American nightmare 3 – Elections de James DeMonaco : critique

Publié par CineChronicle le 22 juillet 2016

Synopsis : Une sénatrice américaine se lance dans la course à l’élection présidentielle en proposant l’arrêt total de la Purge annuelle. Ses opposants profitent alors d’une nouvelle édition de cette journée où tous les crimes sont permis pour la traquer et la tuer…

♥♥♥♥♥

 

American Nightmare 3 Elections - affiche

American Nightmare 3 Elections – affiche

Sorti en plein été 2013, American Nightmare (The Purge) est né d’une trame efficace, qui regardait notre société avec une vision futuriste plutôt terrifiante. Pour réduire la criminalité tout au long de l’année, le gouvernement américain a la folle idée de créer une nuit de purge annuelle, durant laquelle le crime est autorisé. Fort de son succès retentissant (près de 90 millions de dollars de recettes mondiales pour un budget modeste de 3 millions), une suite a naturellement vu le jour l’année suivante. American nightmare 2 Anarchy fut aussi un franc succès. Entre les deux films, des différences notables. Si le premier opus appartenait à la catégorie du home invasion, le second suivait des personnages en pleine rue suite à une panne automobile ou à l’attaque de leur maison. Après avoir posé les bases d’un film d’épouvante innovant sans avoir su véritablement retranscrire une tension permanente, la suite fut meilleure que son prédécesseur. Elle a su notamment orchestrer un suspense plus rythmé et explorer une intéressante critique sociale. Pour American Nightmare 3 – Elections, James DeMonaco nous plonge dans une nouvelle nuit d’horreur, située cette fois en 2025. Ce troisième volet, à la croisée des genres entre le thriller, le film d’horreur et la thèse politique, est centré sur l’affrontement entre un pro-purge et une sénatrice (Elizabeth Mitchell) qui souhaite l’abolition de celle-ci. Seule rescapée d’une des premières purges, qui a vu toute sa famille assassinée, cette sénatrice va subir un décret qui ôte désormais la protection des personnalités politiques. Pour se protéger, elle fait appel au sergent Leo Barnes (Frank Grillo), qui rempile pour la troisième fois. S’il doit surveiller son domicile, elle refuse de se protéger dans un bunker pour ne pas se conformer aux autres politiques et ainsi espérer prendre des points dans les sondages. Évidemment, une énorme faille dans la sécurité vient tout bouleverser. Parallèlement, on suit un modeste épicier noir, qui vit péniblement de son commerce. Il voit dans cette purge un grand danger à cause du prix des assurances qui flambent et de l’insécurité de son quartier.

.

American Nightmare 3 Elections

American Nightmare 3 Elections

.

En s’intéressant donc aux deux extrémités de l’échelle sociale, lesquelles vont se rencontrer puis faire équipe, James DeMonaco continue d’explorer la société américaine par le prisme du pouvoir politique mais aussi de l’Église qui pourrit l’humain. Si American Nightmare 3 se révèle plus réussi que le premier opus, il reste toutefois un cran en dessous du second. Malgré l’intérêt de son scénario et de ses personnages secondaires, relativement creusés, on retrouve des séquences copiées-collées, comme celle du jugement à l’église qui remplace la mise aux enchères. Outre ces similitudes, cette suite use et abuse également des clichés et des incohérences grossières dans les mouvements des personnages qui nuisent à la cohésion de l’ensemble. On ressent néanmoins la volonté de James DeMonaco de réaliser un film nettement plus violent, tout en parvenant à défendre la démocratie et l’aspect multiculturel, prônés par le personnage de la sénatrice. De son postulat de départ original et réaliste, American Nightmare 3 parvient donc à procurer quelques frissons tout en creusant les questions politique et de société, même si le récit radote sur l’aspect social par rapport au second opus. À l’arrivée, James DeMonaco signe un film d’épouvante violent et efficace, dans la lignée des épisodes précédents, tout en élargissant ses horizons au niveau présidentiel. Si le dénouement laisse présager un final de la saga, le succès du concept devrait pousser les scénaristes à se creuser les méninges afin de poursuivre, encore et toujours, ces nuits sanglantes de purge.

.

Alexis Gonçalves

.

.

.

  • AMERICAN NIGHTMARE 3: ELECTIONS (The Purge: Election Year) écrit et réalisé par James DeMonaco en salles depuis le 20 juillet 2016.
  • Avec : Frank Grillo, Elizabeth Mitchell, Mykelti Williamson, Joseph Julian Soria, Betty Gabriel, Terry Serpico, Edwin Hodge, Kyle Secor…
  • Production : Jason Blum, Sebastian Lemercier, Michael Bay, Brad Fuller, Andrew Form
  • Photographie : Jacques Jouffret
  • Montage : Todd E.Miller
  • Décors : Sharon Lomofsky
  • Costumes : Elisabeth Vastola
  • Musique : Nathan Whitehead
  • Distribution : Universal Pictures
  • Durée : 1h50

.

Commentaires

A la Une

Bugonia : Yorgos Lanthimos, Emma Stone et Jesse Plemons de nouveau réunis

Le trio, actuellement en France pour la promotion de Kinds of Kindness, en compétition au 77e du festival de Cannes,… Lire la suite >>

The Ploughmen : Ed Harris va réaliser un film noir avec Owen Teague, Nick Nolte et Bill Murray

L’acteur et réalisateur adaptera le roman de Kim Zupan, avec Owen Teague, Nick Nolte et Bill Murray devant la caméra,… Lire la suite >>

Les Linceuls : Premier teaser pour le nouveau cauchemar de David Cronenberg

Présenté en compétition au festival de Cannes, le film met en scène Vincent Cassel et Diane Kruger dans un étrange… Lire la suite >>

Kathryn Bigelow s’associe à Netflix pour son prochain long-métrage

Les équipes de Netflix ont confirmé cette semaine lors de leur présentation aux annonceurs que la réalisatrice Kathryn Bigelow travaillait… Lire la suite >>

Barbarella : Edgar Wright en discussion pour réaliser le remake

Le réalisateur de Last Night in Soho, Baby Driver et Shaun of the Dead pourrait diriger cette nouvelle version, avec… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 UN P'TIT TRUC EN PLUS 992 121 2 2 123 462
2 LA PLANETE DES SINGES : LE NOUVEAU ROYAUME 932 730 1 932 730
3 BLUE & COMPAGNIE 453 213 1 453 213
4 BACK TO BLACK 167 304 3 845 618
5 THE FALL GUY 134 327 2 446 327
6 FRERES 89 343 3 503 190
7 N'AVOUE JAMAIS 73 326 3 465 729
8 LE TABLEAU VOLE 68 011 2 204 739
9 LES CARTES DU MAL 67 644 2 135 288
10 CHALLENGERS 64 487 3 379 920

Source: CBO Box office

Nos Podcasts