Synopsis : Le documentaire rassemble des images d’archives et des séquences scénarisées pour raconter l’extraordinaire histoire de Michael J. Fox avec ses propres mots: l’histoire improbable d’un enfant né dans une base militaire canadienne, devenu une star hollywoodienne dans les années 80. Entre nostalgie et cinéma, le documentaire s’intéresse pour la première fois à l’histoire personnelle de l’acteur et retrace son combat contre la maladie de Parkinson, dont il est atteint depuis l’âge de 29 ans.

♥♥♥♥

 

Still - la vie de Michael J Fox - affiche

Still : La vie de Michael J Fox – affiche

Still, « immobile », un titre teinté d’ironie pour un film où Michael J. Fox évoque sans détour sa vie avec Parkinson et ajoute, rieur : « Je ne sais pas ce que ça veut dire, je n’ai jamais été “immobile”. » Dans ce film, sorti sur Apple TV, l’acteur-star de Retour vers le futur se raconte en images. Outre les séquences reconstituées qui misent presque essentiellement sur les sensations (plans rapprochés, inserts sur la main tremblantes…) et quelques scènes de sa vie de famille, le documentaire alterne surtout entre deux types de visuels. D’un côté, Michael J. Fox aujourd’hui, assis, filmé de face, livre le récit de son destin hollywoodien, aiguillé seulement par quelques questions. De l’autre, un astucieux patchwork des films et séries dans lesquels il a tourné, plus jeune, met en image son témoignage. Still réussit le pari, avec des images d’emprunt, de donner corps à cette histoire ; de rendre le mouvement à l’écran à celui qui, aujourd’hui, ne tourne plus. Il recèle aussi, dans sa structure, d’une essence profondément hollywoodienne. La success story d’un petit gars complexé par sa taille qui impressionne par sa capacité à provoquer le rire, l’histoire d’amour mal engagée entre deux co-stars qui semblent aux antipodes, l’annonce de la maladie, la descente aux enfers puis la pente remontée. La vie de Michael J. Fox contient tous les ingrédients d’une épopée sociale taillée pour le cinéma.

 

Still A Michael J Fox Movie de Davis Guggenheim

Still : La vie de Michael J. Fox de Davis Guggenheim / Crédit Apple TV+

 

L’intéressé la narre pourtant avec une grande humilité, gardant les pieds sur terre et refusant le pathos. Plutôt que de développer les difficultés induites sur un tournage par Parkinson, une suite de scènes remontées montre comment l’acteur a dans les premiers temps adapté son jeu pour cacher sa maladie. Ce refus de l’apitoiement marque aussi peut-être les limites du docu-confession qui, sur certains sujets, reste superficiel.

 

Statique et volubile, l’acteur commente avec autant de recul que d’autodérision cette vie à toute allure, sans pause, qui défile, laconique, ultra-cutée, au rythme effréné de ses années de gloire. Cette gestion du rythme est indéniablement l’une des plus belles qualités de Still, dont le montage malin nous transporte complètement dans la vie que relate Michael J. Fox. Raccord-mouvement entre une dizaine de séquences de course, la voix-off de Michael qui prend le dessus sur celle de son ancien rôle ; le long-métrage réagence les scènes des films que l’on connaît, les réécrit jusqu’à nous faire oublier ce qu’elles nous évoquaient auparavant. On n’y reconnaît plus les personnages de Marty McFly, Joe Rasnick ou Sven Ericksson, mais bel et bien Michael Fox.

 

Marty McFly (Michael J Fox) dans Retour vers le Futur de Robert Zemeckis (1985)

Marty McFly -Michael J Fox – Retour vers le Futur de Robert Zemeckis

 

Ainsi il rajeunit, ainsi il tient de nouveau le rôle principal. En même temps, la sensation de déjà-vu que provoquent ces bouts de métrages participe d’une connivence avec le personnage réel. Elles le rendent paradoxalement plus familier que les vraies scènes de vie qui montrent son quotidien : sa routine familiale, son combat contre Parkinson. Car le Michael J. Fox que le public connaît porte une veste rouge ou un chapeau de cow-boy, file en skateboard ou en DeLorean et débarque sans cesse dans un dérapage magistralement maîtrisé. Il n’y a que dans le décalage entre ses personnages survoltés et les exercices de marche qui cadencent désormais son quotidien que se mesurent pleinement les conséquences de la maladie.

 

Still, « toujours », « encore », c’est ainsi l’image qui demeure, sans s’émousser. C’est l’acteur qui, empêché de s’investir dans un nouveau tournage, trouve encore le moyen d’être la tête d’affiche du film de sa vie.

 

Aésane Geeraert

 

 

 

  • STILL : LA VIE DE MICHAEL J. FOX (Still: A Michael J. Fox Movie)
  • Sortie : 12 mai 2023
  • Chaîne / Plateforme : Apple TV+
  • Réalisation : Davis Guggenheim
  • Avec : Michael J. Fox
  • Production : Apple Production, Concordia Studio
  • Photographie : Clair Popkin
  • Montage : Michael Harte
  • Musique : John Powell
  • Durée : 1 h 34

 

Commentaires

A la Une

Steven Spielberg prépare un nouveau film sur les ovnis

Steven Spielberg retrouvera David Koepp, le scénariste de Jurassic Park pour écrire un mystérieux film sur les ovnis.    … Lire la suite >>

Martin Scorsese va réaliser un biopic de Frank Sinatra

Leonardo DiCaprio serait prévu pour incarner le célèbre chanteur, face à Jennifer Lawrence dans le rôle d’Ava Gardner.    … Lire la suite >>

Quentin Tarantino abandonne son projet The Movie Critic

Retournement inattendu pour The Movie Critic, l’ultime long-métrage du réalisateur Quentin Tarantino. Alors que celui-ci travaillait sur le scénario et… Lire la suite >>

Keanu Reeves dans le prochain film de Ruben Östlund ?

Keanu Reeves serait actuellement en discussion pour rejoindre le casting du prochain film de Ruben Östlund.        Le… Lire la suite >>

Cannes 2024 : Le Studio Ghibli sera récompensé d’une Palme d’or d’honneur

Pour la première fois de son histoire, le comité d’organisation du Festival de Cannes va décerner une Palme d’Or d’honneur… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 S.O.S FANTOMES : LA MENACE DE GLACE 308 185 1 308 185
2 KUNG FU PANDA 4 300 396 3 1 460 893
3 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 245 400 2 688 104
4 NOUS, LES LEROY 204 366 1 204 366
5 DUCOBU PASSE AU VERT ! 163 343 2 394 526
6 LA MALEDICTION : L'ORIGINE 104 374 1 104 374
7 DUNE DEUXIEME PARTIE 92 500 7 3 957 190
8 LE MAL N'EXISTE PAS 69 187 1 69 187
9 PAS DE VAGUES 63 322 3 328 687
10 ET PLUS SI AFFINITES 58 491 2 208 240

Source: CBO Box office

Nos Podcasts