Les Ogres de Léa Fehner : critique

Publié par CineChronicle le 9 mars 2016

Synopsis : Ils vont de ville en ville, un chapiteau sur le dos, leur spectacle en bandoulière. Dans nos vies, ils apportent le rêve et le désordre. Ce sont des ogres, des géants, ils en ont mangé du théâtre et des kilomètres. Mais l’arrivée imminente d’un bébé et le retour d’une ancienne amante vont raviver des blessures que l’on croyait oubliées. Alors que la fête commence !

 

♥♥♥♥♥

 

Les Ogres - affiche

Les Ogres – affiche

Léa Fehner s’est fait connaître dans l’univers du cinéma grâce au prometteur Qu’un seul tienne et les autres suivront en 2010, récompensé dans certains festivals et nommé au César comme meilleur premier film. Pour Les Ogres, la jeune cinéaste propose un sujet plus personnel. Elle a en effet grandi dans le milieu qu’elle décrit, celui d’une troupe de théâtre ambulant qui sillonne les routes avec son chapiteau et ses caravanes. Son père interprète d’ailleurs le rôle du directeur et metteur en scène de la compagnie et sa mère, son épouse. Pour boucler la boucle, sa sœur incarne leur fille. Ils sont accompagnés par Adèle Haenel (LES COMBATTANTS – notre critiqueSUZANNE – notre critique), et Marc Barbé (Un homme idéal, La Môme). Les Ogres suit ainsi les aventures et les tourments de cette bande de saltimbanques. Une vie si décalée donne forcément lieu à des coups de cœur et des coups de gueule. Plusieurs événements inattendus bouleversent un quotidien déjà bien mouvementé. Grâce à son côté résolument autobiographique, Les Ogres traite son propos de façon précise et documentée. On a parfois l’impression d’assister à un reportage ; cela rend les péripéties encore plus passionnantes. La réalité de la compagnie et l’aspect familial nous impliquent habilement. Bercée par une musique aux influences slaves ultra efficace, la caméra suit les personnages au plus près, virevoltant au même rythme que leurs états d’âme, leurs sentiments profonds et leurs actes souvent excessifs. Léa Fehner parvient également à donner de l’importance à chaque protagoniste; il n’y a aucun rôle mineur, tous apportent leur pierre au bel édifice et l’esprit de groupe existe réellement.

.

Les OgresLes OgresLes OgresLes Ogres

.

Les Ogres vaut d’ailleurs par la force de ses comédiens. Le mode d’existence atypique des saltimbanques engendre des caractères extrêmes, sans demi-mesure. Il fallait donc des acteurs au diapason et ils le sont. La réalisatrice en tire la quintessence grâce à un scénario solide et un véritable amour pour son sujet. Si on ressent que son enfance dans le monde des baladins lui a apporté son lot de blessures, on perçoit aussi toute la richesse d’âme et la force qu’il lui a offert. En outre, la troupe joue un spectacle de Tchekhov tout au long de l’intrigue, qui colle parfaitement à l’univers et à l’histoire des protagonistes. On peut cependant déplorer la longueur du film (2h30) et certaines scènes trop appuyées ; des plans sont bien trop étirés. Un élagage d’une vingtaine de minutes aurait insufflé davantage de dynamisme et d’intensité, comme cette ultime séquence qui semble interminable. Toutefois, l’œuvre est globalement une réussite grâce essentiellement à l’originalité de son thème et à la justesse de ses comédiens. Ces ogres dévorent la scène, la vie, leur entourage mais transmettent surtout la passion de leur art. Ils parviennent facilement à nous toucher et à nous emporter dans un tourbillon d’émotions.

.

Christophe Binet

.

.

.

  • LES OGRES réalisé par Léa Fehner en salles le 16 mars 2016.
  • Avec : Adèle Haenel, Marc Barbé, François Fehner, Marion Bouvarel, Inès Fehner, Lola Duenas, Philippe Cataix, Christelle Lehallier…
  • Scénario : Léa Fehner, Catherine Paillé, Brigitte Sy
  • Production : Philippe Liégeois
  • Photographie : Julien Poupard
  • Montage : Julien Chigot
  • Décors : Pascale Consigny
  • Costumes : Caroline Delannoy, Sylvie Heguiaphal
  • Musique : Philippe Cataix
  • Distribution : Pyramide Films
  • Durée : 2h24

.

Commentaires

A la Une

César 2024 : Anatomie d’une Chute rafle la mise avec six récompenses

L’Olympia accueillait la 49e Cérémonie des César ce vendredi 23 février. Si les récompenses n’ont pas créé de grandes surprises,… Lire la suite >>

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Christopher Nolan aimerait réaliser un film d’horreur

À l’occasion d’un entretien avec la British Film Institute de Londres, Christopher Nolan, réalisateur d’Oppenheimer, de la trilogie The Dark Knight…

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BOB MARLEY : ONE LOVE 772 865 1 772 865
2 MAISON DE RETRAITE 2 526 067 1 526 067
3 COCORICO 383 132 2 967 838
4 CHIEN & CHAT 314 952 1 314 952
5 MADAME WEB 207 894 1 207 894
6 LE DERNIER JAGUAR 177 731 2 400 111
7 LA ZONE D'INTERET 130 142 3 535 450
8 DAAAAAALI ! 116 376 2 325 922
9 TOUT SAUF TOI 112 338 4 451 874
10 SANS JAMAIS NOUS CONNAITRE 74 540 1 74 540

Source: CBO Box office

Nos Podcasts