Robert Capa et Ingrid Bergman

 

 

Seducing Ingrid BergmanHollywood a découvert un nouveau filon cinématographique qui peut s’avérer sans limites : les anecdotes relatives aux icônes de l’âge d’or du septième art américain. Après Marilyn Monroe dans MY WEEK WITH MARILYN (notre critique) ou encore Grace Kelly dans GRACE DE MONACO (à l’affiche française le 29 janvier 2014), le scénariste Arash Amel et le producteur Uday Chopra de ce biopic de Grace Kelly s’intéressent désormais à Ingrid Bergman. Selon Deadline, ils ont pris une option sur le livre écrit par Chris Greenhalgh, Seducing Ingrid Bergman, publié aux Etats-Unis l’année dernière, qui raconte la liaison secrète entre l’actrice et le photographe reporter de guerre Robert Capa. Ils se sont rencontrés à Paris en 1945, juste avant la Guerre Froide et la chasse aux sorcières menée par McCarthy. Cette rencontre a été déterminante pour la comédienne, qui s’est alors libérée de l’image lisse qu’elle s’était forgée et qui ne correspondait pas vraiment à sa personnalité.

 

Si le scénario est pratiquement terminé, aucun réalisateur et aucun acteur dans les deux rôles principaux ne sont encore pressentis.

 

Capa, amateur de jolies femmes, joueur et buveur, qui a couvert les plus grands conflits de son époque, dont le débarquement en Normandie, a été le catalyseur de l’affranchissement de la jeune femme. Avant qu’il ne la rencontre, ce photographe juif d’origine hongroise a vu les horreurs de la Seconde Guerre Mondiale et des nazis, celle de la Guerre Civile espagnole et a acquis une tolérance zéro pour toutes formes de répression. Il a vu en Ingrid Bergman une femme piégée dans sa soumission. « Pour lui, elle fut rédemptrice, une pierre précieuse dans une cage dorée, et il ne pouvait pas la laisser seule alors que la cage devenait sombre » déclare Arash Amel. Elle est revenue à Hollywood au moment du maccarthysme et s’est rebellée face à Howard Hughes, J. Edgar Hoover (notre critique J. EDGAR d’Eastwood), Joseph McCarthy et ce climat de « Peur Rouge » qui régnait alors. Elle a rencontré Roberto Rossellini avec lequel elle a eu une liaison qui a déclenché un scandale. Mais elle n’a pas baissé les bras, elle l’a épousé en 1950, alors qu’elle était enceinte, et elle fut la première et la seule actrice dénoncée par le Sénat américain pour atteinte aux bonnes mœurs.

Commentaires

A la Une

L’actrice et chanteuse Olivia Newton-John est décédée à l’âge de 73 ans

La célèbre interprète de Sandy Olsson dans la comédie musicale Grease a poussé son dernier souffle des suites d’un long… Lire la suite >>

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BULLET TRAIN 460 136 1 460 136
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 251 426 5 3 145 264
3 THOR : LOVE AND THUNDER 250 210 4 2 379 227
4 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 222 730 2 556 091
5 TOP GUN : MAVERICK 165 278 11 5 877 276
6 DUCOBU PRESIDENT ! 132 886 4 870 163
7 MENTEUR 109 332 4 694 419
8 L'ANNEE DU REQUIN 79 534 1 79 534
9 LA NUIT DU 12 54 557 4 296 044
10 JOYEUSE RETRAITE 2 52 910 3 300 700

Source: CBO Box office

Nos Podcasts