Sortie DVD/ La Volante de Christophe Ali et Nicolas Bonilauri: critique

Publié par Thierry Carteret le 1 janvier 2016

Synopsis : Sur la route de la maternité où il emmène sa femme, Thomas percute et tue un jeune homme. La mère de celui-ci, Marie-France, ne parvient pas à se remettre du drame. Neuf ans plus tard, elle devient la secrétaire de Thomas, qui ignore qui elle est. Peu à peu, elle s’immisce dans sa vie et sa famille, jusqu’à lui devenir indispensable.

 

♥♥♥♥♥

 

La Volante - jaquette

La Volante – jaquette

Après Le Rat (2001) et Camping Sauvage (2005), ce troisième long métrage de Christophe Ali et Nicolas Bonilauri permet à Nathalie Baye de composer une mère endeuillée par le décès accidentel de son fils et qui, sous l’apparence tranquille d’une « volante » (terme un peu désuet désignant une secrétaire intérimaire), cache une dangereuse psychopathe assoiffée de vengeance. Si le postulat de départ de ce thriller psychologique n’est pas follement original, la subtilité du jeu de Nathalie Baye parvient à rendre son personnage à la fois attachant et terrifiant. La vengeance est un plat qui se mange froid : cette maxime s’applique ici à la perfection. Le suspense, né de cette attente, enfle jusqu’à ce que le masque de cette femme trop aimable et aux manières étranges tombe, et débouche sur un violent face-à-face entre elle et le « meurtrier » de son fils, incarné par Malik Zidi (prochainement dans Made in France). La vie de ce dernier a basculé le soir où il a percuté avec sa voiture un jeune garçon. Il ignore que sa nouvelle secrétaire est la mère de la victime. Malik Zidi donne parfaitement le change à Nathalie Baye, dans un mélange de méfiance, de séduction et de soumission envers celle dont il comprend finalement assez vite les motivations. Se dessine entre eux un jeu du chat et de la souris, mais aussi de sadomasochisme, comme motivé par un désir de punition inconscient. Après une introduction aux allures de drame psychologique très classique, qui prend le temps de présenter ses personnages, La Volante dérive rapidement vers l’intrigue policière la plus noire. Les coréalisateurs s’autorisent même sur la fin des emprunts au giallo – s’inspirant spécialement de Dario Argento – en venant accentuer l’éclairage contrasté des décors, et en jouant sur la lumière, les ombres et les couleurs.

 

La VolanteLa VolanteLa VolanteLa Volante

 

On pense également à Alfred Hitchcock de Pas de Printemps pour Marnie – du propre aveu des réalisateurs. Ou bien encore à l’univers de Simenon (Le Chat, Les Fiançailles de Mr. Hire…) avec cette ambiance rurale et nocturne, dans la pluie et la grisaille. Le reste du casting constitue l’univers familial de Thomas que Marie-France veut faire voler en éclats. Johan Leysen (JEUNE ET JOLIE – chronique), son père, et Sabrina Seyvecou (CLOCLO – notre critique), sa femme, accompagnent Thomas, pris dans ses contradictions et sous l’emprise de cette étrangère qui s’invite dans leur intimité. Enfin, le jeune comédien Jean Stan Du Pac, qui incarne son fils, apparaît comme le parfait transfert du garçon disparu. Son regard trahit d’ailleurs une méfiance immédiate envers cette femme un peu trop maternelle envers lui. Au final, La Volante est une bonne surprise dans le paysage cinématographique français parfois un peu timoré ou consensuel. Il mérite une seconde chance en vidéo après une sortie en salles passée inaperçue.

 

 

DVD : Des scènes coupées, commentées par les réalisateurs, représentent l’unique supplément de cette édition. D’une quinzaine de minutes, elles permettent de clarifier la psychologie des personnages, en particulier celui de Marie-France. En choisissant de les retirer, La Volante gagne en mystère et en non-dits.

 

 

 

  • LA VOLANTE de Christophe Ali et Nicolas Bonilauri disponible en DVD et VOD à partir du 5 janvier 2016.
  • Avec : Nathalie Baye, Malik Zidi, Johan Leysen, Sabrina Seyvecou, Jean Stan Du Pac, Pierre-Alain Chapuis, Hervé Sogne, Aïssatou Diop…
  • Scénario : Christophe Ali
  • Production : Tom Dercourt
  • Photographie : Nicolas Massart
  • Montage : Ewin Ryckaert
  • Décors : Paul Rouschop
  • Costumes : Aliette Vliers
  • Musique : Jérome Lemonnier
  • Distribution / Edition : BAC Films
  • Tarifs : 19,99 € (DVD), 3,99 € (VOD)
  • Durée : 1h27
  • Sortie en salles : 2 septembre 2015

.

Commentaires

A la Une

Les nommés aux César 2022

Ce mercredi 26 janvier, Véronique Cayla, Présidente de l’Académie des Arts et Techniques du Cinéma, a communiqué les films sélectionnés… Lire la suite >>

Brad Pitt et Damien Quintard relancent le studio d’enregistrement Miraval dans le sud de la France

C’est durant l’été 2022 que les portes du nouveau studio Miraval rouvriront après une refonte par Brad Pitt, aidé du… Lire la suite >>

Civil War : Kirsten Dunst dans le prochain Alex Garland

Le réalisateur britannique Alex Garland continue sa collaboration avec A24 pour produire son prochain film Civil War, avec Kristen Dunst… Lire la suite >>

Nyad : Jodie Foster rejoint Annette Bening dans le biopic consacré à Diana Nyad

Jodie Foster sera aux côtés d’Annette Bening pour les débuts des documentaristes Jimmy Chin et Elizabeth Chai Vasarhelyi au cinéma,… Lire la suite >>

The Girl From Plainville : premier aperçu d’Elle Fanning dans la série tirée de l’affaire Commonwealth v. Michelle Carter

La prochaine série d’Hulu, prévue pour cet été, reviendra sur l’affaire Michelle Carter, accusée d’homicide involontaire dans le suicide de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 SPIDER-MAN : NO WAY HOME 208 524 6 6 652 879
2 ADIEU MONSIEUR HAFFMANN 170 581 2 432 511
3 NIGHTMARE ALLEY 142 309 1 142 309
4 SCREAM 122 173 2 334 728
5 TOUS EN SCENE 2 105 801 5 2 253 265
6 L'AMOUR C'EST MIEUX QUE LA VIE 105 611 1 105 611
7 THE KING'S MAN : PREMIERE MISSION 88 329 4 758 443
8 EN ATTENDANT BOJANGLES 86 141 3 440 126
9 OUISTREHAM 85 285 2 212 260
10 TENDRE ET SAIGNANT 72 295 1 72 295

Source: CBO Box office

Nos Podcasts