Jane Got a Gun de Gavin O’Connor: critique

Publié par Lucia Miguel le 27 janvier 2016

Synopsis: 1870. Jane Hammond est la femme, au caractère bien trempé, de Bill, l’un des pires bandits de la ville. Lorsque celui-ci se retourne contre son propre clan, les terribles frères Bishop, et qu’il rentre agonisant avec huit balles dans le dos, Jane sait qu’il est maintenant temps pour elle de troquer la robe contre le pantalon et de ressortir son propre pistolet. Le meilleur espoir de Jane n’est autre que son ancien amour Dan Frost, dont la haine envers Bill n’a d’égal que son amour pour Jane. Ensemble, Jane et Dan élaborent des pièges pour attirer les hommes des Bishop vers une mort certaine, tandis que leurs sentiments refont surface.

 

♥♥♥♥♥

 

Jane got a Gun - poster

Jane got a Gun – poster

Jane Got a Gun revient de très loin, quand on connaît les enjeux et les problèmes successifs rencontrés par la production. Les nombreux tumultes présageaient l’échec – si ce n’est la disparition totale du projet dans les méandres de l’industrie hollywoodienne. L’acharnement de son instigatrice Natalie Portman, actrice et ici productrice, a fini par payer, et Gavin O’Connor nous offre une œuvre, entre western crépusculaire à la Peckinpah et romance féministe, qui parvient à tirer son épingle du jeu. Jane Got a Gun est bien ficelé, en dépit d’une intrigue un peu maigre et de rebondissements prévisibles. On peut en outre saluer l’esthétique sombre et minimaliste dans laquelle le paysage devient un personnage à part entière, à l’instar des codes du western. Si la désignation « féministe » peut être discutable – Jane n’hésite pas à courir vers son ancien amant Dan Frost (Joel Edgerton) quand ça va mal –, le film propose une approche réaliste sur les dures conditions de vie des femmes dans un monde d’hommes, dans cette seconde moitié du XIXe siècle. Aux côtés de Jane et Frost, nous arpentons les paysages crépusculaires de l’Ouest américain, tout au long de leur combat contre les frères Bishop. Le réalisateur de Warrior et du Prix de la Loyauté nous procure quelques instants de noirceur, avec des accès de violence frontale. Sa mise en scène et l’excellente prestation de Natalie Portman, en femme et mère courage, parviennent à sauver le film du naufrage qui le menaçait. Ewan McGregor, dans la peau de John Bishop, confirme son statut d’acteur d’exception. Si le récit de Jane Got A Gun, coécrit par trois scénaristes dont Joel Edgerton, manque donc d’originalité, il parvient à rendre hommage aux classiques du genre. Il reste cependant loin du néo-genre de TRUE GRIT (notre critique) des frères Coen en 2010, voire carrément plus récemment des HUIT SALOPARDS de Quentin Tarantino (notre critique). Mais il se regarde sans déplaisir, tout en réussissant son pari d’évasion pour le spectateur, à la fois étonné et reconnaissant de l’acharnement de l’équipe qui a triomphé dans cette chaotique entreprise.

 

 

 

  • JANE GOT A GUN réalisé par Gavin O’Connor en salles le 27 janvier 2016
  • Avec : Natalie Portman, Joel Edgerton, Ewan McGregor, Noah Emmerich, Boyd Hoolbrook, Rodrigo Santoro, Toff Stashwick, James Burns…
  • Scénario : Brian Duffield, Anthony Tambakis, Joel Edgerton
  • Production : Terry Dougas, Aleen Keshishian, Scott Steindorff, Natalie Portman, Mary Regency Boies, Zack Schiller, Scott LaStaiti
  • Photographie : Mandy Walker
  • Montage : Alan Cody
  • Décors : James F. Oberlander, Tim Grimes
  • Costumes : Catherine George
  • Musique : Marcello De Francisci, Lisa Gerrard
  • Distribution : Mars Distribution
  • Durée : 1h38

.

Commentaires

A la Une

Confinement : La Comédie-Française lance sa web télé

Les amateurs de théâtre ont de quoi se réjouir. La Maison de Molière transporte les planches de la salle Richelieu… Lire la suite >>

Confinement : projections de quartier, programmations virtuelles, le cinéma de proximité subsiste

Des projections nocturnes d’une cour d’immeubles à Lyon aux initiatives de petites salles, le cinéma reste un biais d’échange et… Lire la suite >>

Mad Max : Anya Taylor-Joy pourrait camper la jeune Furiosa

La star des Nouveaux Mutants a été auditionnée pour jouer le rôle de Furiosa dans le prequel racontant la jeunesse… Lire la suite >>

Le réalisateur Thomas Lilti redevient médecin face à la pandémie

Le réalisateur d’Hippocrate a décidé de rejoindre les rangs de ses confrères soignants en pleine crise pandémique de Covid-19.  … Lire la suite >>

Confinement : The Jokers invite petits et grands à jouer avec son cahier d’activités cinéphile

Le distributeur hexagonal de Parasite vous offre de petits jeux ludiques et un concours autour du cinéma, pour divertir petits… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts