Sortie DTV/ The Signal de William Eubank: critique

Publié par Thierry Carteret le 3 février 2015

Synopsis : Nick et Jonas sont deux étudiants passionnés de piratage, en première année au MIT. Lors d’un road trip à travers le Sud-Ouest des Etats-Unis avec la petite-amie de Nick, Hailey, ils sont attirés par un génie de l’informatique dans une zone étrangement isolée… Soudain, tout devient noir. Lorsqu’il reprend conscience, Nick est seul, déboussolé. Une lutte contre des forces qui le dépassent va alors commencer…

 

♥♥♥♥♥

 

The Signal - affiche

The Signal – affiche

Après avoir signé en 2011 le très beau et relativement méconnu docu-fiction LOVE ou SPACE TIME : L’ULTIME ODYSSÉE, l’Américain William Eubank revient aujourd’hui avec The Signal. Cet étonnant thriller de science-fiction, présenté en compétition officielle au dernier festival de Gerardmer, sort directement en DVD et Blu-Ray Steelbook le 4 Février chez l’éditeur Wild Side. Le casting offre l’occasion à Laurence Fishburne, l’ex Morpheus de la saga Matrix, de faire un retour enfin convaincant après ses apparitions en demi-teintes dans PRÉDATORS de Nimrod Antal (notre critique) ou encore Contagion de Steven Soderbergh. Il se retrouve ici à la tête d’un groupe de scientifiques qui étudient des cobayes humains dans un laboratoire en plein milieu du désert de Nevada, là où se trouve la fameuse Zone 51. Enfermé dans une combinaison NBC, son personnage s’avère à la fois énigmatique, étrangement calme et inquiétant. Face à lui, trois étudiants, dont deux sont des génies de l’informatique ayant déjà piratés leur école, l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT), qui sont en route pour la Californie. Incarnés par Brenton Thwaites, Beau Knapp (son meilleur ami) et Olivia Cooke (sa petite amie), ils se retrouvent attirés dans un piège infernal, contactés par Nomad, un mystérieux hacker, qui met à mal leur intégrité physique et psychique. Malgré une intrigue assez confuse dans le premier tiers, The Signal distille assez de mystère pour nous tenir en haleine jusqu’à une révélation finale proprement surprenante. On salue également la présence de l’excellente Lin Shaye dans un petit rôle savoureux et pafaitement décalé.

 

The Signal de William Eubank

The Signal de William Eubank

 

Cette œuvre s’inscrit dans la veine d’une science-fiction minimaliste, jouant davantage sur une photographie lêchée, une ambiance à la fois anxiogène et cocasse et des décors simples et réalistes que sur une avalanche d’effets spéciaux et de scènes d’action, à l’instar du classique de Robert Wise, Le mystère Andromède (1971) auquel il fait beaucoup pensé. The Signal évoque également District 9 de Neill Blomkamp (2009) pour son aspect visuel et technologique très réussi, mais aussi à Kubrick. Avec un budget que l’on devine relativement serré, William Eubank s’en sort parfaitement bien sur le plan de la mise en scène, et propose quelques séquences à l’esthétisme assez sublime et bluffante. L’ensemble est hélas légèrement desservi par un scénario aux ressorts dramatiques parfois alambiqués, perdant le spectateur dans des considérations un peu bavardes et inutilement confuses. Heureusement, cette fable expérimentale, esquissant le portrait de jeunes héros avec de nouveaux pouvoirs, finit par emporter l’adhésion dans son dernier acte, et les révélations qui se font jour peu à peu sont pour beaucoup dans le plaisir ressenti au visionnage de ce très bon DTV.

 

 

  • THE SIGNAL réalisé par William Eubank disponible uniquement en DVD, Blu-ray et VOD à partir du 4 Février 2015.
  • Avec : Laurence Fishburne, Brenton Thwaites, Olivia Cooke, Beau Knapp, Lin Shaye…
  • Scénario : William Eubank, Carlyle Eubank, David Frigerio
  • Production : Tyler Davidson, Brian Kavanaugh-Jones
  • Photographie : David Lanzenberg
  • Montage : Brian Berdan
  • Décors : Michael Flowers, Meghan C. Rogers
  • Costumes : Dorotka Sapinska
  • Musique : Nima Fakhrara
  • Distribution : Wild Side
  • Durée : 1h37

.

Commentaires

A la Une

Disclaimer : Cate Blanchett et Kevin Kline dans une série d’Alfonso Cuarón

Apple continue d’attirer de grands noms sur sa plateforme de streaming en offrant une série à Alfonso Cuarón qui dirigera… Lire la suite >>

Renfield : Nicolas Cage en comte Dracula

Universal continue à développer son Dark Universe en s’attaquant au célèbre vampire avec Nicolas Cage et Nicholas Hoult.    … Lire la suite >>

David Gulpilil, du contrechamp au plein cadre

Emporté à l’âge de 68 ans par un cancer du poumon ce 29 novembre 2021, l’acteur australien aborigène David Gulpilil… Lire la suite >>

Stephen Sondheim, compositeur d’images

Disparu le 26 novembre 2021, le compositeur et parolier Stephen Sondheim a su marquer de sa personnalité certaines des plus… Lire la suite >>

Le Dernier Duel : Ridley Scott rejette l’échec sur les millenials et leurs smartphones

Un peu plus d’un mois après la sortie du Dernier Duel, Ridley Scott explique l’insuccès de son drame historique par… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ENCANTO, LA FANTASTIQUE FAMILLE MADRIGAL 526 906 1 526 906
2 LES BODIN'S EN THAILANDE 330 688 2 910 869
3 HOUSE OF GUCCI 293 474 1 293 474
4 ALINE 191 109 3 1 087 526
5 LES ETERNELS 123 205 4 1 579 070
6 RESIDENT EVIL : BIENVENUE A RACCOON CITY 110 288 1 110 288
7 ON EST FAIT POUR S'ENTENDRE 102 040 2 260 962
8 DE SON VIVANT 90 106 1 90 106
9 SUPREMES 77 095 1 77 095
10 AMANTS 72 186 2 208 189

Source: CBO Box office

Nos Podcasts