Hollywood

Hollywood

.

.

.

Scénario

Scénario

Alors que depuis quelques temps Hollywood féminise davantage ses (super)productions avec des rôles plus forts et de premier plan, Ross Putman, jeune producteur américain, a entrepris de dénoncer les scénarios sexistes au cinéma. Principal objet de sa colère, la description persistante des rôles féminins dans les scripts hollywoodiens. Dans ces quelques lignes, censées aider les actrices à créer un personnage, on y trouve un peu trop souvent à son goût, des mots tels que « tout en jambe », « érotique », « attirante » et bien sûr, « belle ».

.

Putman a donc lancé début février le compte Twitter FemScriptIntros. Grâce à cette initiative, le grand public peut y découvrir quelques perles en la matière. Pour préserver l’identité des auteurs, il a remplacé tous les prénoms par Jane : « Derrière une porte de douche embuée, il y a la silhouette indiscernable mais sexy de Jane qui se douche » ; « une femme sublime, Jane, 23 ans, est un peu pompette, elle danse nue sur son grand lit, aussi adorable que sexy » ; « Telle la Vénus de Milo, drapée dans une robe de bure, l’incroyable beauté naturelle de Jane transparaît dans ses vêtements bleus communs signés Ann Taylor ».

.

Selon Ross Putman, trop de scripts qui décrivent des femmes belles, avant tout autre qualité, s’accumulent sur son bureau. Dans une interview accordée à Variety, il déclare : « Si c’est de cette façon que nous écrivons les rôles, comment pouvons-nous imaginer que cela puisse s’améliorer une fois retranscrit à l’écran ? » Le producteur avoue que son Twitter a attiré bien plus d’attention qu’il ne l’aurait espéré : 52 tweets en ligne, déjà plus de 62 000 followers. Son but était avant tout de démontrer à quel point la vision des femmes était faussé dans l’industrie de divertissement. « C’est un problème global » explique-t-il sur le site. Pour Putnam, la télévision s’en sort quand même un peu mieux, notamment grâce au grand nombre de créatrices féminines présentes dans l’industrie. Prenons néanmoins conscience que ces chiffres sont bons parce que ceux du cinéma sont extrêmement mauvais. Variety donne quelques données récentes issues de la Writers Guild of America West ; moins d’un tiers des auteurs du petit écran sont des femmes. En comparaison, seulement 11 % du top 100 des meilleurs longs métrages sont écrits par des femmes.

.

Ce type d’initiative n’est pas nouveau, tout comme le problème. Depuis plus d’un an, Casting Call Woe répertorie ce qui se fait de mieux en matière de descriptions misogynes au cinéma : « Le haut du personnage féminin est arraché juste avant qu’elle ne soit tuée » ; « jeune et un peu salope, elle ne doit pas avoir de problème à se dénuder pendant une audition. » ; « elle n’est plus toute fraîche. Âge entre 23 et 30 ans ». Dans le même genre, Terrible casting collectionne aussi joyeusement les détails édifiants : « Une femme au-delà du beau, du type bibliothécaire collet monté jusqu’à ce qu’elle lâche ses cheveux et devienne perfection. »

.

Trop tôt pour dire si le Twitter de Ross Putman va changer quelque chose à la situation, car le problème de la représentation des minorités ne concerne pas que les femmes. De la polémique ayant entouré les #OscarSoWhite au très controversé choix de Zoé Saldana pour incarner Nina Simone (l’actrice d’origine dominicaine étant jugée pas assez « noire »), il semblerait cependant que le vent tourne. Si les descriptions relayées par Putman peuvent vraiment prêter à rire, ce qu’elles révèlent est moins drôle. De nombreuses actrices, dont certaines ont d’ailleurs lancé leur propre société de production pour garder la mainmise sur les projets, montent au créneau pour faire évoluer les mentalités. Au vu de ces extraits de scénarios publiés, le combat de la femme pour garder aussi ses vêtements au cinéma ne fait donc que commencer…

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : Le Studio Ghibli sera récompensé d’une Palme d’or d’honneur

Pour la première fois de son histoire, le comité d’organisation du Festival de Cannes va décerner une Palme d’Or d’honneur… Lire la suite >>

Y a-t-il un flic : Pamela Anderson rejoint Liam Neeson dans le remake 

Le projet de remake de la saga Y a-t-il un flic va raviver la nostalgie de nombreux fans, avec l’arrivée de… Lire la suite >>

Cannes 2024 : La Quinzaine des Cinéastes dévoile sa sélection officielle

La 56e sélection de la Quinzaine des Cinéastes se révèle avec des films indépendants, engagés et atypiques à travers le… Lire la suite >>

Cannes 2024 : La sélection de la Semaine de la Critique

La Semaine de la Critique, qui aura lieu entre le 15 et le 23 mai, a dévoilé sa sélection qui vise… Lire la suite >>

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 S.O.S FANTOMES : LA MENACE DE GLACE 308 185 1 308 185
2 KUNG FU PANDA 4 300 396 3 1 460 893
3 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 245 400 2 688 104
4 NOUS, LES LEROY 204 366 1 204 366
5 DUCOBU PASSE AU VERT ! 163 343 2 394 526
6 LA MALEDICTION : L'ORIGINE 104 374 1 104 374
7 DUNE DEUXIEME PARTIE 92 500 7 3 957 190
8 LE MAL N'EXISTE PAS 69 187 1 69 187
9 PAS DE VAGUES 63 322 3 328 687
10 ET PLUS SI AFFINITES 58 491 2 208 240

Source: CBO Box office

Nos Podcasts