Randonneurs Amateurs de Ken Kwapis: critique

Publié par Lucia Miguel le 13 janvier 2016

Synopsis: Célèbre écrivain, Bill Bryson refuse de s’accorder une retraite bien méritée, mais trop tranquille, auprès de son adorable épouse et de sa famille. Au contraire, il se lance un défi : parcourir les 3 500 km de l’Appalachian Trail, sentier de randonnée préservé et sauvage qui relie la Géorgie au Maine. L’exercice se complique lorsqu’il accepte un compagnon de route, son vieil ami Stephen Katz qu’il a perdu de vue depuis longtemps. Séducteur invétéré particulièrement malchanceux, Katz espère pouvoir échapper à ses dettes et vivre une dernière aventure avant qu’il ne soit trop tard. Seul problème : les deux hommes n’ont pas du tout la même conception de l’aventure.

 

♥♥♥♥♥

 

Randonneurs Amateurs - affiche

Randonneurs Amateurs – affiche

Le projet d’adaptation du livre de Bill Bryson, A Walk in the Woods, occupait l’esprit de Robert Redford depuis 2002. Au moment de relire un exemplaire qu’il gardait chez lui depuis des années, il eut l’envie d’en acquérir les droits. De ses propres mots, il n’avait jamais autant ri en lisant un livre. On retrouve cette promesse d’humour dans le trailer, qui nous expose une potentielle comédie enthousiaste. Promesse malheureusement non tenue à la vision du film. Ce qui se présentait comme une œuvre vitale, intelligente, subtile et drôle devient très vite mou, ennuyeux et relativement sans grand intérêt. Du postulat de départ jusqu’au casting cinq étoiles, avec Nick Nolte et Robert Redford, l’argument de Randonneurs Amateurs augurait pourtant du meilleur. La trajectoire de ces deux amis, qui au moment de prendre leur retraite décident de s’engager dans une dernière grande aventure, permettait d’aborder avec ironie les questions existentielles sur la peur de vieillir, les amitiés qui se font et se défont, bref le temps qui passe. Mais rien ne fonctionne vraiment. Tout d’abord, l’alchimie entre les personnages est inexistante, même si la bonne entente entre les deux acteurs est palpable. On regrette feu Paul Newman, premier choix de Robert Redford pour incarner Katz à l’époque, et pour lequel il avait décidé de lancer ce film. Car Nick Nolte, ravagé par le temps, nous inspire davantage de pitié que d’empathie, même s’il est peut-être plus proche du personnage qu’il incarne, un ex-alcoolique et « séducteur » rattrapé par la vieillesse. Hélas, Robert Redford n’inspire pas non plus l’empathie dans le rôle de l’écrivain célèbre, assez plat et superficiel. Seule Emma Thompson tire son épingle du jeu et dégage une certaine émotion et crédibilité.

 

Randonneurs Amateurs (A Walk in the Woods)Randonneurs Amateurs (A Walk in the Woods)Randonneurs Amateurs (A Walk in the Woods)Randonneurs Amateurs (A Walk in the Woods)

 

La réalisation insignifiante de Ken Kwapis (Ce que pensent les hommes) n’apporte rien, ni au film ni au genre. L’Appalachian Trail, situé sur la côte ouest des États-Unis et qui est ici le troisième personnage, reste une simple excuse de décorum pour la balade des septuagénaires. Quant à la musique de Nathan Larson, elle créé une atmosphère dramatique inutile et son utilisation reste assez artificielle. Randonneurs Amateurs est rempli de bonnes intentions avec un jeu d’acteurs très noble, mais le périple des deux papis vire à l’élégie des deux stars. C’en est même parfois pathétique. Dommage, Ken Kwapis n’a pas su les mettre en avant ; Robert Redford, qui nous avait impressionnés voici deux ans dans ALL IS LOST de JC Chandor (notre critique), semble ici assez las et totalement sous-exploité. Reste le roman de Bill Bryson, issu de la liste des bestsellers du New York Times, avec lequel on peut encore se consoler...

 

 

  • RANDONNEURS AMATEURS (A Walk in the Woods) réalisé par Ken Kwapis en salles le 13 janvier 2016
  • Avec : Robert Redford, Nick Nolte, Emma Thompson, Mary Steenburgen, Nick Offerman, Kristen Schaal, R. Keith Harris…
  • Scénario : Michael Arndt (sous le nom de Rick Kerb), Bill Holdermann d’après l’œuvre A Walk in the Woods de Bill Bryson
  • Production : Robert Redford, Bill Holdermann, Chip Diggins
  • Photographie : John Bailey
  • Montage : Carol Littleton, Julie Garces
  • Décors : Gae Buckley
  • Costumes : Leigh Leverett
  • Musique : Nathan Larson
  • Distribution : Metropolitan FilmExport
  • Durée : 1h45

.

Commentaires

A la Une

Les nommés aux César 2022

Ce mercredi 26 janvier, Véronique Cayla, Présidente de l’Académie des Arts et Techniques du Cinéma, a communiqué les films sélectionnés… Lire la suite >>

Brad Pitt et Damien Quintard relancent le studio d’enregistrement Miraval dans le sud de la France

C’est durant l’été 2022 que les portes du nouveau studio Miraval rouvriront après une refonte par Brad Pitt, aidé du… Lire la suite >>

Civil War : Kirsten Dunst dans le prochain Alex Garland

Le réalisateur britannique Alex Garland continue sa collaboration avec A24 pour produire son prochain film Civil War, avec Kristen Dunst… Lire la suite >>

Nyad : Jodie Foster rejoint Annette Bening dans le biopic consacré à Diana Nyad

Jodie Foster sera aux côtés d’Annette Bening pour les débuts des documentaristes Jimmy Chin et Elizabeth Chai Vasarhelyi au cinéma,… Lire la suite >>

The Girl From Plainville : premier aperçu d’Elle Fanning dans la série tirée de l’affaire Commonwealth v. Michelle Carter

La prochaine série d’Hulu, prévue pour cet été, reviendra sur l’affaire Michelle Carter, accusée d’homicide involontaire dans le suicide de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 SPIDER-MAN : NO WAY HOME 310 286 5 6 444 355
2 ADIEU MONSIEUR HAFFMANN 261 930 1 261 930
3 SCREAM 212 555 1 212 555
4 TOUS EN SCENE 2 145 018 4 2 147 464
5 THE KING'S MAN : PREMIERE MISSION 131 293 3 670 114
6 OUISTREHAM 126 975 1 126 975
7 EN ATTENDANT BOJANGLES 125 509 2 353 985
8 LICORICE PIZZA 75 170 2 192 041
9 ENCANTO, LA FANTASTIQUE FAMILLE MADRIGAL 71 194 8 2 601 773
10 MATRIX RESURRECTIONS 61 990 4 919 226

Source: CBO Box office

Nos Podcasts