

Commentaires

A la Une

Une première bande-annonce pour le très attendu Benedetta de Paul Verhoeven

Après une année d’attente supplémentaire, le nouveau Paul Verhoeven s’approche un peu plus des salles françaises. Dans cette première bande-annonce,… Lire la suite >>

Ewan McGregor incarne le couturier Halston dans la nouvelle série de Ryan Murphy

Disponible le 14 mai sur Netflix, la minisérie de cinq épisodes retrace la gloire et la descente aux enfers de… Lire la suite >>

Elizabeth Olsen en tueuse à la hache dans la série Love And Death

L’actrice américaine Elizabeth Olsen sera la tête d’affiche de Love and Death, une nouvelle minisérie pour HBO Max, sous la… Lire la suite >>

Save Ralph, le court métrage qui tord le cou aux expérimentations animales

Taika Waititi, Ricky Gervais, Zac Efron, Pom Klementieff, Olivia Munn, Tricia Helfer ou encore Denis Villeneuve ont donné de la… Lire la suite >>

Andrés Muschietti, le réalisateur de Ça, sur un projet d’adaptation du roman L’invité douteux

Andrés Muschietti devrait repasser derrière la caméra pour l’adaptation du roman américain L’invité douteux (The Doubtful Guest), avec en vedette Kumail… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts