Synopsis : Sandra, aidée par son mari, n’a qu’un week-end pour aller voir ses collègues et les convaincre de renoncer à leur prime pour qu’elle puisse garder son travail.

 

♥♥♥♥

 

Deux jours Une nuit des frères Dardenne  - affiche

Deux jours Une nuit des frères Dardenne – affiche

Les frères Dardenne, lauréats de deux Palmes d’or pour Rosetta (1999) et L’Enfant (2005) au festival de Cannes, reviennent sur la Croisette en bonne forme pour leur huitième long métrage avec un sujet d’actualité coup de poing qui franchit toutes les frontières. Sur 1h30, Deux jours, Une nuit offre une mise en scène – toujours bien coutumière du duo belge -, un traitement narratif et un rythme parfaitement calibrés, rapides, tenus, concis et d’une justesse et d’une efficacité à toute épreuve. Le dernier acte prend vraiment aux tripes. En son centre, Marion Cotillard transcende son personnage d’ouvrière qui n’a qu’un week-end pour aller voir ses collègues et les convaincre de renoncer à leur prime de 1000 euros pour qu’elle puisse garder son travail. Confrontée à une réalité de plus en plus sombre et inhumaine, cette femme, mère et épouse ordinaire, encore fragilisée par sa dépression nerveuse dont elle est parvenue à sortir, se plonge malgré elle dans un combat pour le respect de l’individu, l’existence et la dignité humaine. Après De Rouille et d’Os de Jacques Audiard et THE IMMIGRANT de James Gray (notre critique), tous deux repartis bredouilles des compétitions officielles aux festivals de Cannes en 2012 et 2013, l’actrice française pourrait rafler le prix d’interprétation féminine. A l’instar de l’œuvre de ces rois de l’épure, Cotillard ne fait pas de chichis et évite tout surjeu inutile. Elle est authentique, sobre, naturelle et vraie. Elle parvient à incarner une héroïne de la vie réelle – de son propre aveu -, à peine remise de l’un des pires maux du siècle, qui tente de trouver encore la force de poursuivre et maintenir cette lutte, grâce notamment au soutien admirable de son mari (excellent Fabrizio Rongione).

 

Marion Cotillard et Fabrizio Rongione dans Deux jours Une Nuit des frères Dardenne / Diaphana

Marion Cotillard et Fabrizio Rongione dans Deux jours Une Nuit des frères Dardenne / © Diaphana

 

Si son personnage repousse toute forme de pitié, les frères Dardenne évitent soigneusement quant à eux tout mélo, tout pathos, tout jugement. Ces grands habitués de cette grand-messe cinématographique rendent compte d’un état de fait et pourraient bien ajouter Deux jours, Une nuit à leur tableau de récompenses cannoises en se plaçant en tête de liste des candidats sérieux à la Palme d’or ou au Grand Prix du Jury. Ils nous livrent ici un véritable plaidoyer humain face à la crise économique et au capitalisme dans lequel ils concentrent tous les enjeux personnels, sociaux, sociétaux et psychologiques liés à une entreprise qui n’éprouve plus aucune forme de compassion, d’indulgence et de compréhension pour les salariés qu’elle emploie. Ce réalisme social mêle avec maestria toutes les angoisses, comme la pression exercée par un salarié (Olivier Gourmet) sur les autres ouvriers, la peur du chômage ou encore la crainte pour une entreprise d’une rechute dans la dépression de leur employée, mais aussi le rapport à autrui, le regard sur l’autre, la solidarité encore existante face à l’individualisme, l’empathie et le fait de faire des (vrais) choix. Deux jours, Une nuit fait ainsi briller une lueur encore frémissante d’un bel espoir humain dont le monde a bien besoin aujourd’hui…

 

 

  • DEUX JOURS, UNE NUIT écrit et réalisé par Jean-Pierre et Luc Dardenne en salles le 21 mai 2014
  • Casting : Marion Cotillard, Fabrizio Rongione, Pili Groyne, Simone Caudry, Olivier Gourmet…
  • Producteurs : Jean-Pierre et Luc Dardenne, Denis Freyd
  • Photographie : Alain Marcoen.
  • Montage : Marie-Hélène Dozo
  • Décors : Igor Gabriel
  • Costumes : Maïra Ramedhan-Levi
  • Distribution : Diaphana Films
  • Durée : 1h35

Commentaires

A la Une

Renfield : Nicolas Cage en comte Dracula

Universal continue à développer son Dark Universe en s’attaquant au célèbre vampire avec Nicolas Cage et Nicholas Hoult.    … Lire la suite >>

David Gulpilil, du contrechamp au plein cadre

Emporté à l’âge de 68 ans par un cancer du poumon ce 29 novembre 2021, l’acteur australien aborigène David Gulpilil… Lire la suite >>

Stephen Sondheim, compositeur d’images

Disparu le 26 novembre 2021, le compositeur et parolier Stephen Sondheim a su marquer de sa personnalité certaines des plus… Lire la suite >>

Le Dernier Duel : Ridley Scott rejette l’échec sur les millenials et leurs smartphones

Un peu plus d’un mois après la sortie du Dernier Duel, Ridley Scott explique l’insuccès de son drame historique par… Lire la suite >>

Ridley Scott donne des nouvelles des séries Alien et Blade Runner

Au micro de la BBC, Ridley Scott a confirmé la progression du développement des séries adaptées de ses films à… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LES BODIN'S EN THAILANDE 580 181 1 580 181
2 ALINE 301 206 2 896 417
3 LES ETERNELS 209 800 3 1 455 865
4 ON EST FAIT POUR S'ENTENDRE 158 922 1 158 922
5 AMANTS 136 003 1 136 003
6 MOURIR PEUT ATTENDRE 83 764 7 3 892 174
7 AFFAMES 75 483 1 75 483
8 MARATHON ONE PIECE 1000 LOGS 69 460 1 69 460
9 VENOM : LET THERE BE CARNAGE 63 113 5 1 586 933
10 ILLUSIONS PERDUES 60 444 5 752 693

Source: CBO Box office

Nos Podcasts