Livre/ Les écrivains du 7e Art par Frédéric Mercier : critique

Publié par Jacques Demange le 24 avril 2016

Résumé : Qui se souvient que Joseph Kessel a écrit une trentaine de scripts pour le cinéma ? Ou que Jean Giono signa le scénario d’un film dont Jean-Luc Godard fut convaincu qu’il était le symbole de la modernité cinématographique ? Comme eux, Céline, André Malraux, Julien Green, Roger Nimier, Françoise Sagan, Patrick Modiano, Romain Gary, Michel Houellebecq, Emmanuel Carrère, François Bégaudeau – et bien d’autres encore – ont mis leur talent d’hommes de lettres au service du cinéma en tant que scénaristes, dialoguistes et parfois réalisateurs. Les Écrivains du 7e art est une plongée amoureuse dans ces aventures cinématographiques parfois méconnues, qui convoque également les figures d’Éric Rohmer, François Truffaut, Arnaud Desplechin pour interroger la notion d’« auteur de cinéma », et tenter de remettre en lumière certains films aujourd’hui oubliés ou injustement mésestimés.

♥♥♥♥♥

 

Les écrivains du 7e Art par Frédéric Mercier - couverture

Les écrivains du 7e Art par Frédéric Mercier – couverture

Ces Écrivains du 7e Art sont d’abord (re)connus pour la qualité de leur plume. D’Aragon à Éric Vuillard, l’essai analyse le parcourt de vingt-cinq auteurs, regroupés à l’intérieur de cinq catégories, autour des romans, poèmes et films qui fondèrent et continuent de constituer la singularité de leur oeuvre. Entre amour et haine, entente cordiale et détestation amicale, les rapports entretenus par le cinéma et la littérature sont complexes et changeants. Chaque figure analysée ici nuance et amplifie à la fois ces relations plus ou moins harmonieuses. Écriture de scénarios, tentatives d’adaptation ou passage effectif derrière la caméra, les possibilités sont nombreuses et la concrétisation répond à souvent à la tentation. Frédéric Mercier, critique de cinéma, membre de la rédaction de la revue Transfuge et ancien collaborateur de l’excellente chaîne TCM et des Cahiers du Cinéma, cherche à déceler la vérité cachée derrière les atours de la légende. L’auteur fournit un véritable travail d’historien qu’accompagne une écriture agréable et soutenue, oscillant entre l’objectivité de la recherche et la personnalité du critique. Le recours aux documents d’archive ou aux entretiens (exemple, entre autres, de François Bégaudeau) éclaire en profondeur les nombreuses pistes engagées par un tel objet d’étude. Mercier échappe ainsi à l’écueil habituel des approches pluri-disciplinaires. Analyse littéraire et études cinématographiques se complètent tout en affirmant leurs singularités. Faire un film n’est pas écrire un roman, bien que le second puisse contenir en germe les valeurs du premier. Mercier reconnaît à travers les lignes d’une écriture la possibilité ou l’incompatibilité d’un mouvement, la probabilité d’un passage d’un médium à un autre. On trouve ainsi la présence de deux figures bien connues des cinéphiles : François Truffaut et Éric Rohmer, tant il est vrai que l’écriture joua un rôle majeur dans leur formation de critiques et dans leur pratique de cinéastes. Félicitons la lucidité d’un auteur qui sut si bien départager le fantasme de sa cruelle réalité. À l’angoisse de la page blanche se substitue celle de l’image incomplète. S’il n’est pas totalement incommensurable, l’écart entre le travail du romancier et celui du cinéaste oblige sans cesse à reconsidérer sa pratique, à revenir sur ses choix, à vérifier les potentialités d’un domaine au regard de l’autre. Mercier expose ainsi très bien les différences opposant le fantastique célinien au merveilleux de Georges Méliès, tandis que sa belle analyse de La Possibilité d’une île de Michel Houellebecq relativise quelque peu la réception critique que connut l’adaptation sur grand écran à sa sortie en 2008. Si les indexes manquent à l’appel, une bibliographie ainsi qu’une filmographie très complète servent la qualité du propos.

.

.

.

  • LES ÉCRIVAINS DU 7E ART par Frédéric Mercier disponible en librairie aux Éditions Séguier depuis le 31 mars 2016.
  • 367 pages
  • Tarif : 22 

Commentaires

A la Une

César 2024 : Anatomie d’une Chute rafle la mise avec six récompenses

L’Olympia accueillait la 49e Cérémonie des César ce vendredi 23 février. Si les récompenses n’ont pas créé de grandes surprises,… Lire la suite >>

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Christopher Nolan aimerait réaliser un film d’horreur

À l’occasion d’un entretien avec la British Film Institute de Londres, Christopher Nolan, réalisateur d’Oppenheimer, de la trilogie The Dark Knight…

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BOB MARLEY : ONE LOVE 772 865 1 772 865
2 MAISON DE RETRAITE 2 526 067 1 526 067
3 COCORICO 383 132 2 967 838
4 CHIEN & CHAT 314 952 1 314 952
5 MADAME WEB 207 894 1 207 894
6 LE DERNIER JAGUAR 177 731 2 400 111
7 LA ZONE D'INTERET 130 142 3 535 450
8 DAAAAAALI ! 116 376 2 325 922
9 TOUT SAUF TOI 112 338 4 451 874
10 SANS JAMAIS NOUS CONNAITRE 74 540 1 74 540

Source: CBO Box office

Nos Podcasts