Synopsis : Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d’Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l’indifférence générale. Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean.

♥♥♥♥

 

120 battements par minute - affiche

120 battements par minute – affiche

Grand Prix du 70e Festival de Cannes, 120 battements par minute de Robin Campillo (Eastern Boys) s’avère être une œuvre impressionnante de maîtrise, tant le cinéaste s’évertue à donner une ampleur politique, dramatique et esthétique bien trop rare dans le cinéma français. Avec un tel sujet, le film se devait de trouver l’équilibre narratif et esthétique entre une fibre politique, à la fois dans sa représentation (manifestations et autres débats) et dans son discours (leur place dans la société), et une dimension plus tragique liée à la maladie et aux destins des personnages. Le film trouve cette cohérence d’écriture à tous les niveaux. L’acte de parler devient très vite essentiel pour prendre d’assaut le monde des visibles, pour presque imposer son image et donc son corps à l’écran. Ce dévoilement progressif des différentes individualités au sein d’une communauté aussi soudée reste certainement le plus beau geste du film. Les personnalités qui se dressent, dénonçant et informant, ainsi que les relations qui se tissent entre eux, sont toutes belles, justes et intelligentes. Et lorsque la maladie décide de s’en prendre au corps, de le détruire à son rythme, le tragique vient complètement bouleverser les enjeux dramatiques et en quelque sorte redéfinir un nouvel espace, plus confiné, de l’ordre de l’intime, où l’interaction purement physique des corps surpasse dorénavant le langage discursif. Campillo y voit l’occasion d’un retour à une vision cosmologique de l’homme, celle d’abord de la cellule qui se détache et se meurt, puis, dépassant ainsi ce réalisme documentaire trouve dans l’imaginaire visuelle – à l’image de cette Seine rouge sang – des images formellement saisissantes à la symbolique terrifiante. La radicalité du film se situe dans la construction d’un regard sans distance, presque cru, des corps, dans ce qu’ils disent des gens et dans ce qu’ils leur transmettent, et qui trouve finalement une forte résonance dans l’attitude insoumise et fière de cette communauté. Leur ardeur et leur impatience, générant parfois une violence incontrôlable mais légitime, restent la preuve qu’ils sont encore bien vivants, capable à la fois de crier mais aussi de jouir.

.

.

.

  • Note de la rédaction cannoise 
  • Nathalie Dassa : ♥♥♥♥
  • Philippe Descottes :♥♥♥♥♥

.

.

  • 120 BATTEMENTS PAR MINUTE de Robin Campillo en salles le 23 août 2017
  • Avec : Nahuel Perez Biscayart, Adèle Haenel, Antoine Reinartz…
  • Scénario : Robin Campillo et Philippe Mangeot
  • Production : Hugues Charbonneau et Marie-Ange Luciani
  • Photographie : Jeanne Lapoirie
  • Montage : Robin Campillo
  • Décor : Emmanuelle Duplay
  • Musique : Arnaud Rebotini
  • Distribution : Memento Films
  • Durée : 2h20

.

Commentaires

A la Une

Confinement : La Comédie-Française lance sa web télé

Les amateurs de théâtre ont de quoi se réjouir. La Maison de Molière transporte les planches de la salle Richelieu… Lire la suite >>

Confinement : projections de quartier, programmations virtuelles, le cinéma de proximité subsiste

Des projections nocturnes d’une cour d’immeubles à Lyon aux initiatives de petites salles, le cinéma reste un biais d’échange et… Lire la suite >>

Mad Max : Anya Taylor-Joy pourrait camper la jeune Furiosa

La star des Nouveaux Mutants a été auditionnée pour jouer le rôle de Furiosa dans le prequel racontant la jeunesse… Lire la suite >>

Le réalisateur Thomas Lilti redevient médecin face à la pandémie

Le réalisateur d’Hippocrate a décidé de rejoindre les rangs de ses confrères soignants en pleine crise pandémique de Covid-19.  … Lire la suite >>

Confinement : The Jokers invite petits et grands à jouer avec son cahier d’activités cinéphile

Le distributeur hexagonal de Parasite vous offre de petits jeux ludiques et un concours autour du cinéma, pour divertir petits… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts