Série/ Salem (saison 1): critique

Publié par Philippe Tessier le 8 décembre 2014

Synopsis : Au 17e siècle, dans la ville de Salem, dans le Massachusetts, l’affrontement sans merci entre les sorcières et les puritains.

 

♥♥♥♥

 

Salem serie - affiche

Salem serie – affiche

Pour sa première série originale, WGN America nous a offert une très bonne surprise pour cette année 2014. Créée par Adam Simon et Brannon Braga, l’histoire de Salem – d’abord titrée Malice -, est centrée autour du personnage de John Alden qui, après avoir combattu les Français et les Indiens, s’en retourne dans la ville où il est né afin de retrouver l’amour de sa vie, Mary. Malheureusement, s’il avait promis à sa dulcinée de revenir dans moins d’un an, ce n’est que 7 ans plus tard qu’il retourne à Salem. Mary, persuadée alors de sa mort, a pactisé avec le diable puis a épousé le chef des puritains qu’elle tient sous sa coupe. John est dès lors plongé en plein milieu d’une chasse aux sorcières, menée par le révérend Cotton Mather, qui tente de débusquer les suppôts du mal cachés au sein de la population. Quant à Mary, à la tête du convent de sorcières, elle utilise les procès en sorcellerie pour forcer les puritains à s’entretuer afin de lui permettre d’accomplir « le Grand Rite » (en français dans la série). Contrairement à ce que certains articles avaient laissé supposer avant sa diffusion, Salem ne se veut absolument pas une série historique retraçant les tristes événements qui se sont déroulés dans cette ville. C’est une pure fiction située dans un cadre historique où les sorcières (et sorciers) sont bien réels. Cependant, la plupart des protagonistes sont basés sur des personnes ayant réellement existé, à l’instar de John Alden, Tituba, John Hale, Cotton et Increase Mather… L’intérêt majeur est d’avoir pris le parti de ne pas raconter une histoire manichéenne où il n’y aurait que les bons d’un côté et les méchants de l’autre. Deux camps s’affrontent dans Salem : les sorcières et les puritains. On se demande d’ailleurs lequel est le plus dangereux car bien entendu, la population paie le prix de cette guerre. Malgré tout, les motivations de chaque personnage sont complexes et ne se limitent pas à vouloir à tout prix massacrer le monde entier.

 

Shane West (John Alden) et Janet Montgomery (Mary) dans Salem - WGN America

Shane West (John Alden) et Janet Montgomery (Mary) dans Salem – WGN America

 

Les puritains sont, dès le premier épisode, présentés comme des individus assez odieux. La série s’ouvre avec le jugement prononcé par George Sibley (Michael Mulheren) qui condamne Isaac Waldon (Iddo Goldberg), un pauvre bougre à être marqué au fer et fouetté pour avoir embrassé une jeune femme, l’avoir regardé nue et s’être rendu coupable par 10 fois du péché d’onanisme. On n’éprouve bien sûr pas la moindre pitié envers le tragique destin de George Sibley lorsque Mary l’asservit en lui faisant avaler un crapaud. Mais si les premiers agissements des puritains et leurs procès aveugles nous poussent à prendre le parti des traqués, on se rend compte bien vite que ce n’est pas aussi simple. Les chasseurs de sorcières traquent un adversaire bien réel, invisible et caché au sein de la population, un ennemi aux objectifs assez épouvantables. Comme le formule le révérend Cotton Mather : « Imaginez un ennemi que vous ne pouvez pas voir, armé d’armes inconnues et capable de prendre notre apparence. ».

 

Seth Gabel (Cotton Mather) et Sephen Lang (Increase Mather) dans Salem - WGN America

Seth Gabel (Cotton Mather) et Sephen Lang (Increase Mather) dans Salem – WGN America

 

C’est par l’intermédiaire de deux personnages très bien caractérisés que l’on va découvrir le point de vue de ceux qui traquent les sorcières et comprendre leurs motivations. Le premier est donc Cotton Mather. Excellemment interprété par Seth Gabel, il mène la chasse aux impies à Salem. Ce personnage torturé est convaincu de leur existence, toutefois pas autant du bien fondé des méthodes utilisées par les puritains et précisément des comportements nécessitant une sanction. Le fait qu’il soit amoureux d’une prostituée n’est certainement pas étranger à ses idées « progressistes ». Son point de vue va également beaucoup évoluer grâce à l’amitié qu’il va nouer avec le sceptique John Alden. Le second est le père de Cotton, Increase Mather, apparaissant à partir de l’épisode 7. Totalement fascinant, ce chasseur de sorcières inflexible et impitoyable est prêt à tout pour les débusquer et les éradiquer. Impeccablement joué (comme toujours) par Stephen Lang, il entretient des relations tumultueuses avec son fils qu’il considère comme un bon à rien ayant raté sa vie.

