Synopsis : Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d’Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l’indifférence générale. Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean.

♥♥♥♥

 

120 battements par minute - affiche

120 battements par minute – affiche

Grand Prix du 70e Festival de Cannes, 120 battements par minute de Robin Campillo (Eastern Boys) s’avère être une œuvre impressionnante de maîtrise, tant le cinéaste s’évertue à donner une ampleur politique, dramatique et esthétique bien trop rare dans le cinéma français. Avec un tel sujet, le film se devait de trouver l’équilibre narratif et esthétique entre une fibre politique, à la fois dans sa représentation (manifestations et autres débats) et dans son discours (leur place dans la société), et une dimension plus tragique liée à la maladie et aux destins des personnages. Le film trouve cette cohérence d’écriture à tous les niveaux. L’acte de parler devient très vite essentiel pour prendre d’assaut le monde des visibles, pour presque imposer son image et donc son corps à l’écran. Ce dévoilement progressif des différentes individualités au sein d’une communauté aussi soudée reste certainement le plus beau geste du film. Les personnalités qui se dressent, dénonçant et informant, ainsi que les relations qui se tissent entre eux, sont toutes belles, justes et intelligentes. Et lorsque la maladie décide de s’en prendre au corps, de le détruire à son rythme, le tragique vient complètement bouleverser les enjeux dramatiques et en quelque sorte redéfinir un nouvel espace, plus confiné, de l’ordre de l’intime, où l’interaction purement physique des corps surpasse dorénavant le langage discursif. Campillo y voit l’occasion d’un retour à une vision cosmologique de l’homme, celle d’abord de la cellule qui se détache et se meurt, puis, dépassant ainsi ce réalisme documentaire trouve dans l’imaginaire visuelle – à l’image de cette Seine rouge sang – des images formellement saisissantes à la symbolique terrifiante. La radicalité du film se situe dans la construction d’un regard sans distance, presque cru, des corps, dans ce qu’ils disent des gens et dans ce qu’ils leur transmettent, et qui trouve finalement une forte résonance dans l’attitude insoumise et fière de cette communauté. Leur ardeur et leur impatience, générant parfois une violence incontrôlable mais légitime, restent la preuve qu’ils sont encore bien vivants, capable à la fois de crier mais aussi de jouir.

.

.

.

  • Note de la rédaction cannoise 
  • Nathalie Dassa : ♥♥♥♥
  • Philippe Descottes :♥♥♥♥♥

.

.

  • 120 BATTEMENTS PAR MINUTE de Robin Campillo en salles le 23 août 2017
  • Avec : Nahuel Perez Biscayart, Adèle Haenel, Antoine Reinartz…
  • Scénario : Robin Campillo et Philippe Mangeot
  • Production : Hugues Charbonneau et Marie-Ange Luciani
  • Photographie : Jeanne Lapoirie
  • Montage : Robin Campillo
  • Décor : Emmanuelle Duplay
  • Musique : Arnaud Rebotini
  • Distribution : Memento Films
  • Durée : 2h20

.

Commentaires

A la Une

Maestro : Carey Mulligan rejoint Bradley Cooper pour son prochain film sur Leonard Bernstein

Attendu sur Netflix, le deuxième long métrage de Bradley Cooper sur Leonard Bernstein ajoute à son casting la douce Carey… Lire la suite >>

Le grand Michael Lonsdale est mort à 89 ans

Acteur aussi prolifique que talentueux, Michael Lonsdale nous a quittés ce lundi 21 septembre 2020. Retour sur une carrière et… Lire la suite >>

James Bond : Tom Hardy pour remplacer Daniel Craig ?

C’est la rumeur qui a affolé les internautes sur la toile ce samedi 19 septembre. L’acteur britannique pourrait être en… Lire la suite >>

Roger Carel, véritable légende du doublage, s’est éteint à 93 ans

Disparu le 11 septembre 2020, Roger Carel interpréta les voix de certains des plus grands personnages du cinéma et de… Lire la suite >>

Tatiana Maslany sera She-Hulk dans la série Disney+

L’actrice canadienne incarnera la cousine de Hulk dans la nouvelle série de la plateforme dont la réalisation a été confiée… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 TENET 210 615 4 1 825 086
2 ANTOINETTE DANS LES CEVENNES 173 550 1 173 550
3 LA DARONNE 92 952 2 223 512
4 LES CHOSES QU'ON DIT, LES CHOSES QU'ON FAIT 77 092 1 77 092
5 LE BONHEUR DES UNS... 70 841 2 165 952
6 ANTEBELLUM 62 552 2 147 765
7 J'IRAI MOURIR DANS LES CARPATES 50 838 1 50 838
8 EFFACER L'HISTORIQUE 43 660 4 481 640
9 PETIT PAYS 43 394 4 263 535
10 LES NOUVEAUX MUTANTS 35 215 4 315 027

Source: CBO Box office

Nos Podcasts