Synopsis : Kelly se faufile en douce chez son petit-ami mais elle n’est pas la seule à le faire ce soir là. Au fur et à mesure que la situation dérape, cette banale maison de banlieue devient le terrain d’une violente partie de cache-cache.

♥♥♥♥

 

Panic Home - affiche

Panic Home – affiche

Le premier long métrage de Thomas Daley s’impose comme un exercice de style particulièrement laborieux. Panic Home est centré sur Kelly, interprétée par la jeune Kaya Scodelario (Skins, Le Labyrinthe), qui se retrouve au coeur d’un huis clos infernal. Après avoir infiltré en cachette la chambre de son amoureux Mark (Daniel Boyd), celle-ci se retrouve subitement confrontée à une horde de méchants attirés par l’appât du gain. Le père de son copain s’avère être un homme d’affaires réputé que les visiteurs mal intentionnés vont manipuler afin de se procurer une importante somme d’argent. Si les personnages sont rapidement exposés, leur psychologie laisse pour le moins perplexe. Entre une mère infidèle, un fils toxico, un bandit névrosé (Ed Skrein, vu dans Le Transporteur) et un autre qui cherche à se repentir sur le fil (Dougray Scott), Thomas Daley conçoit une galerie de rôles archétypaux. Bien sûr, les agissements de Kelly sont censés tenir le spectateur en haleine. Mais après une première partie intéressante, dévoilant les intrusions de la jeune fille et des bandits, le scénario, conçu par Simon Lewis, atteint rapidement ses limites. À aucun moment le destin de Kelly ne semble remis en question, tant son assurance apparaît comme inébranlable. Elle se retrouve systématiquement balancée entre séquences d’action et de cache-cache, sans laisser planer le doute sur sa capacité à résoudre la situation. En allant puiser ses références du côté des réussites comme Panic Room de David Fincher ou bien encore You’re Next de Adam Wingard, Thomas Daley ne parvient cependant pas à surpasser la banalité de son récit. Il est évident que Panic Home repose sur quelques qualités visuelles – belle atmosphère, bons cadrages comme cette caméra vissée à une portière de voiture –, mais l’histoire ne s’emballe jamais. Au contraire, elle se trouve même clôturée par un twist final particulièrement niais. Ni intrigant ni angoissant, Panic Home laisse penser que Thomas Daley aurait gagné à s’emparer d’une histoire plus étoffée pour passer à la réalisation de son premier long. Tout se résume ici à un huis clos peu emballant qui n’offre aucune interrogation sur les intentions de ses personnages ni sur le genre en lui-même.

.

.

.

  • PANIC HOME (Tiger House) réalisé par Thomas Daley, disponible en VOD à partir du 11 avril 2016.
  • Avec : Kaya Scodelario, Dougray Scott, Ed Skrein, Langley Kirkwood, Brandon Auret, Daniel Boyd, Julie Summers, Andrew Brent.
  • Scénario : Simon Lewis
  • Production : Richard Mansell, Tarquin Glass, Ronnie Apteker
  • Photographie : Willie Nel
  • Son : Greg Alberts
  • Montage :  Gary Forrester
  • Décors : Tom Gubb, Surisa Surisa
  • Costumes : Alexandra Day, Tracey Berg
  • Musique : Roger Goula Sarda
  • Distribution : Under the Milky Way
  • Diffusion : disponible en digital sur les plateformes VOD (Itunes, GooglePlay, Sony, Microsoft – Xbox, MyTF1 VOD, SR, FnacPlay…)
  • Durée : 1h22

.

Commentaires

A la Une

We Are Who We Are : premier teaser pour la minisérie de Luca Guadagnino

Deux adolescents qui échangent sur les rochers d’une plage italienne. Le teaser de la première série du réalisateur de Call… Lire la suite >>

Le bassin de la Villette va accueillir un cinéma flottant

Dans le cadre de l’ouverture de la saison de Paris Plages, le bassin de la Villette sera le théâtre d’un… Lire la suite >>

La suite de Ready Player One va sortir en roman dans les prochains mois

Intitulée Ready Player Two, la suite du roman Player One paraîtra le 24 novembre prochain aux États-Unis.      … Lire la suite >>

The Hand of God : Paolo Sorrentino retourne à Naples pour son prochain film pour Netflix

Probablement dédié à l’illustre footballeur Diego Maradona, The Hand of God marque le retour du réalisateur dans sa ville natale… Lire la suite >>

I’m Thinking of Ending Things : l’intriguant thriller écrit par Charlie Kaufman pour Netflix

Le scénariste adepte des histoires sinueuses a écrit et réalisé l’adaptation du roman horrifique I’m Thinking of Ending Things de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 126 691 17 507 224
2 LES PARFUMS 121 018 1 121 018
3 EN AVANT 86 495 18 769 385
4 DE GAULLE 75 074 18 791 823
5 L'OMBRE DE STALINE 55 652 3 140 532
6 INVISIBLE MAN 43 454 19 715 734
7 THE DEMON INSIDE 32 818 3 83 050
8 L'APPEL DE LA FORET 25 662 20 1 229 062
9 NOUS, LES CHIENS... 24 040 3 46 153
10 10 JOURS SANS MAMAN 22 575 20 1 151 800

Source: CBO Box office

Nos Podcasts