Synopsis : Quand Ines, femme d’affaire d’une grande société allemande basée à Bucarest, voit son père débarquer sans prévenir, elle ne cache pas son exaspération. Sa vie parfaitement organisée ne souffre pas le moindre désordre mais lorsque son père lui pose la question « es-tu heureuse? », son incapacité à répondre est le début d’un bouleversement profond. Ce père encombrant et dont elle a honte fait tout pour l’aider à retrouver un sens à sa vie en s’inventant un personnage : le facétieux Toni Erdmann…

 

♥♥♥♥

 

Toni Erdmann - affiche

Toni Erdmann – affiche

Si le nom de Maren Ade ne vous est pas familier, Toni Erdmann pourrait changer la donne. Cette comédie dramatique, filmé caméra à l’épaule, se révèle la bonne surprise de la compétition du 69e Festival de Cannes. Touchant et drôle, le récit raconte une tranche de vie entre Ines (Sandra Hüller) et son père Winfried (Peter Simonischek). Ce dernier, truculent personnage, se décide à venir bousculer l’existence de sa fille, installée loin de lui en Roumanie. La haute fonction qu’elle exerce dans son entreprise semble la vouer à une carrière dictée par une surcharge de travail mortifère. À partir d’une simple discussion autour du sens de la vie, Toni Erdmann impose un constat implacable ; Inès n’est pas heureuse, mais se voile la face en s’abîmant dans ses idéaux professionnels. Incapable de communiquer avec sa fille, Winfried décide de se créer un personnage, Toni Erdmann. Inès reste impassible face aux agissements saugrenus de ce « nouveau » père, censés provoquer un changement. Affublé d’une perruque et de fausses dents, il interfère avec insistance dans la vie privée et professionnelle de sa fille. En se présentant comme un businessman-coach, Toni va progressivement se rapprocher de ses amies et de ses collègues, allant jusqu’à prospecter sur son lieu de travail. Mais la réaction de sa fille tarde à se manifester et le spectateur se demande si elle va parvenir à extérioriser ses sentiments. Il faut patienter jusqu’au troisième tiers du film pour commencer à voir Inès lâcher du lest. D’abord, lorsqu’elle interprète la chanson The Greatest Love of All de Whitney Houston, révélant une rage intérieure profonde mais moment particulièrement cocasse. Ensuite, au cours d’une soirée « à poil » qui confirme qu’elle est bien capable de se mettre à nu au sens propre comme figuré. Et c’est occasion pour elle de renouer un lien tendre, profond et intime avec son père, camouflé dans un déguisement improbable de Big Foot. À la fois hystérique, tragique et drôle, cette scène confirme toute l’humanité dont fait preuve la cinéaste Maren Ade. La performance magistrale des deux acteurs principaux, Sandra Hüller et Peter Simonischek, fait d’ailleurs tout le sel de cette œuvre, lui conférant une dimension particulièrement touchante. Après un passage remarqué au Festival de Berlin en 2009 pour Everyone Else, la cinéaste allemande signe avec Toni Erdmann une œuvre sensible et réaliste, bercée par une aura magique découlant de la loufoquerie de ses personnages.

.

.

.

  • TONI ERDMANN écrit et réalisé par Maren Ade, en salles dès le 17 août 2016.
  • Avec Peter Simonischek, Sandra Hüller, Lucy Russell, Trystan Pütter, Hadewych Minis, Vlad Ivanov, Sava Lolov, Ingrid Burkhard…
  • Production : Maren Ade, Jonas Dornbach, Janine Jackowski, Michel Merkt
  • Photographie : Patrick Orth
  • Montage : Heike Parplies
  • Décors : Silke Fischer
  • Costumes : Gitti Fuchs
  • Musique : Michael Mühlhaus
  • Distribution : Haut et court
  • Durée : 2h42

.

Commentaires

A la Une

Les Gardiens de la Galaxie Vol. 3 : Une bande-annonce pour la conclusion de la trilogie spatiale de Marvel

La dernière aventure des Gardiens de la galaxie se dévoile à travers une première bande-annonce.       Depuis la… Lire la suite >>

Indiana Jones et le Cadran de la Destinée : Premier trailer pour le cinquième opus de la saga

Le nouveau film Indiana Jones se révèle à travers une première bande-annonce entre nostalgie et grande aventure.      … Lire la suite >>

Easy Rider : Une nouvelle version du film culte en préparation

Plus de cinquante ans après sa sortie, Easy Rider de Dennis Hopper avec Peter Fonda et Jack Nicholson pourrait avoir… Lire la suite >>

Copenhagen Cowboy : Un nouveau trailer coloré et énigmatique pour la série de Nicolas Winding Refn

La nouvelle série du réalisateur de Drive, à destination de Netflix, se dévoile un peu plus à travers une envoûtante… Lire la suite >>

Élémentaire : une première bande-annonce pour le prochain Pixar

La bande-annonce du prochain film d’animation des studios Disney-Pixar dévoile doucement mais sûrement son univers haut en couleurs.    … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER 392 564 3 2 810 290
2 SIMONE - LE VOYAGE DU SIECLE 201 751 7 2 024 616
3 COULEURS DE L'INCENDIE 129 914 3 620 671
4 LE MENU 124 279 1 124 279
5 RESTE UN PEU 113 050 2 265 745
6 LES MIENS 98 004 1 98 004
7 MASCARADE 77 221 5 798 310
8 LES FEMMES DU SQUARE 66 258 2 172 086
9 ARMAGEDDON TIME 60 612 3 309 249
10 NOVEMBRE 58 451 8 2 298 497

Source: CBO Box office

Nos Podcasts