 

Janet Montgomery (Mary) et Elise Eberle (Mercy Lewis) dans Salem - WGN America

Janet Montgomery (Mary) et Elise Eberle (Mercy Lewis) dans Salem – WGN America

 

Dans le camp opposé, on apprend aussi à connaître ces êtres blasphématoires dont la plupart se cachent au sein même de la population. De Mary (Janet Montgomery) à la servante Tituba (Ashley Madekwe) en passant par la jeune Mercy Lewis (Elise Eberle), tous ont des motivations propres pour agir, aussi bien dans la vengeance, souvent à cause des actions des puritains, dans le désir de protéger les leurs ou tout simplement dans la soif de pouvoir. Le sorcier le plus intéressant est sans doute le Magistrat Hale (brillant Xander Berkeley). Dissimulé chez les puritains, c’est certainement celui qui subit davantage sa condition qu’il ne la désire. Son seul souci, protéger sa famille et surtout sa fille à laquelle il craint avoir transmis sa malédiction. Et puis il y a Mary, dont la volonté de terminer le Grand Rite va être sérieusement perturbée par le retour de celui qu’elle aime, John Alden. Si ce dernier, fortement campé par Shane West, va d’abord haïr les puritains et nier l’existence des sorcières, il va peu à peu découvrir la vérité et remettre en question ses convictions, tout en essayant de reconquérir le cœur bien assombri de Mary. Car ce personnage n’est pas vraiment un héros au grand cœur. S’il prend le parti de ceux et celles qu’il pense innocents, il n’hésite pas à tuer ceux qui veulent le faire chanter, voire à conseiller à l’un des rares individus vertueux et moralement sain de Salem, le sacrifié au fer rouge Isaac Waldon, de laisser mourir le chef des puritains, George Sibley, blessé après un accident.

 

Serie Salem - WGN America

Serie Salem – WGN America

 

Salem est ainsi une excellente série aux personnages particulièrement intéressants et attachants. Ici, il n’y a ni héros ni méchants absolus, uniquement des individus agissant en fonction de motivations complexes et bien humaines. Une seconde saison a été commandée et devrait être diffusée à partir d’avril 2015. Ayant pour titre Witch War, ce nouveau chapitre s’annonce bien glauque si l’on en croit le court teaser (ci-dessous) récemment dévoilé. En tout cas, il n’y sera plus question de procès mais du conflit livré par les sorcières…

 

 

  • Série américaine SALEM diffusée du 20 avril 2014 au 13 juillet 2014 sur WGN America.
  • Créateurs : Adam Simon et Brannon Braga
  • Casting : Shane West, Janet Montgomery, Seth Gabel, Tamzin Merchant, Ashley Madekwe, Elise Eberle, Iddo Goldberg, Xander Berkeley, Stephen Lang, Michael Mulheren, Azure Parsons
  • Producteurs : Adam Simon, Brannon Braga, Jeff Kwatinetz, Josh Barry
  • Première saison de 13 épisodes de 43-48 minutes
  • En France, la série est encore inédite

 

Trailer saison 1

.

Teaser saison 2

.

Commentaires

A la Une

L’actrice et chanteuse Olivia Newton-John est décédée à l’âge de 73 ans

La célèbre interprète de Sandy Olsson dans la comédie musicale Grease a poussé son dernier souffle des suites d’un long… Lire la suite >>

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BULLET TRAIN 460 136 1 460 136
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 251 426 5 3 145 264
3 THOR : LOVE AND THUNDER 250 210 4 2 379 227
4 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 222 730 2 556 091
5 TOP GUN : MAVERICK 165 278 11 5 877 276
6 DUCOBU PRESIDENT ! 132 886 4 870 163
7 MENTEUR 109 332 4 694 419
8 L'ANNEE DU REQUIN 79 534 1 79 534
9 LA NUIT DU 12 54 557 4 296 044
10 JOYEUSE RETRAITE 2 52 910 3 300 700

Source: CBO Box office

Nos Podcasts