Robert Capa et Ingrid Bergman

 

 

Seducing Ingrid BergmanHollywood a découvert un nouveau filon cinématographique qui peut s’avérer sans limites : les anecdotes relatives aux icônes de l’âge d’or du septième art américain. Après Marilyn Monroe dans MY WEEK WITH MARILYN (notre critique) ou encore Grace Kelly dans GRACE DE MONACO (à l’affiche française le 29 janvier 2014), le scénariste Arash Amel et le producteur Uday Chopra de ce biopic de Grace Kelly s’intéressent désormais à Ingrid Bergman. Selon Deadline, ils ont pris une option sur le livre écrit par Chris Greenhalgh, Seducing Ingrid Bergman, publié aux Etats-Unis l’année dernière, qui raconte la liaison secrète entre l’actrice et le photographe reporter de guerre Robert Capa. Ils se sont rencontrés à Paris en 1945, juste avant la Guerre Froide et la chasse aux sorcières menée par McCarthy. Cette rencontre a été déterminante pour la comédienne, qui s’est alors libérée de l’image lisse qu’elle s’était forgée et qui ne correspondait pas vraiment à sa personnalité.

 

Si le scénario est pratiquement terminé, aucun réalisateur et aucun acteur dans les deux rôles principaux ne sont encore pressentis.

 

Capa, amateur de jolies femmes, joueur et buveur, qui a couvert les plus grands conflits de son époque, dont le débarquement en Normandie, a été le catalyseur de l’affranchissement de la jeune femme. Avant qu’il ne la rencontre, ce photographe juif d’origine hongroise a vu les horreurs de la Seconde Guerre Mondiale et des nazis, celle de la Guerre Civile espagnole et a acquis une tolérance zéro pour toutes formes de répression. Il a vu en Ingrid Bergman une femme piégée dans sa soumission. « Pour lui, elle fut rédemptrice, une pierre précieuse dans une cage dorée, et il ne pouvait pas la laisser seule alors que la cage devenait sombre » déclare Arash Amel. Elle est revenue à Hollywood au moment du maccarthysme et s’est rebellée face à Howard Hughes, J. Edgar Hoover (notre critique J. EDGAR d’Eastwood), Joseph McCarthy et ce climat de « Peur Rouge » qui régnait alors. Elle a rencontré Roberto Rossellini avec lequel elle a eu une liaison qui a déclenché un scandale. Mais elle n’a pas baissé les bras, elle l’a épousé en 1950, alors qu’elle était enceinte, et elle fut la première et la seule actrice dénoncée par le Sénat américain pour atteinte aux bonnes mœurs.

Commentaires

A la Une

Goldie Hawn, Bette Midler et Diane Keaton du Club des ex se retrouvent dans une nouvelle comédie

Les fans du Club des ex, sorti en 1997, ont de quoi jubiler. Le trio formé par Goldie Hawn, Bette… Lire la suite >>

I Am Not Okay With This : premier trailer de la série qui mêle Stranger Things et The End Of The F***ing World

Découvrez les premières images de la nouvelle fiction du showrunner de The End Of The F***ing World, inspirée d’un roman… Lire la suite >>

Martin McDonagh : le réalisateur de Three Billboards dévoile son nouveau projet

Le dramaturge britannique derrière Bons baisers de Bruges et Three Billboards se lance dans un nouveau film sur la fin… Lire la suite >>

Don’t Look Up : Jennifer Lawrence à l’affiche de la nouvelle comédie d’Adam McKay

En plus du drame Bad Blood, l’actrice oscarisée et Adam Mckay se retrouveront pour Don’t Look Up, une comédie Netflix… Lire la suite >>

Stranger Things : un teaser et un premier spoiler pour la saison 4

La première bande-annonce de la prochaine saison de Stranger Things met fin à l’un des principaux suspenses de la saison… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 SONIC LE FILM 771 015 1 771 015
2 LE PRINCE OUBLIE 457 031 1 457 031
3 DUCOBU 3 385 170 2 784 369
4 LE VOYAGE DU DR DOLITTLE 348 802 2 764 982
5 BIRDS OF PREY (ET LA FANTABULEUSE HISTOIRE DE HARLEY QUINN) 303 575 2 715 753
6 1917 235 158 5 1 959 090
7 NIGHTMARE ISLAND 206 429 1 206 429
8 BAD BOYS FOR LIFE 205 148 4 1 505 345
9 THE GENTLEMEN 185 527 2 423 567
10 LA FILLE AU BRACELET 144 499 1 144 499

Source: CBO Box office

Nos Podcasts