Synopsis : Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d’Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l’indifférence générale. Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean.

♥♥♥♥

 

120 battements par minute - affiche

120 battements par minute – affiche

Grand Prix du 70e Festival de Cannes, 120 battements par minute de Robin Campillo (Eastern Boys) s’avère être une œuvre impressionnante de maîtrise, tant le cinéaste s’évertue à donner une ampleur politique, dramatique et esthétique bien trop rare dans le cinéma français. Avec un tel sujet, le film se devait de trouver l’équilibre narratif et esthétique entre une fibre politique, à la fois dans sa représentation (manifestations et autres débats) et dans son discours (leur place dans la société), et une dimension plus tragique liée à la maladie et aux destins des personnages. Le film trouve cette cohérence d’écriture à tous les niveaux. L’acte de parler devient très vite essentiel pour prendre d’assaut le monde des visibles, pour presque imposer son image et donc son corps à l’écran. Ce dévoilement progressif des différentes individualités au sein d’une communauté aussi soudée reste certainement le plus beau geste du film. Les personnalités qui se dressent, dénonçant et informant, ainsi que les relations qui se tissent entre eux, sont toutes belles, justes et intelligentes. Et lorsque la maladie décide de s’en prendre au corps, de le détruire à son rythme, le tragique vient complètement bouleverser les enjeux dramatiques et en quelque sorte redéfinir un nouvel espace, plus confiné, de l’ordre de l’intime, où l’interaction purement physique des corps surpasse dorénavant le langage discursif. Campillo y voit l’occasion d’un retour à une vision cosmologique de l’homme, celle d’abord de la cellule qui se détache et se meurt, puis, dépassant ainsi ce réalisme documentaire trouve dans l’imaginaire visuelle – à l’image de cette Seine rouge sang – des images formellement saisissantes à la symbolique terrifiante. La radicalité du film se situe dans la construction d’un regard sans distance, presque cru, des corps, dans ce qu’ils disent des gens et dans ce qu’ils leur transmettent, et qui trouve finalement une forte résonance dans l’attitude insoumise et fière de cette communauté. Leur ardeur et leur impatience, générant parfois une violence incontrôlable mais légitime, restent la preuve qu’ils sont encore bien vivants, capable à la fois de crier mais aussi de jouir.

.

.

.

  • Note de la rédaction cannoise 
  • Nathalie Dassa : ♥♥♥♥
  • Philippe Descottes :♥♥♥♥♥

.

.

  • 120 BATTEMENTS PAR MINUTE de Robin Campillo en salles le 23 août 2017
  • Avec : Nahuel Perez Biscayart, Adèle Haenel, Antoine Reinartz…
  • Scénario : Robin Campillo et Philippe Mangeot
  • Production : Hugues Charbonneau et Marie-Ange Luciani
  • Photographie : Jeanne Lapoirie
  • Montage : Robin Campillo
  • Décor : Emmanuelle Duplay
  • Musique : Arnaud Rebotini
  • Distribution : Memento Films
  • Durée : 2h20

.

Commentaires

A la Une

Tout le programme du 23e Festival Les Œillades à Albi

Du 19 au 24 novembre se tiendra à Albi la 23ème édition du Festival Les Œillades, en partenariat avec CineChronicle…. Lire la suite >>

Lady Gaga de retour au cinéma pour Ridley Scott

Lady Gaga pourrait incarner Patrizia Reggiani, l’épouse et meurtrière de Maurizio Gucci, petit-fils et héritier du fondateur de la maison… Lire la suite >>

Un biopic sur les Bee Gees en préparation chez Paramount

Le producteur de Bohemian Rhapsody prépare un biopic sur les Bee Gees.       Le producteur américain Graham King, à… Lire la suite >>

Un trailer déchaîné pour The Gentlemen de Guy Ritchie

The Gentlemen, nouveau film de braquage so british signé Guy Ritchie, se dévoile dans une bande-annonce rythmée au casting trois… Lire la suite >>

Rachel Weisz dans la peau d’Elizabeth Taylor 

Rachel Weisz incarnera la superstar hollywoodienne Elizabeth Taylor, dans un biopic consacré à l’actrice militante, figure de la lutte contre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BELLE EPOQUE 565 429 1 565 429
2 JOKER 463 547 5 5 074 165
3 HORS NORMES 382 646 3 1 529 131
4 MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL 295 221 4 2 402 411
5 ABOMINABLE 262 442 3 1 637 561
6 MIDWAY 238 069 1 238 069
7 RETOUR A ZOMBIELAND 161 784 2 458 756
8 TERMINATOR : DARK FATE 126 753 3 850 150
9 MON CHIEN STUPIDE 122 483 2 412 739
10 AU NOM DE LA TERRE 107 892 7 1 845 632

Source: CBO Box office

Nos Podcasts