Série/ The Knick (saison 1): critique

Publié par Guillaume Ménard le 30 octobre 2014

 

Clive Owen et Cara Seymour dans The Knick - Cinemax

Clive Owen et Cara Seymour dans The Knick – Cinemax

 

La photographie a aussi son importance dans la série. Personnage à part entière, son omniprésence accentue les scènes avec brio. Soderbergh, qui porte également la casquette de directeur de la photographie, fait pénétrer la lumière dans les bas-fonds des quartiers où la maladie règne. Elle justifie ses sources d’éclairage par des lampes au halo quasi-surnaturel donnant un rendu tamisé où les protagonistes passent de l’ombre à la lumière. Les visages deviennent blafards, transpirent la souffrance et la fatigue accumulée par la cadence de travail. Les filtres rouges utilisés, lors des scènes où Thackery consomme ses substances, font figure de présage infernal et transforment la photographie en allégorie de l’implicite. Le reste du temps, c’est une image monochrome, le sépia, qui achève de nous transporter au début de ce XXème siècle. C’est ici-même où le génie de The Knick se révèle, dans cette capacité à créer la rupture quasi anachronique à l’écran, avec le renfort de la bande originale de Cliff Martinez, collaborateur fidèle de Soderbergh qui fut aussi derrière celle de DRIVE (notre critique). On a ainsi un décalage avec ces orchestrations électroniques, dont les agitations sonores incarnent la tension grandissante au cours de ces dix épisodes.

 

The Knick - Cinemax

The Knick – Cinemax

 

Mais dès le septième, l’étau se resserre autour de chaque personnage, accélérant dangereusement le récit. Chaque ligne narrative sert la suivante sans jamais se désolidariser et l’ensemble du scénario parvient ainsi à évoluer en accouchant, non pas sans douleur, d’un final qui envoie le téléspectateur au tapis. The Knick est donc une série parfaitement construite et passionnante – assurément à écarter des natures fragiles -, qui voit déjà son avenir perdurer avec la commande d’une seconde saison pour 2015. Elle se démarque volontiers des autres dramas médicaux par son ambiance unique et sombre, son scénario novateur et son casting exemplaire, avec un Clive Owen en tête de file. En suivant ce Thackery et ses faiblesses dans la salle opératoire, on rentre dans le théâtre de la vie et de la mort, dont chaque acte peut provoquer l’issue fatale d’une âme sur cette scène où les comédiens sont tous vêtus de blouses blanches.

 

 

 

  • Série américaine THE KNICK diffusée du 8 Août au 18 Octobre 2014 sur Cinemax et en France à partir du 9 Août sur OCS GO.
  • Créateurs et Scénaristes : Jack Amiel, Michael Begler, Steven Katz
  • Réalisation, Photographie et Montage (10 épisodes) : Steven Soderbergh
  • Casting : Clive Owen, Andre Holland, Jeremy Bobb, Juliet Rylance, Eve Hewson, Michael Anganaro, Cara Seymour…
  • Producteurs : Jack Amiel, Michael Begler, Gregory Jacobs, Clive Owen, Steven Soderbergh et Michael Sugar
  • Compositeur : Cliff Martinez
  • Costumes : Ellen Mirojnick
  • Première saison de 10 Episodes de 52 minutes

Commentaires

A la Une

Wolfs : Brad Pitt et George Clooney se retrouvent à l’écran dans cette première bande-annonce

La nouvelle réalisation de Jon Watts, derrière les trois derniers Spider-Man, se dévoile dans un trailer rafraîchissant.      … Lire la suite >>

Beetlejuice Beetlejuice : la nouvelle bande annonce sort de terre

La suite des aventures de Beetlejuice, le personnage emblématique de Tim Burton, se dévoile dans une bande-annonce déjantée.    … Lire la suite >>

Bugonia : Yorgos Lanthimos, Emma Stone et Jesse Plemons de nouveau réunis

Le trio, actuellement en France pour la promotion de Kinds of Kindness, en compétition au 77e du festival de Cannes,… Lire la suite >>

The Ploughmen : Ed Harris va réaliser un film noir avec Owen Teague, Nick Nolte et Bill Murray

L’acteur et réalisateur adaptera le roman de Kim Zupan, avec Owen Teague, Nick Nolte et Bill Murray devant la caméra,… Lire la suite >>

Les Linceuls : Premier teaser pour le nouveau cauchemar de David Cronenberg

Présenté en compétition au festival de Cannes, le film met en scène Vincent Cassel et Diane Kruger dans un étrange… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 UN P'TIT TRUC EN PLUS 1 310 277 3 3 433 739
2 LA PLANETE DES SINGES : LE NOUVEAU ROYAUME 633 463 2 1 566 193
3 BLUE & COMPAGNIE 284 442 2 737 655
4 LE DEUXIEME ACTE 242 657 1 242 657
5 BACK TO BLACK 115 316 4 960 934
6 THE FALL GUY 98 633 3 544 960
7 FRERES 81 369 4 584 559
8 LES INTRUS 80 889 1 80 889
9 LE TABLEAU VOLE 65 547 3 270 286
10 N'AVOUE JAMAIS 48 191 4 513 920

Source: CBO Box office

Nos Podcasts