Ned Beatty

Ned Beatty

Disparu le 13 juin 2021 à l’âge de 83 ans, c’est en tant que second rôle que Ned Beatty se fit connaître des cinéphiles et du grand public. Du touriste de Délivrance à l’ours en peluche Lotso dans Toy Story 3 en passant par Superman, l’acteur sut prêter ses mimiques à un ensemble de personnages fantasques ou discrets mais toujours hors-normes.

 

 

 

Ned Beatty - Delivrance

Ned Beatty – Délivrance

Homme de théâtre et du Sud, Ned Beatty débute sa carrière sur les planches au milieu des années 1950 et arpente pendant une dizaine d’années les scènes du Kentucky et de Virginie.

 

À partir du début des années 1970 il entame une production florissante sur le petit écran, enchaînant les téléfilms et les séries télévisées. Parallèlement, l’acteur débute au cinéma dans le rôle de l’un des touristes de Délivrance (John Boorman, 1972) sombrant dans l’horreur du Sud Profond.

 

Dès lors Beatty incarnera sur le grand écran cette image de l’Américain moyen dont l’accent sudiste accompagne son allure bonhomme et la nature provinciale qui caractérise l’ensemble de ses seconds rôles.

 

Si dans les années 1970, l’acteur apparaît dans quelques productions marquantes (Nashville [1975] de Robert Altman ; Les Hommes du président [1976] d’Alan J. Pakula ; Network [1976] de Sidney Lumet ; 1941 [1978] de Steven Spielberg), c’est d’abord son interprétation d’Otis, l’un des hommes de main de Lex Luthor dans Superman (Richard Donner, 1978) puis Superman 2 (Richard Lester, 1980) qui lui permet de se rapprocher du grand public. Beatty y fait montre d’un certain talent pour les postures excentriques, jouant de son visage rond pour afficher diverses mimiques et grimaces qui confèrent à son personnage une dimension grotesque en lien avec l’atmosphère générale de la saga.

 

Ned Beatty - Superman

Ned Beatty – Superman

 

Dès lors, Beatty se spécialisera dans les comédies (Le Joujou [Richard Donner, 1982], remake du Jouet [1976] de Francis Veber ; À fond la fac [Allan Metter, 1986] ; Scoop [Ted Kotcheff, 1989] adapté de la pièce de Ben Hecht, The Front Page), assumant la légèreté d’un ton pouvant ponctuellement basculer du côté de la pure parodie (La Femme qui rétrécit [1981] de Joel Schumacher ; Y-a-t-il un exorciste pour sauver le monde ? [Bob Logan, 1990]), tout en assurant de ses capacités dramatiques dans des films plus sombres (son rôle d’espion dans Le Quatrième Protocole [John Mackenzie, 1987]).

 

Si le début des années 1990 le voit revenir avec maladresse aux adaptations de comics (l’oubliable et oublié Captain America [1990] d’Albert Pyun), l’acteur profite de la décennie suivante pour collaborer avec certains réalisateurs prestigieux (Spike Lee pour He Got Game [1998] ; Robert Altman pour Cookie’s Fortune [1999] ; Paul Schrader pour The Walker [2007] ; Mike Nichols pour La Guerre selon Charlie Wilson [2008] ; Bertrand Tavernier pour Dans la brume électrique [2009]).

 

Ned Beatty voix de Lotso - Toy Story 3

Ned Beatty voix de Lotso – Toy Story 3

 

C’est par le biais du film d’animation que Beatty reviendra à son amour pour les rôles de composition. En 2010, il prête ainsi sa voix à l’ours en peluche Lotso de Toy Story 3 (Lee Unkrisch).

 

Loin d’être anecdotique, ce personnage révèle certaines caractéristiques fondamentales de l’acteur qui sut habilement dissimuler derrière son apparence sympathique une tension de malaise qui lui permit d’enrichir ses meilleures interprétation ; une ambivalence qui fonde d’ailleurs l’originalité de son dernier rôle sur la scène de Broadway en 2003 : le Big Daddy de La Chatte sur un toit brûlant, adaptation de la célèbre pièce de Tennessee Williams mise en scène par Anthony Page. Preuve que malgré son long passage à Hollywood l’acteur était resté attaché à ses origines sudistes. 

 

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : Le Studio Ghibli sera récompensé d’une Palme d’or d’honneur

Pour la première fois de son histoire, le comité d’organisation du Festival de Cannes va décerner une Palme d’Or d’honneur collective à un studio de cinéma. Un choix audacieux pour …

Y a-t-il un flic : Pamela Anderson rejoint Liam Neeson dans le remake 

Le projet de remake de la saga Y a-t-il un flic va raviver la nostalgie de nombreux fans, avec l’arrivée de l’icône Pamela Anderson aux côtés de Liam Neeson.

Cannes 2024 : La Quinzaine des cinéastes dévoile sa sélection officielle

La 56e sélection de la Quinzaine des cinéastes se révèle avec des films indépendants, engagés et atypiques à travers le globe.

Cannes 2024 : La sélection de la Semaine de la Critique

La Semaine de la Critique, qui aura lieu entre le 15 et le 23 mai, a dévoilé sa sélection qui vise toujours à mettre en avant les premiers et seconds longs-métrages.

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma Stone, le retour de la saga Mad Max, un projet de Francis Ford Coppola vieux de presque 40 ans, et bien d’autres surprises…

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 S.O.S FANTOMES : LA MENACE DE GLACE 308 185 1 308 185
2 KUNG FU PANDA 4 300 396 3 1 460 893
3 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 245 400 2 688 104
4 NOUS, LES LEROY 204 366 1 204 366
5 DUCOBU PASSE AU VERT ! 163 343 2 394 526
6 LA MALEDICTION : L'ORIGINE 104 374 1 104 374
7 DUNE DEUXIEME PARTIE 92 500 7 3 957 190
8 LE MAL N'EXISTE PAS 69 187 1 69 187
9 PAS DE VAGUES 63 322 3 328 687
10 ET PLUS SI AFFINITES 58 491 2 208 240

Source: CBO Box office

Nos Podcasts