Le Cercle de Stefan Haupt: critique

Publié par François Taing le 4 mars 2015

Synopsis : Zurich, 1958. Alors que l’homosexualité est encore condamnée dans de nombreux pays d’Europe, Ernst et Röbi se rencontrent par l’intermédiaire du Cercle, une organisation suisse clandestine, pionnière de l’émancipation homosexuelle. Alors que les deux hommes luttent pour leur amour, ils vivent l’apogée et le déclin du Club, éditeur d’une revue homosexuelle trilingue, la seule alors autorisée dans le monde.

 

♥♥♥♥♥

 

Le Cercle de Stefan Haupt - affiche

Le Cercle de Stefan Haupt – affiche

Lauréat du Prix du Public et du Teddy Awards au 64e festival de Berlin, Le Cercle retranscrit à l’écran une page méconnue de l’Histoire de la communauté LGBT en Suisse, tout en y mêlant une histoire d’amour universelle. Le réalisateur Stefan Haupt (Gaudi – Le Mystère de la Sagrada Familia) décide ici de retracer ce récit véridique sous forme de docu-fiction. Le résultat est magnifique, notamment grâce aux performances très convaincantes des deux interprètes principaux (Matthias Hungerbühler et Sven Schelker). De plus, les véritables personnes concernées ont participé activement au projet, apportant les costumes d’époque et leur aide dans l’écriture du scénario. Le Cercle entremêle ainsi scènes de fiction et images d’archives dont l’équilibre gagne en efficacité à travers son montage. Cependant, certaines transitions entre le réel et la fiction sont parfois maladroites, empêchant le spectateur de pleinement se plonger dans ces histoires incroyables. Le premier arc narratif met ainsi en exergue la lutte des individus pour l’émancipation des homosexuels, à travers la publication clandestine du trimestriel Le Cercle et ses bals militants, jusqu’à son déclin vers la fin des années 1960 par les attaques répétées de la police zurichoise. Le second se concentre sur leurs existences personnelles avec leurs familles, et les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien, au travail comme en privé. Par le prisme de tous ces points de vue, le réalisateur nous dresse un panorama large et rend compte de l’ampleur de l’histoire, en intégrant l’interview du couple Ernst et Röbi, qui restera la mémoire vivante et précurseur du mouvement gay et de la libération culturelle et sexuelle en Suisse alémanique.

 

Matthias Hungerbühler et Sven Schelker dans Le Cercle de Stefan Haupt

Matthias Hungerbühler et Sven Schelker dans Le Cercle de Stefan Haupt

 

Si Harvey Milk de Gus Van Sant, récipiendaire des Oscars du meilleur scénario et du meilleur acteur pour Sean Penn, reste le premier film hollywoodien grand public, il existe bien sûr de nombreuses œuvres militantes pour les droits homosexuels. Le Cercle va complètement dans ce sens avec cette volonté particulière de souligner l’importance du mouvement dans les réunions intimistes de la rédaction du Cercle. Ne cédant jamais aux sirènes du spectaculaire, ce docu-fiction trouve ainsi son rythme qui s’équilibre grâce à certaines ellipses temporelles nécessaires afin de pouvoir poser un regard sur une période de 20 ans, de 1950 à 1970. Stefan Haupt maîtrise bien des points. D’abord, sa mise en scène en livrant quelques plans magnifiques de Zurich reconstituée, qui nous immerge dans des paysages méconnus de la Suisse. Il évite ensuite soigneusement l’écueil du mélodrame et des clichés inhérents au genre qui appuieraient inutilement sur l’aspect efféminé et maniéré des personnages. Il fait aussi abstraction de scènes érotiques. Le Cercle porte en lui une problématique à résonance mondiale, malgré la distance temporelle qui sépare le récit des événements actuels. Cependant, il s’agit surtout d’amour et de la liberté d’aimer. Car si l’on peut reprocher paradoxalement le manque de prise de position ferme de la part de Stefan Haupt, le message d’amour et de tolérance parvient à nous émouvoir et à montrer que le combat pour l’égalité, loin d’être achevée, reste encore à mener.

 

 

  • LE CERCLE (Der Kreis) réalisé par Stefan Haupt en salles le 4 Mars 2015.
  • Avec : Matthias Hungerbühler, Sven Schelker, Peter Jecklin, Ueli Jäggi, Sebastian Ledesma, Marie Leuenberger, Matthias Meier, Markus Merz, Antoine Monot Jr., Ruth Schwegler, Maja Stolle, Marianne Sägebrecht, Anatole Taubman, Stefan Witschi
  • Scénario : Stefan Haupt
  • Production : Urs Frey, Ivan Madeo
  • Photographie : Tobias Dengler
  • Montage : Christoph Menzi
  • Décors : Karin Giezendanner
  • Costumes : Catherine Schneider
  • Musique : Federico Bettini
  • Distribution : Outplay
  • Durée : 1h42


Commentaires

A la Une

Officier et Gentleman : Un remake en préparation avec Miles Teller en tête d’affiche

L’acteur de Whiplash et de Top Gun Maverick reprendra le rôle tenu par Richard Gere dans le film original des… Lire la suite >>

Possession : Robert Pattinson s’associe au réalisateur de Smile pour un remake

L’acteur Robert Pattinson et le réalisateur des deux films Smile, Parker Finn, ont pour projet un remake du classique des… Lire la suite >>

Rebecca Ferguson et Idris Elba au casting du nouveau film de Kathryn Bigelow

Après sept ans d’attente, le retour de la réalisatrice oscarisée Kathryn Bigelow n’a jamais été aussi proche. Elle devrait accueillir… Lire la suite >>

The Hexagonal Hive and a Mouse in a Maze : Tilda Swinton dévoile la bande-annonce de son premier documentaire

L’actrice oscarisée Tilda Swinton, reconnue pour son talent et sa polyvalence, va faire ses débuts derrière la caméra.    … Lire la suite >>

Johnny Depp incarnera Satan et rejoint Jeff Bridges en Dieu dans le prochain Terry Gilliam

Le réalisateur britannique, ex-membre des Monty Python, débutera en janvier le tournage de son prochain long-métrage, The Carnival at the End… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 UN P'TIT TRUC EN PLUS 705 465 7 7 321 013
2 BAD BOYS : RIDE OR DIE 257 710 2 637 833
3 LA PETITE VADROUILLE 116 924 2 277 085
4 LA PLANETE DES SINGES : LE NOUVEAU ROYAUME 95 622 6 2 297 722
5 FURIOSA : UNE SAGA MAD MAX 94 954 4 828 705
6 LES GUETTEURS 94 753 1 94 753
7 JULIETTE AU PRINTEMPS 69 183 1 69 183
8 HAIKYU !! LA GUERRE DES POUBELLES 64 242 1 64 242
9 BLUE & COMPAGNIE 59 387 6 1 118 575
10 LOVE LIES BLEEDING 37 146 1 37 146

Source: CBO Box office

Nos Podcasts