Série/ The Knick (saison 1): critique

Publié par Guillaume Ménard le 30 octobre 2014

 

Clive Owen et Cara Seymour dans The Knick - Cinemax

Clive Owen et Cara Seymour dans The Knick – Cinemax

 

La photographie a aussi son importance dans la série. Personnage à part entière, son omniprésence accentue les scènes avec brio. Soderbergh, qui porte également la casquette de directeur de la photographie, fait pénétrer la lumière dans les bas-fonds des quartiers où la maladie règne. Elle justifie ses sources d’éclairage par des lampes au halo quasi-surnaturel donnant un rendu tamisé où les protagonistes passent de l’ombre à la lumière. Les visages deviennent blafards, transpirent la souffrance et la fatigue accumulée par la cadence de travail. Les filtres rouges utilisés, lors des scènes où Thackery consomme ses substances, font figure de présage infernal et transforment la photographie en allégorie de l’implicite. Le reste du temps, c’est une image monochrome, le sépia, qui achève de nous transporter au début de ce XXème siècle. C’est ici-même où le génie de The Knick se révèle, dans cette capacité à créer la rupture quasi anachronique à l’écran, avec le renfort de la bande originale de Cliff Martinez, collaborateur fidèle de Soderbergh qui fut aussi derrière celle de DRIVE (notre critique). On a ainsi un décalage avec ces orchestrations électroniques, dont les agitations sonores incarnent la tension grandissante au cours de ces dix épisodes.

 

The Knick - Cinemax

The Knick – Cinemax

 

Mais dès le septième, l’étau se resserre autour de chaque personnage, accélérant dangereusement le récit. Chaque ligne narrative sert la suivante sans jamais se désolidariser et l’ensemble du scénario parvient ainsi à évoluer en accouchant, non pas sans douleur, d’un final qui envoie le téléspectateur au tapis. The Knick est donc une série parfaitement construite et passionnante – assurément à écarter des natures fragiles -, qui voit déjà son avenir perdurer avec la commande d’une seconde saison pour 2015. Elle se démarque volontiers des autres dramas médicaux par son ambiance unique et sombre, son scénario novateur et son casting exemplaire, avec un Clive Owen en tête de file. En suivant ce Thackery et ses faiblesses dans la salle opératoire, on rentre dans le théâtre de la vie et de la mort, dont chaque acte peut provoquer l’issue fatale d’une âme sur cette scène où les comédiens sont tous vêtus de blouses blanches.

 

 

 

  • Série américaine THE KNICK diffusée du 8 Août au 18 Octobre 2014 sur Cinemax et en France à partir du 9 Août sur OCS GO.
  • Créateurs et Scénaristes : Jack Amiel, Michael Begler, Steven Katz
  • Réalisation, Photographie et Montage (10 épisodes) : Steven Soderbergh
  • Casting : Clive Owen, Andre Holland, Jeremy Bobb, Juliet Rylance, Eve Hewson, Michael Anganaro, Cara Seymour…
  • Producteurs : Jack Amiel, Michael Begler, Gregory Jacobs, Clive Owen, Steven Soderbergh et Michael Sugar
  • Compositeur : Cliff Martinez
  • Costumes : Ellen Mirojnick
  • Première saison de 10 Episodes de 52 minutes

Commentaires

A la Une

La Méthode Williams : Will Smith a la rage de vaincre dans la bande-annonce

Biopic basé sur l’incroyable parcours de Venus et Serena Williams, le film réalisé par Reinaldo Marcus Green, avec en vedette… Lire la suite >>

Lee : Kate Winslet, Jude Law et Marion Cotillard dans un film sur une photographe de guerre

Kate Winslet interprétera la photographe de guerre Lee Miller dans le premier film d’Ellen Kuras, avec à ses côtés Jude… Lire la suite >>

Belfast : Kenneth Branagh passe au noir et blanc dans la bande-annonce

Tandis que l’on attend la sortie en février prochain de son Mort sur le Nil, le réalisateur anglais revient avec… Lire la suite >>

Ambulance : Bande-annonce explosive pour le prochain Michael Bay

Michael Bay prend d’assaut les rues de L.A aux côtés de Jake Gyllenhaal et Yahya Abdul-Mateen II dans un thriller… Lire la suite >>

Une première bande-annonce pour Uncharted

Après de nombreux reports pour cause de pandémie et des images volés sur Internet, Uncharted donne des nouvelles avec un… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MOURIR PEUT ATTENDRE 778 195 2 2 163 053
2 EIFFEL 408 803 1 408 803
3 LE LOUP ET LE LION 199 085 1 199 085
4 DUNE 186 954 5 2 655 361
5 LA FAMILLE ADDAMS 2 : UNE VIREE D'ENFER 156 133 1 156 133
6 LE DERNIER DUEL 147 221 1 147 221
7 JULIE (EN 12 CHAPITRES) 67 515 1 67 515
8 BOITE NOIRE 67 148 6 1 037 372
9 BAC NORD 63 773 9 2 104 377
10 SHANG-CHI ET LA LEGENDE DES DIX ANNEAUX 38 809 7 1 343 241

Source: CBO Box office

Nos Podcasts