Synopsis : Ouganda 1989. Un jeune acholi guidé par des esprits, Joseph Kony, forme un nouveau mouvement rebelle contre le pouvoir central, l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA). Une « armée » qui se développe par enlèvement d’adolescents – plus de 60.000 en 25 ans. Geofrey, Nighty, Mike et Lapisa font partie de ces enfants, enlevés à l’âge de 12 ou 13 ans. Aujourd’hui ils tentent de se reconstruire, de retrouver une vie normale, et reviennent sur les lieux qui ont marqué leur enfance volée. A la fois victimes et bourreaux, témoins et acteurs d’exactions qui les dépassent, ils sont toujours les Wrong Elements que la société a du mal à accepter. Pendant ce temps, l’armée ougandaise traque encore, dans l’immense forêt centrafricaine, les derniers rebelles LRA dispersés. Mais Kony, lui, court toujours.

♥♥♥♥

 

Wrong Elements - affiche

Wrong Elements – affiche

Écrivain et journaliste de formation, Jonathan Littell propose avec Wrong Elements de partir à la rencontre d’anciens membres de la LRA (en français, Armée de Résistance du Seigneur). Fondé par Joseph Kony, ce mouvement de rébellion actif contre la politique gouvernementale en Ouganda a pour principale caractéristique d’être composé d’adolescents enlevés dès leur plus jeune âge. Et ce dans le but de devenir les auteurs de massacres perpétués à l’encontre de la population africaine. Plutôt que d’opter pour une fiction, le réalisateur propose un documentaire en partant à la rencontre d’un groupe d’hommes et de femmes parvenus à se détacher du mouvement et qui tentent de se reconstruire tant bien que mal socialement. Habilement, Jonathan Littell ne se contente pas de les filmer de manière anodine et dévoile leur portrait via un véritable procédé de mise en scène. Le spectateur découvre donc Geoffrey, Nighty et Mike emmenés en voyage sur les lieux de leur macabre passé. Se mélangent alors, à des souvenirs naturellement douloureux, des larmes, des rires et des tapes amicales. Seul ce groupe hétérogène, par son vécu, est à même de se comprendre. D’où la grande question qui parcourt l’ensemble de Wrong Elements : ces hommes et femmes sont-ils condamnables pour les gestes atroces qu’ils ont pu commettre sous le poids de la pression ? Geoffrey, figure la plus charismatique du groupe, se révèle être le plus prompt à l’introspection et au questionnement. C’est d’ailleurs autour de ce discours que Littell façonne son documentaire, en révélant la force de caractère du garçon qui lui permet de s’exprimer librement sur sa vie passée, tout en démontrant une multitude de remords inévitables. Le point d’apothéose de cette réflexion s’incarne inévitablement lorsque Geoffrey accepte de revenir sur le lieu d’un village qu’il a été contraint de massacrer. Il entame alors un dialogue avec une habitante, survivante de cette tuerie, qui lui accorde son pardon. Une autre partie de Wrong Elements renverse le point de vue en s’épanchant sur le procès d’un des derniers commandants de la LRA, Dominic Ongwen, qui se rend aux forces politiques ougandaises lors du tournage. L’homme est soumis à un procès destiné aux hauts dirigeants de cette milice armée. Incrédule, il n’accepte pas d’être confronté à un véritable jugement militaire, arguant s’être fait enlever et endoctriner dès son plus jeune âge, comme le groupe présenté précédemment. Jonathan Littell évite de tomber dans la complaisance et laisse une question ouverte en révélant l’individualisme qui se détache des différents points de vue. Avec Wrong Elements, présenté Hors compétition au festival de Cannes, il délivre un premier documentaire au regard juste qui combine adroitement une véritable investigation journalistique à des souvenirs personnels de crimes.

.

.

.

  • WRONG ELEMENTS écrit et réalisé par Jonathan Littell ne dispose pas encore de date de sortie en salles.
  • Avec : Geoffrey, Nighty, Mike, Lapis…
  • Production : Jean-Marc Giri
  • Photographie : Johann Feindt, Joachim Philippe
  • Montage : Marie-Hélène Dozo
  • Son : Yolande Decarsin, Yves Corméliau
  • Distribution : Le Pacte
  • Durée : 2h13

.

Commentaires

A la Une

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Road House : Jake Gyllenhaal officiellement dans le remake pour Amazon

Pressenti en novembre dernier, Jake Gyllenhaal sera bel et bien dans le remake du film culte des années 80, réalisé… Lire la suite >>

Max Headroom : La série des années 80 fait son retour avec Elijah Wood et Matt Frewer

La série dystopique Max Headroom est actuellement en plein remaniement par la société de production d’Elijah Wood avec le cocréateur… Lire la suite >>

Mort de la star de Star Trek, Nichelle Nichols

L’actrice américaine, admirée par Martin Luther King pour son rôle du lieutenant Nyota Uhura dans Star Trek, nous a quittés… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 THOR : LOVE AND THUNDER 404 765 3 2 129 017
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 351 988 4 2 893 838
3 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 333 361 1 333 361
4 TOP GUN : MAVERICK 188 380 10 5 711 998
5 DUCOBU PRESIDENT ! 188 015 3 737 277
6 MENTEUR 151 586 3 585 087
7 JOYEUSE RETRAITE 2 92 299 2 247 790
8 LA NUIT DU 12 72 629 3 241 487
9 JURASSIC WORLD : LE MONDE D'APRES 67 113 8 3 357 635
10 ELVIS 58 542 6 1 074 116

Source: CBO Box office

Nos Podcasts