How to Have Sex de Molly Manning Walker : critique 

Publié par CineChronicle le 14 novembre 2023

Synopsis : Afin de célébrer la fin du lycée, Tara, Skye et Em s’offrent leurs premières vacances entre copines dans une station méditerranéenne ultra fréquentée. Le trio compte bien enchaîner les fêtes, cuites et nuits blanches, en compagnie de colocs anglais rencontrés à leur arrivée. Pour la jeune Tara, ce voyage de tous les excès a la saveur électrisante des premières fois… jusqu’au vertige. Face au tourbillon de l’euphorie collective, est-elle vraiment libre d’accepter ou de refuser chaque expérience qui se présentera à elle ?

 

♥♥♥♥

 

How to have sex - affiche

How to have sex – affiche

Le premier film d’une carrière de cinéaste est toujours un défi. Si la plupart commencent en douceur, certains se lancent avec panache. Molly Manning Walker du haut de ses trente ans, obtient le prix Un certain Regard du festival de Cannes 2023 avec How to Have Sex. Le film est une plongée dans les profondeurs du monde hyperréaliste et ordinaire d’une génération Z britannique effrénée. Trois adolescentes partent en vacances dans une station balnéaire en Grèce et comptent bien profiter de leur jeunesse en s’adonnant à la fête dans tout ce qu’elle peut contenir d’excessif. Alcool, drogue, nuit blanche et sexe, sans modération. C’est l’âge de la démesure, où tout n’est qu’exploration de ses propres limites et l’occasion d’expérimenter les premières fois. Un seul défi obsède le trio de jeunes filles : être celle qui enchaînera le plus de conquêtes sexuelles. Dans une atmosphère électrisante, aux couleurs saturées où les néons et les écrans de téléphones font briller les peaux transpirantes et ultra-maquillées, la jeunesse semble prête à tout pour s’intégrer, se démarquer, se faire aimer et valider par ses semblables. Un point de vue subsiste, celui de Tara, qui ne semble pas encore prête à faire le grand écart entre l’enfance et l’âge adulte. Jetée dans une foule d’adolescents excités, Tara va se perdre dans le jeu de l’influence. Entourée de copines déjà expérimentées sexuellement, il ne reste plus qu’à franchir le pas pour faire partie du groupe. Déjà fragilisée par ses difficultés scolaires, inquiète de l’avenir qui lui est réservé, la jeune protagoniste se compare inévitablement à ses deux amies qui semblent bien plus avancées dans la vie. L’une se délecte d’une histoire d’amour et obtient son diplôme brillamment, l’autre s’adonne à la séduction avec une pleine aisance. 

 

Mia McKenna-Bruce - How to have sex de de Molly Manning Walker

Mia McKenna-Bruce – How to have sex de de Molly Manning Walker

 

Si le film tend d’abord vers une version un peu outrancière et violente du teen movie, il prend progressivement une forme dramatique et porte un message fort sur le consentement. La cinéaste révèle une forme d’adolescence irresponsable presque bête encore ancrée dans l’immaturité, mais réussit à faire émerger de cette foule en délire, une dure réalité. Lorsque Tara marche au petit matin, comme une âme en peine, complètement seule au milieu de la ville, vaste déchetterie de lendemain de fête, elle semble être le dernier être humain de l’Apocalypse. Et pour cause, c’est tout un monde qui s’effondre, celui de l’insouciance. Une seule nuit suffit pour que Tara fasse un bond terriblement regrettable entre l’idéalisation des relations sexuelles et l’injuste réalité qui touche un nombre intolérable de femmes dans le monde. 

 

How to have sex de de Molly Manning Walker

How to have sex de de Molly Manning Walker

 

La jeune réalisatrice fait preuve d’une mise en scène ingénieuse et maitrisée, dirige un nombre exorbitants de figurants et saisit de près les émotions des personnages principaux. Aidée par la performance de sa jeune actrice, Mia McKenna-Bruce, elle parvient à capter toutes les émotions qui traversent son personnage. Ce film questionne la jeune génération sur des sujets fondamentaux : le sentiment d’appartenance, l’effet de groupe et l’influence qu’il provoque, le passage à l’âge adulte et les effets de la débauche. Au-delà de quelques scènes insoutenables qui dépeignent les facettes les plus sombres de l’humanité, le film transmet aussi bien la délicatesse de la compassion, la force de l’amitié et l’apprentissage du respect de soi. Sans chercher à être moralisateur, il tente d’éveiller les jeunes consciences par le biais d’une expérience sensorielle aboutie. Molly Manning Walker offre un film nécessaire à la jeunesse et à toutes les générations à venir, et laisse à penser qu’elle se dirige vers une carrière cinématographique prometteuse.  

 

Eugénie Le Quillec 

 

 

 

  • HOW TO HAVE SEX 
  • Sortie salles : 15 novembre 2023
  • Réalisation et Scénario  : Molly Manning Walker
  • Avec : Mia McKenna-Bruce, Shaun Thomas, Lara Peake, Enva Lewis, Samuel Bottomley, Laura Ambler, Eilidh Loan, Daisy Jelley…
  • Production : Konstantinos Kontovrakis, Emily Leo, Ivana Mackinnon
  • Photographie : Nicolas Canniccioni
  • Montage : Fin Oates
  • Costumes : George Buxton
  • Musique : James Jakwob
  • Distribution : Condor Films et MK2 Films
  • Durée : 1 h 31

 

Commentaires

A la Une

Beetlejuice Beetlejuice : la nouvelle bande annonce sort de terre

La suite des aventures de Beetlejuice, le personnage emblématique de Tim Burton, se dévoile dans une bande-annonce déjantée.    … Lire la suite >>

Bugonia : Yorgos Lanthimos, Emma Stone et Jesse Plemons de nouveau réunis

Le trio, actuellement en France pour la promotion de Kinds of Kindness, en compétition au 77e du festival de Cannes,… Lire la suite >>

The Ploughmen : Ed Harris va réaliser un film noir avec Owen Teague, Nick Nolte et Bill Murray

L’acteur et réalisateur adaptera le roman de Kim Zupan, avec Owen Teague, Nick Nolte et Bill Murray devant la caméra,… Lire la suite >>

Les Linceuls : Premier teaser pour le nouveau cauchemar de David Cronenberg

Présenté en compétition au festival de Cannes, le film met en scène Vincent Cassel et Diane Kruger dans un étrange… Lire la suite >>

Kathryn Bigelow s’associe à Netflix pour son prochain long-métrage

Les équipes de Netflix ont confirmé cette semaine lors de leur présentation aux annonceurs que la réalisatrice Kathryn Bigelow travaillait… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 UN P'TIT TRUC EN PLUS 1 310 277 3 3 433 739
2 LA PLANETE DES SINGES : LE NOUVEAU ROYAUME 633 463 2 1 566 193
3 BLUE & COMPAGNIE 284 442 2 737 655
4 LE DEUXIEME ACTE 242 657 1 242 657
5 BACK TO BLACK 115 316 4 960 934
6 THE FALL GUY 98 633 3 544 960
7 FRERES 81 369 4 584 559
8 LES INTRUS 80 889 1 80 889
9 LE TABLEAU VOLE 65 547 3 270 286
10 N'AVOUE JAMAIS 48 191 4 513 920

Source: CBO Box office

Nos Podcasts